"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

vendredi 8 mai 2015

Sénilité précoce…



On célèbre aujourd’hui l’anniversaire de la Victoire de la Guerre Mondiale. Oui, de la victoire, c’est-à-dire de la ratification à Berlin par les différents protagonistes de la reddition sans condition de l’ennemi, imposée et signée la veille à Reims devant les chefs militaires du front ouest. Vous le savez mais je  précise quand-même pour les incultes de Arte qui ont doctement causé aujourd’hui de l’armistice du 8 mai…  Ah oui ! On me dit aussi dans l’oreillette que c’était la deuxième. Ben non. Pas d’accord. C’était la seule guerre "mondiale". L’autre, c’était la "Grande Guerre". On s’y est certes battu sur nombre de théâtres d’opérations de par le monde, mais, en dépit de l’arrivée de la cavalerie américaine et de la chair à canon importée des colonies, c’était une guerre fondamentalement européenne. On devrait même l’appeler la Grande Catastrophe Européenne… Mais je m’égare.

Donc, en ce jour mémoriel, nombreux sont ceux qui y sont allés de leur message sur les réseaux sociaux. C’est qu’il ne faut pas se laisser oublier.

Ce soir, je vous ai choisi le touiite commis par les Jeunesses Socialistes :



Regardez comme c’est beau ! Sur fond sépia d’une photo archi-vue vieille de 70 ans, c’est un appel à la jeunesse. Et on lui demande quoi à la jeunesse ? A se projeter dans l’avenir ? A changer le Monde ? Mais non, voyons ! Tout ce qu’on est foutu de lui dire à la jeunesse, c’est d’être vigilant car la bête rôde… Dans le genre "attention l’ennemi vous écoute" ; "regardez derrière vous" ; "n’hésitez pas à dénoncer vos voisins faire un signalement"… Les types qui ont concocté ce petit texte ont trouvé ça très bien, forcément. Sûrement de fringant trentenaire avenir de la Fwance. Mais déjà des petits vieux qui n’ont rien d’autre à proposer pour enthousiasmer la jeunesse que de radoter jusqu’à plus soif le même disque de souvenirs d’anciens combattants qu’ils n’ont pas été ; et que leurs pères non plus n’ont pas été. Des souvenirs de combats qu’ils n’ont pas mené, mais que dans leur sénilité précoce ils se sont convaincus qu’ils étaient les leurs, souvenirs simplifiés, enjolivés, binarisés qu’ils s’estiment être les seuls légitimes pour les transmettre.

Surtout, surtout, petits vieux gâteux ne sortant pas de leur EHPAD de la rue de Solferino, ils ne voient pas le Monde tel qu’il est, ni même comme il était. Ils le voient être comme le voudraient leurs cerveaux dont les neurones se font la malle…
Donc, évidemment, correctement, les forces régressives et populistes qui méritent une vigilance constante sont et France et en Europe ; point barre.

Tous les malvoyants ne sont pas Charlie. Mais si tous les Charlie sont aveugles, ils n’ont aussi plus une connexion qui marche sous le plafond.

Et ça, ça va leur poser un problème : Contrairement à moi, ces vieux-là n’ont pas mon âge. Mais ça c’est leur problème…



9 commentaires:

  1. C'eut été un tweet des jeunesses socialistes ( tiens, c'est marrant, jeunesse socialiste, ça me rappelle un truc mais je ne sais trop quoi ) j aurai compris, ils sont stupides et incultes mais non apparemment ce tweet vient directement de Solferino, les grands, quoi, pas les jeunes, les grands, c'est a dire ceux qui sont censés savoir, comprendre, etc...

    RépondreSupprimer
  2. Consternant !
    Froid dans le dos, où va-t'on comme ça ?

    RépondreSupprimer
  3. kobus van cleef09/05/2015 08:38

    Mais non, vous n'êtes pas vieux, quelle histoire !
    Qui vous a mis cette idée dans la tête ?
    On aurait bien rajouté "les murs ont des zoreilles" sur le touite, mais la place manquait

    RépondreSupprimer
  4. kobus van cleef09/05/2015 12:12

    En tout cas j'adoooore le nouvel emblème du pehesse, le poing brandissant le pluganal
    Tellement vrai !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "pluganal" ? Vous voulez parler du "cône-y-faire" ?

      Supprimer
    2. Voui, un cône y faire ; Pour l'artiste de la chose éponyme de la place Vendôme, c'était sensé être un arbre de Noël, euh, de no-elle, "stylisé"... Mais faut rester laïque et comme ça sent le sapin plus que la rose, pour ces gens ça remplace avantageusement la rose et c'est plus approprié que le pouce levé du "j'aime" de Fesse-Bouc. Enfin moi je trouve...

      Supprimer
    3. kobus van cleef10/05/2015 15:32

      cône y faire?
      faire?
      on fait peu chez nous en zosiale vronzaise....on parle beaucoup , par contre

      Supprimer
    4. Si le ci-devant homo sapiens désormais "homo bisounoursus boboïdus" cause beaucoup, il est encore assez souvent "erectus" etil lui arrive de "faire", quoique sans résultats fructueux mais c'est à la mode, dit-on.

      Supprimer
  5. Itou j'ai bien ri a la vue du nouvel embleme il me parait trés idoine! :D
    Dominique.

    RépondreSupprimer