"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

lundi 8 juin 2015

Restriction durable…



Trois heures quarante-cinq minutes de TGV sur catalogue… transformées en quatre heures trente-cinq grâce aux hésitations de l’alimentation électrique renforcées en passant par un petit coup de pouce de Vigipirate… Bref, laissant tomber les Sudoku, j’ai enfin pris le temps de lire un petit livre que j’avais reçu cette semaine. Profitant d’une commande consistante chez Amazon  de Tifs & Tondu et autres Chlorophylle & Minimum pour enrichir cet été les rayonnages abandonnés aux petits-enfants, je m’étais offert ça en plus pour 9,50 €…

Restriction durable… J’ai tout de suite tiqué sur le sous-titre : …et autres scènes de la vie future.
C’était bien ça : Sûrement publié à compte d’auteur, ce petit bouquin d’une centaine de pages est une compilation-synthèse inspirée des billets auparavant mis en ligne sur le blog Unœil sous la rubrique intitulée Scènes de la vie future. (cf. le divers de chez divers en bas de ma colonne de droite) Je découvre à cette occasion et regrette la disparition de ces billets sur le site, billets dont certains (plus de développements sur les mères-auberges, sur les moyens de transports, etc.), trop présents pour figurer dans un ouvrage de science-fiction, étaient des morceaux d’anthologie.

Qu’en dire ? Je reprendrai juste la première et la dernière phrase de la quatrième de couverture :
« Notre époque ne se projette plus dans le futur mais dans un présent utopique où tout s’expérimente, où tout est à repenser » et « Toute science-fiction est inutile quand on a déjà l’utopie pour paysage »…

Et puis, j’ai aussi vite tiqué sur le pseudo de l’auteur que je ne le connais ni d’Êve ni d’Adam. Sixte ? Ça passe évidemment mieux sur la couverture d’un livre que Xix, signature initiale du taulier d’Un œil
Du coup, j’ai fait une descente de spéléologue dans les archives numériques du blog de céans, tel David Livingstone remontant aux sources du Zambèze. Quand on démarre un blog sur la toile, timide et néophyte, tout seul comme un grand sans le soutien d’aucun prescripteur, non seulement on stresse un peu mais on est attentif à certaines choses…
Eh bien oui, j’ai retrouvé ! C’est bien ça : même s’il ne s’est plus guère manifesté depuis - le 19 mars 2010 pour être précis - Xix a été le deuxième internaute à poster un commentaire ici !  (battu sur le fil par La Crevette arrivée première 3 heures et 3 minutes avant…)   

Bref, je me sens obligé de lui faire un peu de pub, d’autant que vous ne regretterez pas de lire sa prose. Vous pouvez le commander ici ou chez Amazon (où ce n’est pas moi qui ai mis le premier et unique avis de lecteur)  


2 commentaires:

  1. Bonjour,
    Tout d'abord, permettez moi de vous remercier pour vos billets dont j'apprécie la causticité , la sincérité sans oublier l'abondante documentation et l'humour ... Je me permets de vous renvoyer à la critique de "Restriction durable" signée par le blogueur Beboper ( à découvrir, mais vous connaissez déjà probablement ) sur le site CGB
    http://www.culturalgangbang.com/

    Lionel GENTY

    RépondreSupprimer
  2. Hello Plouc,
    Merci pour la pub et pour la lecture !
    Les articles desquels sont tirés le livre sont toujours en ligne si on les cherche bien !

    RépondreSupprimer