"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

jeudi 16 juillet 2015

Un attentat déjoué…



Non, je ne parlerai pas du psychodrame politicien provoqué aujourd’hui par le Chef de l’Etat. Ça fait déjà longtemps que vous avez remarqué – et je l’ai évoqué plusieurs fois ici – cette manie pédalonautique qui consiste pour lui à faire concurrence au stagiaire suant le burnous chez i-télé ou BFM pour garnir la ligne qui défile en bas de l’écran. "Annoncer les faits divers, commenter ce qu’il n’a pas pu faire et parler de son audace sont les deux mamelles qui fournissent le pain dont s’abreuve sa fonction" [discours du maire de Champignac*] Bref, ce n’est pas de la dernière "communication précipitée" de l’exécutif dont je veux causer. Non.

Non, je veux seulement vous faire part d’un fait divers qui m’a fait me "marrer comme une baleine" (expression typiquement ploukèmienne sur laquelle ma fille ayant quelques notions sur la morphologie des cétacés ne cesse de s’interroger…) :

Pour ça, notez-bien, il m’a quand même fallu aller lire Ouest France pour savoir ce qui se passe à Colmar… Mais bon.

Or donc, c’était dans la nuit du 14 au 15, à Colmar, préfecture du Haut-Rhin, et je vous lis le titre :

"Il veut cracher sur la police et tombe du troisième étage"

Je résume : Vers 2 heures du matin, sur un balcon, un homme âgé de 27 ans a pris son élan pour cracher sur des policiers qui passaient en voiture dans la rue. Et il est passé par-dessus la rambarde…
Comme chacun sait, il n’y a de la chance que pour la racaille et il a atterri trois étages plus bas sur des taillis qui ont suffisamment amorti le choc pour que son pronostic vital ne soit pas engagé

Ceci-dit, un tas de fractures et un traumatisme crânien pour une tentative de cracher sur les flics, c’est cher payé ! Que fait la police ? Que fait Taubira ?

Bon, reprenons :

- Tout d’abord, on ne nous dit rien sur ce jeune homme, sinon qu’il aurait été ivre au moment des faits et que l’ensemble des participants à la fête ont confirmé aux policiers mandatés pour contrôler les fêtards que le guignol tentait de leur cracher dessus quand il est tombé…
- Ensuite, nous n’aurons aucun autre détail sur le contexte de la sauterie ; s’agissait-il de fêter en retard la fête nationale ou une dernière levée du jeûne propre à des cultures où la pratique récurrente du crachat vers le sol est une coutume urbaine ?
- Surtout, ce déplorable incident a été l’occasion pour la police de découvrir dans l'appartement un homme recherché par la justice. L'homme, condamné à une peine de plusieurs mois de prison, était en fuite. Il a bien sûr été interpellé.

Finalement, si cette arrestation ne résulte que d’’un effet d’aubaine suite aux conséquences inattendues d’une tentative d’incivilité d’un tiers confié aux bons soins de la Sécu, elle relève manifestement du même registre que le terroriste se tirant une balle dans le pied avant de passer à l’action…

Pourvu que ça se répète et que ça dure…
Notre Pédalonaute n’en a pas parlé aux infos. Il n’en est pas encore là.

* Candidat aux primaires pour 2017 – C’est mon dernier scoop rien que pour vous)

6 commentaires:

  1. Excellent.. la nouvelle m'avait fait rire, mais sous votre plume, c'est un festival..
    merci
    anne

    RépondreSupprimer
  2. On ne peut que déplorer que la chute n'ait pas été fatale. D'abord, la loi de Darwin qui stipule que les plus inadaptés disparaissent ne s'est pas vérifiée, et de plus, cela va coûter à la collectivité un maximum d'argent pour remettre le nuisible en état, et encore plus s'il devient un zandicapé.

    Le Nain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qui vous dit que la loi de l'autre barbu ne se vérifie pas ? Que le spécimen en cause n'est pas le plus adapté ? Il arrive par accident que le prédateur absolu se pète la patte dans un trou en coursant sa proie ! Les dinosaures (ils me l'ont dit) se croyaient le seul avenir dont le futur a droit ^^

      Supprimer
  3. kobus van cleef17/07/2015 07:58

    mort de rire , comme disent les djeunzs
    il faut voir et revoir "we are four lions" d'un réalisateur angliche qui dépeint les errements d'une bande d'apprentis djihadistes outre manche , avec des échecs colossaux et désopilants , et , comme fin finale , l'autolyse des combattants de djieu ( accompagnés de quelques mécréants , il est vrai ) et l'incarcération guantanamesque du seul couzin éloigné qui faisait de tort à personne , ne savait rien du tout et respectait tout bonnement des préceptes à lui inculqués depuis le biberon
    un must !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand on se la joue critique ciné en faisant saliver le lecteur, Môssieur, on s'efforce de fournir un lien vers une référence de DVD ^^

      Supprimer
  4. kobus van cleef18/07/2015 18:23

    je ne sais pas mettre de liens
    j'ignore d'ailleurs si c'est en accès libre sur le ternet

    RépondreSupprimer