"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

mercredi 9 décembre 2015

Angoisse, quand tu nous tiens !



Dans notre bisounoursland bien au chaud entre les quatre coins de son parc à jouer (ventre plein, Sécu, principe de précaution et Lexomil) on avait un peu trop tendance à l’oublier celle-là.

Alors que les bobos et papys rescapés de 68 font de la résistance en terrasse "- Même pas peur !" tout en rasant les murs les yeux baissés dans le métro ; alors que, n’en doutons pas,  le choc des régionales autorisera dès lundi prochain les nervis brunes (quoique blondes, ce qui est pire) à investir nos cages d’escaliers pour déverser leur haine sur nos paliers, il est évident que ça craint !

Heureusement, nous disposons des outils juridiques de notre Etat de droit pour faire face ; ou, du moins, pour nous aider (au moins financièrement, ce qui est important) à surmonter la peur lancinante qui nous taraude le ventre…

Cinquante personnes ayant pris du Mediator attaquent le laboratoire Servier pour "préjudice d'anxiété". http://imageceu1.247realmedia.com/0/default/empty.gif
Elles disent avoir "comme une épée de Damoclès sur la tête". Elles ne sont pas malades directement à cause de la prise du médicament mais affirment subir les conséquences indirectes du scandale qui a touché cet antidiabétique retiré du marché il y a déjà 6 ans.
Les demandeurs, qui réclament chacun 15.000 euros de provisions devant le juge des référés du tribunal de grande instance de Nanterre, seront fixés sur leur sort le 28 janvier.

Qu’ils soient rassurés : Le "préjudice d’anxiété", rappelons-le, est reconnu et validé comme préjudice indemnisable depuis déjà 5 ans : La Cour de Cassation, dans un arrêt faisant jurisprudence, a en effet rejeté en mai 2010 un pourvoi d’employeurs de travailleurs de l’amiante n’ayant pas (ou pas encore) développé de maladies. La justice a explicitement reconnu qu’ils subissaient un préjudice dû à une situation d’inquiétude caractérisée par un suivi médical propre à réactiver cette angoisse. Préjudice d’anxiété que les juges du fond ont évalué de l’ordre de 7 000 € par salarié (à mon avis c’était ou trop ou pas assez ; faudrait savoir…)
La question n’est pas là. Dans notre Droit, chacun est tenu de réparer les préjudices qu’il cause et c’est bien. Reste que le dit Droit ne définit pas le préjudice dans ses diverses natures (ce qui est aussi un bien, vu le carcan que nous impose chaque jour un peu plus la pagination diarrhéique du J.O.) D’où forcément l’apparition régulière de nouveaux préjudices au gré des attendus de décisions de justice faisant jurisprudence…

Mais dans les cas d’espèce – amiante comme médiator, la réparation n’est désormais plus due seulement pour un préjudice identifié et subi, mais aussi pour le préjudice redouté. On nous parle d’anxiété, on nous parle d’angoisse. La porte des interprétations possibles par le juge est désormais grande ouverte.
Dès lors qu’un tiers (personne physique, morale ou entité collective identifiable) peut être repérée comme étant à l’origine probable d’une anxiété et pour peu que la chose puisse prendre une forme un minimum obsessionnelle à dire d’expert, la crainte, le regret, la frustration, la déception, voire cette chose si banalement commune qu’est la peur de mourir sont susceptibles d’être des préjudices indemnisables…

Questions :

Qui indemnisera le salarié de l’anxiété du licenciement ?
Et le jeune de la crainte de ne pas trouver sa place dans le monde du travail ?
Et la mère du toxicomane marginalisé de l’angoisse quant à son avenir ?
Et la caissière ou la serveuse de l’anxiété de rentrer seule la nuit par le dernier RER désert ?

Et tous les Administrés, Consommateurs, Usagers, Résidents, Assujettis, Bénéficiaires et Ayant-droits de Boboland désormais contraints de prendre leur café en terrasse la peur au ventre ? Qui les indemnisera en cas d’ulcère à l’estomac ?

Marianne passera payer… 


5 commentaires:

  1. Puis je attaquer l'État devant la crainte causée par le risque de voir le pédalonaute se succéder à lui même en 2017

    RépondreSupprimer
  2. Et les deux blondes qui rodent entre les deux tours...Combien va nous coûter l'anxiété de Valls ou Estrosi?

    RépondreSupprimer
  3. @ Message à l'attention de "c prune 92" : oui, vous êtes arrivée à la bonne adresse Bienvenue par ici !

    RépondreSupprimer
  4. ayant voté FN je porte plainte contre l"ensemble des médias et des politiciens pour "harcèlement moral" Je ne suis meme pas sur que les électeurs des ethnies ou religion minoritaire en afrique subissent plus de pression qu'elle soit directe et indirect Si ils étaient honnetes le FN serait tout bonnement interdit mais non il faut bien faire semblant d'etre démocrate libéral et ouvert d'esprit quand a que 1789 a la bouche Comme la critique des riches et des cathos ne fait plus trop recette étant donné que de nombreux bourges ne votent pas a droite et que le gros du peuple dans ce désert moral et spirituel ne reve plus que de confort et de gros sous, la république se doit de trouver de nouveaux ennemis les électeurs et les cadres du FN sont les boucs émissaire idéaux car en moyenne les perdants de la mondialisation sont plus pauvres moins cultivés voire meme moins intelligents et productifs que la moyenne Vivant dans des campagnes ou dans des petites villes sans le sou ou presque, ils sont isolés les uns des autres contrairement aux bobos aux élites aux muzzs et aux racailles qui elles peuvent mutuellement se soutenir et se constituer en groupes de pression pour faire valoir leur droits Le système bénéficie aussi du sentiment de culpabilité qui entrave souvent les actes et les pensées des plus modestes, sentiment qui conduit a la dévalorisation de soi et a la dépression Au moins la dépression ne semble pas exister chez les musulmans qui comme les juifs se considerent comme le seul peuple élu de dieu

    RépondreSupprimer
  5. kobus van cleef10/12/2015 22:02

    moi c'est la première fois que j'ai vu la trogne de l'idiot réjoui à la télé lors de sa victoire
    c'était latent avant, bien sûr, mais depuis c'est un fait avéré , l'accession du pédalopractor aux plus hautes responsabilités m'a flanqué un coup de stress
    hélico bacter pylori, bouloventre, caca mou , tout bien quoi
    si je développe un ulcère puis ,pourquoi pas , un GIST , je sais qui en sera responsable...

    RépondreSupprimer