"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

samedi 12 décembre 2015

La résistance par procuration…



Raz de marée, notamment hier et aujourd’hui, dans les commissariats des grandes villes aux guichets de dépôts de procurations pour le vote de demain. Contrairement à l’habitude, tous types de scrutins confondus et – tout particulièrement – pour le 2° tour d’élections territoriales et notamment régionales, le nombre des demandes explose, double, voire triple par rapport au 1° tour dans certaines villes. Même si les formulaires peuvent être téléchargés chez soi, les commissariats en viennent à être en rupture de stock et à renvoyer les demandeurs au tribunal d’instance…
Il s’agit principalement de jeunes…Parmi eux, nombreux sont ceux qui sont étudiants ou jeunes en emploi loin de chez eux, de leur lieux d’inscription sur les listes électorales… Pourtant, tous ont forcément les noms, prénoms, date et lieu de naissance du mandataire obligatoirement inscrit dans la même commune qu’eux à qui ils souhaitent donner procuration…
Reste à savoir si la proc’ arrivera à temps demain matin au bureau de vote concerné…

Mais c’est pas grave ! Ils sont suffisamment nombreux pour que, ici ou là, ça puisse faire la différence.

Faut dire que ça craint et que l’on n’attendait pas moins d’eux que ce sursaut citoyen pour faire barrage de leurs corps, en terrasse et par procuration, aux fauteurs de guerre civile !

Surtout, saluons leur courage et leur détermination ; eux qui tentent avec leurs faibles forces de suppléer aux carences d’un gouvernement d’incapables : Oui, un gouvernement vichyssois qui a su depuis des années, que dis-je, des décennies, identifier et désigner à grands effets de manche l’ennemi de la Nation République, l’ennemi absolu, invariant, même après Merah, même après Charlie, même après le Bataclan. Et pourtant un gouvernement qui n’a jamais rien fait, ni même essayé pour interdire purement et simplement cette hydre malfaisante contraire à la Constitution, condamner ses gourous et interner ses affidés quand il était encore temps avant que le cancer métastase ! Il doit y avoir un truc…    

Faut dire qu’hier, dernier jour de campagne, le Premier Ministre a pris ses responsabilités devant le pays pour déclencher ce sursaut citoyen que Béachelle, sûrement, et Mme Michu, peut-être, appellent de leurs vœux : Le matin sur France-Inter, répété mot à mot le soir en meeting chez Bartolone, le Premier Ministre soi-même a agité la peur de la guerre civile.

Imaginez un grand pays développé d’Europe occidentale doté d’institutions démocratiques consolidées de longue date. Imaginez que le chef du gouvernement de ce pays, trempant la chemise et aboyant de la mâchoire, monte sur l’estrade, non pas dans le cadre d’élections législatives mais d’élections locales-régionales, pour proférer des menaces même pas voilées de guerre civile si un parti légal se présentant légalement au scrutin venait aux affaires dans une ou quelques instances régionales n’ayant aucun pouvoir de légiférer…
  
Et bien ce pays existe ! C’est la France…

6 commentaires:

  1. Mes deux fils vont voté par procuration , ils travaillent le dimanche , n'appréciant pas la démocratie totalitaire de notre vaillant et névrosé 1er ministre voteront à droite de la droite .
    Je vais me servir un verre de pinard pour fêter cela .

    RépondreSupprimer
  2. Si cet appel indigne et ridicule est écouté, ça nous donnera une idée de l'état d'abrutissement du pays...

    RépondreSupprimer
  3. Bravo plouc !

    Epatant petit billet de mauvaise humeur, relayé à l'instant sur La Plume ! :-)

    http://www.laplumeagratter.fr/2015/12/12/la-resistance-par-procuration-par-le-plouc-emissaire/

    Amitiés

    RépondreSupprimer
  4. Et ouais, c'est la France, le pays où les citoyens laissent sans broncher un premier sinistre menacer le pays de guerre civile !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. kobus van cleef14/12/2015 20:29

      mais c'est déjà la guerre civile !
      on a pas les mêmes lunettes , valls et nous !
      la guerre civile , par définition c'est lorsque ça flingue dans les rues ( les bars , le batacloche par exemple ) et lorsqu'il y a des bombes
      de toutes évidence, ça préexistait au deuxième tour des régionales
      nul doute que les gnoules vont donner la réplique, maint'nant .....
      et sans triomphalisme , on demandera au premier ( oui ? premier? mais en commençant par la fin, alors?) minustre qui c'est qu'avait raison....

      Supprimer