"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

mardi 29 décembre 2015

Le livre d’images de 2015…



En fin d’année, il est fréquent que les magazines coloriés fassent des "rétrospectives" sous forme de photos, histoire de meubler la trêve des confiseurs où les journalistes et maquettistes se font rares dans les salles de rédaction. Le choc des photos compensant à moindre frais le manque de poids des mots pour instructionner les analphabètes.

C’est un peu le cas aussi chez l’éditeur de céans. Parce que les petits enfants et la nécessité quotidienne en ces temps de fête de choisir entre 14 single malt à l’heure de l’apéro, hein, ça vous occupe un homme…

Sacrifions donc à la rétrospective.

D’abord, de "Je suis Charlie" déjà passé aux oubliettes, des mesures sécuritaires et autres "Vigipirate renforcé" qui ont suivi – dit-on ; et même de l’opéra-bouffe germano-européen consécutif au raz de marée estival de clandestins réfugiés, de son spectacle de théâtre son et lumière à machine survendu dans toutes les chaumières ("Je suis Aylan" ça devait s’appeler) et de l’institutionnalisation du nouveau parc Astérix à Calais, de toussa, finalement ; des dix premiers mois de l’année, il faut surtout ne rien retenir, n’est-ce pas ?  On se contentera donc d’illustrer ça par le sérieux padamalgamisé suant la trouille de la tronche de notre ministre de toutes les polices et ça suffira comme ça :   


Le Bataclan, c’est encore frais dans la mémoire des acurabas du fait de la pétoche qu’ils ont ressenti. Pour les rassurer, on choisira donc une jolie image de fleurs et de bougies  (on ne regardera pas les tags) mise en boîte avant que ce soit piétiné en panique au premier bruit de pétard ou que ça serve de projectiles aux Khmers verts contre la police en marge de la COP21 :


Tiens ! la COP21, je l’avais oubliée. Tant pis. Je n’ai pas trouvé de photo du résidu de banquise à la clôture, place de la République. Et de toutes les façons, on l’a déjà oubliée…

Après, il y a le "1° tour des Régionales"… Et ça, ça mérite une image incarnant la résistance citoyenne des combattantes remontant de la mine, descendant des collines, sortant du RER, pour faire barrage de leurs corps entretenus par la Sécu et les crèmes cosmétiques, de leurs corps, disais-je - et de leurs gadgets à selfies – aux avancées de la bête putride toujours féconde :  


Ah oui ! Les suites du 2° tour méritent une vignette dans le livre d’image :


Mais, au final, une seule image aurait suffi pour résumer l’année. J’avais d’abord pensé ne mettre que celle-là car elle synthétise à elle seule les deux grandes nouveautés de cette année.
Mais vous savez que je m’égare souvent…   


2 commentaires:

  1. kobus van cleef30/12/2015 08:17

    Vous avez oublié les cercueils vides de la pantheonisation d'on ne sait plus quand
    Pour moive ,c'est LE truc le plus grotesque à mettre au débit de ces pignoufs
    Ça et le pluganal de Mc Carthy

    RépondreSupprimer
  2. Nikiforos Kritsas30/12/2015 20:20

    En guise de légende à votre dernière image, et cela ferait le lien avec l'année qui se pointe, on pourrait indiquer qu'en Allemagne, durant le mois de janvier 2016, une chaîne de supermarchés (Kaufland) va à nouveau accepter les paiements en Deutsche Mark...
    Source : http://deutsche-wirtschafts-nachrichten.de/2015/12/30/kaufland-akzeptiert-im-januar-wieder-d-mark-als-zahlungsmittel/

    RépondreSupprimer