"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

samedi 9 janvier 2016

Un bien super durable…



- Eté 2012 : Déjà… Premières mesures de la Présidence Hollande à peine installée : a) Le ministre de l’intérieur (Valls) veut torcher la question des Roms : Aussi sec, la garde des Sceaux exprime publiquement son désaccord dans Libération ;
b) Une des promesses de campagne de Hollande était de doubler le nombre de centres éducatifs fermés pour délinquants mineurs : Elle déclare vouloir en finir avec ces centres.
- 2014. a) A la tribune de l’Assemblée, elle affirme solennellement n’être pas au courant du placement sur écoute de Sarkozy en brandissant les documents datés qui prouvent le contraire. Enôôrme gaffe qui prouve que soit elle ne maîtrise rien, soit elle se fout des élus du peuple qu’elle prend pour des cons (perso, je penche pour la 2° hypothèse…) Beaucoup de ministres depuis 1872 ont dû démissionner pour moins que ça…
b) Remaniement du gouvernement Valls pour se débarrasser des Montebourg, Filipetti et autres Hamon… Taubira toujours là.
c) Dans la foulée, elle se pavane à La Rochelle bras dessus-bras dessous avec ses ex collègues virés et les "frondeurs" les plus critiques de l’action du gouvernement. 
d) Elle se répand dans l’Obs pour dire tout le mal qu’elle pense de Valls premier ministre. A son propos, elle dit que "La gauche, ce n'est pas le césarisme, ce n'est pas le bonapartisme…"
- 2015 : a) Emmanuel Macron présente son projet de loi pour moderniser l'économie. A coups d’interviews et de tribunes dans Le Monde, elle dézingue le projet ;
b) Projet de loi sur le Renseignement : elle attaque ouvertement et publiquement Cazeneuve et déclare "J’aurais pu manifester si je n’étais pas ministre".
c) Elle proclame sur BFM-TV et RMC vouloir "un monde où l’on pourrait travailler 32 heures par semaine".
d) Réforme Constitutionnelle : Censée présenter le texte au Parlement, elle le critique et, en visite officielle en Algérie, annonce à la presse que la déchéance de nationalité n’y figure plus (soyez sûr qu’au final elle aura raison). S’étant fait désavouer en Conseil des Ministres, elle se rend à la conférence de presse qui suit (à laquelle, normalement, seul Le Foll est présent pour répondre aux journalistes) pour expliquer que "son départ du gouvernement n'était pas à l'ordre du jour"
- 2016 : ?

Faites le compte des ministres "remerciés" et des raisons correspondantes, ne serait-ce que sous la V° République et reparlez-m’ en.

Pourquoi vous causer de M’ame Taubira ?  Parce que je m’interroge…

La première année pleine de mandat, on peut comprendre qu’on lui ait passé tous ses caprices. Hollande et Ayrault nageait encore dans le temps béni de l’idéologie gauchie, de la revanche et de l’inversion qui allait venir grâce au Mariage-pour-tous, à la refiscalisation des heures sup’, toussa
Mais depuis au moins deux ans ?
Dans la perspective "2017" (la seule qui compte, hein) la garder coûtera sûrement plus qu’elle ne rapportera.
Il ne couche sûrement pas avec ; elle n’a pas le pognon du Qatar ; seule, politiquement elle ne pèse pas 0,2% ; côté parité des sexes et quota de derme mélaniné, la marchandise pouvant la remplacer est abondante ; quoi d’autre ?

Oui quoi ? Eh bien moi, je ne vois qu’une explication :

Pour des raisons que j’ignore, Hollande en a encore plus peur que de l’islamisme radical !

Forcément. 


1 commentaire: