"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

mardi 29 mars 2016

Nous aussi on recrute…



Je naviguais tout à l’heure sur les flots aux écumes colorées du boulevard, faisant route à faible allure vers quelque crique accueillante "en terrasse", lorsque j’avisais sur tribord un de ces récifs urbains planté là par la maison Jean-Claude Decaux pour retenir l’attention du cabotage. Le genre d’écueil que ma navigation méditative contourne d’ordinaire par automatisme sans lui accorder le moindre regard. Mais là ! Le hasard m’ayant fait lever la paupière au moment opportun, j’ai aussi sec viré de bord et mis en panne devant la chose.  J’aurais même dû accrocher le panier de rigueur dans la marine en bois…

Entre une propagande municipale pour un spectacle de danse et une publicité pour une marque de whisky, le menu déroulant de l’affichage donnait à voir une affiche de la campagne de recrutement de réservistes pour l’armée de terre. Mon téléphone antédiluvien étant infoutu de prendre des photos lisibles d’affiches sous verre, je ne peux vous la montrer et je m’en excuse. De même, ma recherche sur Google-image n’a rien donné ; en dépit du grand nombre de résultats, l’affiche en question n’apparaît nulle part.

J’en suis réduit à vous la décrire :

Sur un fond végétal, en treillis camouflé, gilet pare-balles, fusil d’assaut le doigt près de la détente et tout le tintouin, un soldat nous dis : "Je veux donner du temps pour mon pays" C’est bien et je n’oublie pas que, s’agissant d’une campagne de recrutement de réservistes, il faut que le prospect potentiel comprenne que c’est à lui qu’on s’adresse.

Entendons-nous bien. Le format actuel des armées justifie la constitution sous le nom de réservistes d’un corps de "territoriaux" qu’on n’osera jamais qualifier de "garde nationale". Mais quand-même ! Sur le coup, sous la tronche virile et guerrière du mec en tenue de combat, ça fait un choc de voir s’afficher dans la même taille de caractère que l’objectif de la mission :

Sonny "ANIMATEUR PÉRISCOLAIRE"



J’en ai vu ensuite une autre avec un Hugo "COURSIER LIVREUR"…

Ah oui, quand même ; j’en ai trouvé une de cette série sur Google-image Marion y est "ETUDIANTE" 












1 commentaire:

  1. je confirme cette campagne d affichage existe bien, je l ai vu a Paris et comme toi elle m a quelque peu interloqué...

    RépondreSupprimer