"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

lundi 28 mars 2016

Pâques et le terrorisme…



Hier, c’était Pâques. La plus importante fête pour la "communauté" religieuse qui reste encore, nolens volens, numériquement la plus importante de ce pays. Hier après-midi, j’arpentais les rues de mon douar de cantonnement. Bien évidemment, nul n’avait été perturbé par l’absence de communiqué présidentiel souhaitant à ses acurabas une bonne fête de rupture du Carême Tout au plus boutiques et bistros étaient limite plus souvent ouverts qu’un dimanche ordinaire ; mais ça-n’avait-rien-à-voir…

C’était Pâques et j’ai repensé à Lahore. Ça ne date pas d’hier et pourtant je me souviens bien de cette ville immense, de ses bazars et de sa mosquée de Wazir Khan. Le Pakistan reste pour moi le seul pays où j’ai éprouvé un réel sentiment d’insécurité comme on dit. Toutefois, c’est à Peshawar que je me suis fait agresser, pas à Lahore. Mais c’était il y a quarante-quatre ans…

En ce jour de Pâques, donc, un attentat-suicide a eu lieu dans un parc de Lahore. Fièrement revendiqué par les Talibans musulmans radicalisés terroristes, il visait expressément et explicitement la communauté chrétienne locale qui s’y était rassemblée pour célébrer la Résurrection du Christ. Certes, les chrétiens ne représentent que 2% de la population pakistanaise, mais dans un pays de 200 millions d’habitants, ça représente quand-même du monde ; l’équivalent de quatre fois la ville de Lyon…
Le parc était bondé et les tueurs n’ont pas mégoté sur les moyens avec un résultat en plein air auprès duquel ceux des guignols de Bruxelles dans des espaces clos passent pour des bricolages d’amateurs. Il y avait de la chair humaine jusque sur les murs des maisons situées en face de l’entrée du parc…
Aux dernières nouvelles, on en serait à 72 tués documentés, sachant qu’il y a un nombre incalculable de "blessés" dont beaucoup sont dans un "état critique", en attente dans les couloirs d’hôpitaux débordés…

Ça, c’est la Pâques des chrétiens en 2016.

- Pendant ce temps-là, tous ceux dont c’est le métier de bavasser à la télé et tous ceux qui s’engraissent en s’y faisant interviewer, mâchouillent sans cesse dans leurs bouches la même bouillie convenue où surnage toujours le même borborygme ; quelque chose comme "molenbeek" je crois…
- Pendant ce temps-là, aussi, à Bruxelles, autour du parterre à la con devenu classique de petits bouquets de fleurs posés vite-fait sur le macadam, la célébration de Pâques était pleine de sens : Deux groupes se faisaient face. D’une part, un groupe dense de jeunes connards, garçons et filles leucodermes n’ayant pris la peine que d’être nés. Soutenus par quelques rares vieillards rescapés de 68, ils braillaient à tue-tête "Un, deux, trois, nous sommes tous fils d’immigrés !" Et, de l’autre côté des fleurs piétinées, une grosse centaine d’hommes, tous aussi leucodermes, dont beaucoup avaient ces tronches sous lesquelles on devine des mains d’ouvriers et/ou l’état de chômeur de Vilvorde ou d’ailleurs. Ceux-là braillaient "On est chez nous !" Bien évidemment cépabien et c’est de ceux-là dont on cause en relayant avec gourmandise que "la police a dispersé les perturbateurs d’extrême-droite"…
C’est sans doute cela qu’il faut retenir de la journée de Pâques 2016 : Synthèse magnifique !  Tout y était ! Le grand rassemblement "J’ai-pas-peur-je-suis-Charlie" interdit par peur de l’insécurité – Le fleurissement à la Lady Diana - Le coup de bâton toujours donné du bon côté par un impouvoir aveugle – L’absence totale de diversité (les Autres rigolant dans leur coin en attendant que ça vienne) – Et…la guerre civile qui vient…
- Pendant ce temps-là, enfin, donnant suite à l’attentat de Lahore, l’Elysée a pondu le communiqué d’usage :
"Le chef de l’Etat exprime aux autorités et au peuple du Pakistan toute la solidarité de la France dans ces moments douloureux et rappelle la volonté inflexible de notre pays de continuer à combattre partout le terrorisme."

Je ne supporte plus ce concept de "guerre contre le terrorisme" ! Pas plus qu’à un concept on ne fait la guerre à un moyen utilisé ! On ne gagne une guerre qu’en la faisant à la volonté qui est derrière l’outil ! L’ennemi n’est pas le terrorisme mais la volonté de l’Islam (euh, padamalgam) l’islamisme radical qui utilise (entre autres) le terrorisme…
En fait, Hollande fait du Chirac : déclarer la guerre au terrorisme, c’est comme l’autre Corrézien qui faisait campagne pour sa réélection sur un programme politique basé sur "la lutte contre le cancer" ! Le truc pour ne braquer personne ! Il a été sauvé par Le Pen. Cette fois-là…  

1 commentaire:

  1. kobus van cleef29/03/2016 13:52

    ce coup ci aussi
    vous sauverez le démocrate, car vous allez le sauver, pas vrai?
    enfin, vous , non, peut être pas vous
    mais la communauté nazionale , les braves zigues du marais , les ceusses qui s'interdisent de voir ce que leurs yeux voient , de comprendre ce que leur cervelle comprend , ceux qui s'interdisent de réfléchir ....ceux là sauveront le démocrate
    pour les meilleures raisons du monde , l'ami, pour LA MEILLEURE raison du monde
    pour sauver LA démocratie
    et ils sauveront la mise et le cul merdeux de l'autoproclamé démocrate en croyant sauver la démocratie
    parce que lorsqu'on parle de démocratie, hein, c'est plutôt de démocrature ou même d'oligocrature qu'il faut parler
    on peut tenter de se souvenir comment sont désignés les candidats ( candidats ! comme s'ils étaient candides ou blancs-candida albicans- ....mais oui, il sont blancs et pentagénaires et catholiques et mâles ....) par les partis de gouvernement .....une approbation d'un quelconque comité zentral noyauté par tes potes, la simagrée de la primaire "ouverte à tous" et roule ma poule....en vronze , y a même pas à se casser le cul à aller solliciter des soutiens financiers chez les fricards, c'est payé par les impôts....les campagnes électorales, je veux dire

    tout ça pour dire que les cocus de l'oligocrature sauveront une fois de plus le cul merdeux du candidat démocrate contre le mal Habsolu , LA candidate du FN ( remarquons que c'est une fâââme , mais que contrairement à la vulgate qui règne dans les milieux féminasses , on est , non pas en droit , mais obligé , oui ,obligé de la lapider -verbalement , du moins aujourd'hui- à longueur d'émission , d'article , de plateau télé )

    et , les mêmes causes reproduisant les mêmes effets , la même situation se reproduira
    aux prochaines échéances électorales


    on en reparlera
    perso ,mon choix est fait
    ce sera Thalassa monophtalmos , la fille de Polyphème , un point c'est tout

    RépondreSupprimer