"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

vendredi 8 avril 2016

Naufrage probable en mer Egée ?



- A l’instant où notre envoyé spécial vous parle, le navire semble immobile dans un équilibre instable comme un équilibriste hésitant qui ne sait plus s’il doit tenter d’avancer ou reculer sur son fil…
- Une vedette du service de secours en mer "Frontex" s’est imprudemment approchée du bâtiment sans qu’on sache trop pourquoi. Dédiée au sauvetage des naufragés de la catégorie "réfugiés", elle n’est ni habilitée ni n’a le savoir-faire et les moyens nécessaires pour être de quelque utilité en de telles circonstances totalement imprévues
- L’aide de l’administration turque a été sollicitée. On en est sans nouvelle. Ah si ! : La Turquie vient de répondre que ses garde-côtes ont autre chose à faire et a fait savoir que les dégâts provoqués par une éventuelle marée noire seront surfacturés aux armateurs…
- Les armateurs ne comprennent pas ce qui a pu se passer. Ah oui ! : Le plus gros d’entre eux et l’autre, là, dont le nom m’échappe ont publié hier un communiqué rassurant disant que tout allais bien se passer…

Les experts de la Lloyd’s de Londres se perdent en conjecture quant à la cause principale de la situation inconfortable du navire :
- Surcharge de conteneurs non correctement répertoriés sur le manifeste du fret ?  
- Erreur de navigation par gros temps ?
- Mauvais arrimage par laxisme d’une cargaison insuffisamment contrôlée, mal répartie, dont la consistance reste aussi floue que sa destination à ventiler entre 28 "chargeurs" dont certains ne sont même pas au courant ? Bref, incompétence de l’armateur et/ou des officiers de bord dont on n’a pas compris qui est exactement le commandant ?
- Ou, tout simplement, bestialement, centre de gravité de l’ensemble situé par vanité tellement au-dessus de la ligne de flottaison que le bâtiment se trouve carrément hors sol ?

6 commentaires:

  1. On ne voit pas le pédalo et son capitaine. Seraient-ils de l'autre côté ? Ou alors en retard ?
    Droopyx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le pédalo n'a pas fait le déplacement. Son capitaine est resté prudemment à Paris où, s'agissant de cette affaire, il a déclaré aujourd'hui "avec fermeté" que... "toute la lumière sera faite"...

      Supprimer
    2. kobus van cleef08/04/2016 21:20

      le capitaine d'avant le pédalonaute disait "si de tels faits étaient avérés , la djustiss' devrait sévir avec la plus extrèm' fermeté...et je de quoi j'parle"
      enfin , dans la course à la nullité/procrastination:mauvaise éducation , le jockey magyar sera toujours surclassé....un peu contrariant , quand même

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Je pense que vous vouliez mettre un point d'interrogation..
      Ben naufrage pour le navire ; pour la cargaison, ça dépend de ce qu'il y a dans les conteneurs...

      Supprimer
    2. kobus van cleef11/04/2016 18:55

      rassurez vous, le seul truc important , la caisse du régiment , est à l'abri
      enfin, pas tant que ça
      il y a pas mal de monde qui a droit de regard dessus ....les fonds souverains, les banquiers centraux, et , comme de juste, les citoyens bien introduits qui peuvent plaider pour leur paroisse ( je vous la refait ? j'y résiste pas ...."ouin ouin ouin , plus de moyens ! ouin ouin ouin , plus de moyens ! pour la poste, l'éducazion et les zerviz publiks ! ouin ouin ouin , plus de moyens!")

      Supprimer