"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

jeudi 7 avril 2016

Un petit bijou sur son coussin dans sa boîte…



- Le petit bijou tout d’abord :


"L’ayatollah du fédéralisme européen" comme l’appelait Hubert Védrine, Jean Quatremer donc, le Grand Prêtre de la Déesse Europe officiant dans les colonnes de Libé, celui à qui nous devons de savoir que la Commission européenne a minimisé les risques de transmission à l'homme de la maladie de la vache folle, a pondu la petite crotte qu’on attendait de lui. Comme il n’est pas de ceux  qui sont parfois saisis par le doute, il ne s’est sûrement pas demandé "- J’ai bon ? " Non. Au moment de cliquer envoi, il se rengorgeait déjà, s’auto-félicitant d’avoir concocté cette petite merveille synthétique de synthèse (en plastoc recyclé) En 135 signes et espaces tout y est :
D’entrée de jeu, sa phrase exprime toute la dérision condescendante que lui inspirent les culs-terreux bataves tout juste bons à se tirer une balle dans le pied et le peu de cas qu’il fait de la "démocratiedirecte" des consultations populaires… Puis, sans débander, ce pourfendeur récurrent du complotisme embraye sur la cerise tant il est vrai que le Hollandais-de-base s’est fait manipuler par Poutine…
Oui, il a tout bon et, s’il n’a rien d’exceptionnel, ce bijou mérite d’être exposé comme exemplaire.

- Le coussin ensuite :

Ce petit bijou (somme toute assez banal) n’a pu être mis en valeur que grâce au petit coussin de velours orange garni de doux duvet de plumes, de vent et de vide sur lequel il est posé : Le 1er référendum d’initiative populaire organisé aux Pays-Bas. J’observe que, seulement sept mois après l’entrée en vigueur de cette possibilité, la première demande de référendum émanant de la base qui aboutit porte sur une décision de l’U.E. (un accord "économique" avec l’Ukraine) ; décision approuvée et signée par leur gouvernement et qui dispose d’une majorité parlementaire pour la faire ratifier. Le hic, c’est que le Royaume est le seul des "28" à n’avoir pas encore ratifié le truc… Et le référendum donne plus de 60% de "non" en remplissant les conditions de participation le rendant "valide" selon la loi. C’est contrariant…
Oui mais no panic ! Il est "valide" mais néanmoins "consultatif" ! On va donc vous arranger ça. Le Premier Ministre va suspendre le processus de ratification et puis on va négocier, demander à la Commission du Machin de changer un mot, ajouter un codicille spécifique pour la Hollande comme pour les Rosbifs, etc.
Après le fameux Traité Constitutionnel, nous Français ne serons pas surpris. Et puis, laisser voter sur un accord UE-Ukraine, cépagrave et ça occupe l’acurabas hollandais. Pour le traité TAFTA, au moins, ça ne risque pas puisque nul ne saurait dire ce qu’il y a vraiment dedans et qu’on finira par le signer sans avoir eu le droit de le lire…
Bref, le coussin est aussi exemplaire que la prose de Quatremer.  

- La boîte enfin :

Le bijou sert aussi à mettre en valeur l’écrin dans lequel il est exposé, son arrière train boutique confortablement calée sur le coussin. L’écrin, c’est une grosse boîte en verre, béton et acier. Rien à voir avec un cercueil en sapin (encore que…) Cette boîte, toulemondenparle mais où est-elle concrètement ? Quels sont les coordonnées GPS qui permettent d’aller l’admirer pourdevrai ?
Ben moi je vais vous le dire : D’abord, elle se situe dans un non-pays coincé entre le Haut-de-France et les Pays-Bas. Ceci posé, elle se situe au centre de gravité d’un triangle qui n’est ni rectangle ni isocèle ni je-sais-pas. Là, vous aurez un petit problème : le dit centre de gravité se déplace au gré des déformations du triangle en fonction du déplacement pas vraiment maîtrisé de ses trois sommets. Lesquels sommets sont, semble-t-il, Washington, Berlin et Molenbeek.
A moins que ce soit une figure à x dimensions. En tout cas, la boîte est exemplaire d’un existentiel hors sol…

1 commentaire: