"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

samedi 21 mai 2016

Les cérémonies pré-funéraires…




Ce matin, François Hollande s’est spécialement rendu au ministère de l’Intérieur pour assister à une remise de médailles d’or de la sécurité intérieure à cinq membres des forces de l’ordre par son sinistre Cazeneuve, pour congratuler les récipiendaires devant le photographe et profiter de l’occase pour jacter encore un peu dans le micro. Il est vrai que ce n’est pas tous les jours qu’un crash d’avion lui permet  de paraître à la télé pour redire exactement ce que les chaines d’infos ont répété en boucle avant lui, à savoir qu’on ne sait rien. Mais, il est vrai, en y apportant la valeur ajoutée considérable de la phrase convenue : "- Je veillerai personnellement à ce que toute la lumière soit faite…" Il lui faut donc meubler.

Sur l’estrade de rigueur et sur fond de décor d’une nuance de bleu qui semble bien être l’identité visuelle retenue par la Wépublique pour ses divers rituels, on avait donc aligné quatre policiers et un gendarme pour leur remettre le hochet. De ceux-ci, les médias n’ont retenu que Kevin et Alison ; surtout Kevin.
C’est important les prénoms. Dans un registre très différent, j’évoquais l’autre jour celui d’Océane. Ça n’avait rien à voir mais je ne peux pas m’empêcher de me dire que Kevin et Alison, mieux que Charles et Jehanne, me semblent illustrer farpaîtement l’âme de la défense de l’ordre public, de la veuve et de l’orphelin. Mais là, je crois que je m’égare un peu trop…



Surtout Kevin, disais-je. Le "flic-héros" dont la chemise d’uniforme d’un blanc immaculé contraste bien pour la photo et qui donne aux pisse-copies de quoi tirer à la ligne puisqu’il n’est qu’adjoint de sécurité destiné à être viré, ayant échoué aux examens de gardien de la paix. En quelque sorte  un "précaire" sauvé par son exploit… On en oublierait presque pourquoi il porte une minerve. Et que son collègue à vareuse et fourragère affiche un bel œil au beurre noir…

ATTENTION ! Je ne mets absolument pas en cause le courage, la calme maîtrise et le savoir-faire de ce garçon qui a peut-être échoué à je-ne-sais-quelle épreuve écrite de procédure juridique mais montré sa dextérité dans l’exercice pratique du job…

Car c’est là  que je veux en venir. Je ne sais pas de quels outillages sont autorisés à se servir de simples adjoints de sécurité (probablement ni Taser ni même tonfa…) En tout cas, au vu des vidéos, en situation de stress et de légitime défense "proportionnée", le gars s’est contenté de parer les coups autant que faire se peut et a abandonné calmement le terrain et le véhicule à son interlocuteur ; nonobstant que ce dernier se trouvait en flagrant délit de dégradation de bien, incendie criminel et agression pouvant entraîner la mort sur fonctionnaire dans l’exercice de ses fonctions…
Par son comportement maîtrisé, ce fonctionnaire supplétif a exactement fait ce qu’on attendait de lui. Et il mérite amplement pour cela d’avoir été décoré et d’intégrer la police hors examen. Je n’ironise pas, c’est vrai.

Ceci-dit, si Cazeneuve continue à vouloir distribuer des décorations pour tenter d’apaiser la grogne de la corporation policière, il risque de devoir aligner des brochettes où le nombre d’éclopés sera de plus en plus visible… Ces petites cérémonies deviendront contreproductives pour l’image ; on les fera en catimini et le Pédalonaute cessera de les honorer de sa présence. Pour son plan-médias, il lui faudra  des chapelles ardentes et des oraisons funèbres… Ça en prend le chemin…

Tiens ! Pendant la sauterie de ce matin au ministère, un gendarme du GIGN, père de famille de 38 ans, a été abattu dans le Var par un forcené. En début d’après-midi, dans un communiqué, Cazeneuve "a fait part de son émotion" et a annoncé qu’il présiderait "tout prochainement" une cérémonie d'hommage au gendarme.
Il y a bientôt quatre ans déjà, j’écrivais ici :
« Dans la comptabilité analytique des fonctions ministérielles (faudrait qu’elle existe, ne rêvons pas) je pense que le temps de fonction de Ministre de l’Intérieur va être de plus en plus consommé par les visites de chapelles ardentes… »

4 commentaires:

  1. kobus van cleef22/05/2016 14:49

    avez vous remarqué qe leurs pantalons, leurs braies , sont trop longs?
    sauf ceux du gendarme et de caze vide
    étonnant

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le gendarme est un militaire et ça ne rigole pas. Comme souvent chez les mecs de petites taille qui ont les moyens, Cazetruc doit être très attentif à sa dégaine et avoir un tailleur sérieux. Le pli des braies casse comme il faut sur la pompe... Les flics, eux, ont des syndicats qui négligent ces questions. En outre, celui avec le coquard sur l'oeil a dû maigrir à la course ces derniers jours et on ne peut pas lui en vouloir. Quant à Kevin, les coups qu'il n'a pu éviter ont dû le tasser un peu...
      Euh, pour le Pédalonaute, le tire-bouchon est de rigueur. C'est sa normalitude; que dirait-on s'il n'était plus normal ?

      Supprimer
  2. Je ne sais quelle haute autorité se désolait l'autre jour que la justice ne puisse rien faire contre les personnes arrêtées, présumées etc..., impossibles à identifier à cause de leurs déguisements. Si 3 ou 4 des agresseurs avaient été relevés sur les lieux, encore déguisés, avec dans le corps une balle chacun du pistolet du policier, les juges n'auraient aucune difficulté à les condamner, preuves étant faites. En empêchant les policiers de tirer, le ministre entrave l'action de la justice et devrait être poursuivi en conséquence.
    Frans

    RépondreSupprimer
  3. C'est drôle de les voir balancer des médailles aux policiers et gendarmes... A la grande époque (aussi mythifiée que celle du roi Arthur), c'était plutôt les pavés qui avaient la cote...
    Antiloque

    RépondreSupprimer