"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

mardi 14 juin 2016

Et de treize contre X !



Oui, 13 à la douzaine puisque la candidature de Sarkozy ne fait aucun doute… Henri Guaino vient de rejoindre le peloton. A vous de faire votre marché. A vrai dire, cette inénarrable connerie contraire aux institutions de la V° Gueuse devrait être sans intérêt, les dés s’annonçant encore plus pipés que ceux des pronostics que les naïfs font sur les huitième, quart, demi et finale de l’Euro2016. Pourtant, il est une quasi-certitude tristement évidente : c’est le type qui sortira du chapeau de ce cirque qui devrait être le prochain Président de notre Ripoublik présumée Une et Indivisible…
Bien sûr, nous n’en sommes qu’aux "déclarations d’intentions" des différents guignols et leurs écuries respectives sont loin d’être encore "stabilisées". Le premier tour de chauffe va voir s’esplatcher dans la gadoue ceux qui ne réuniront pas le nombre de parrainages requis de députés ou sénateurs. Il devrait quand-même y avoir pas mal de déchets. Ceux-là auront plus de mal à se recycler auprès du vainqueur que ceux qui auraient pu obtenir les soutiens requis mais auront préféré se vendre à un favori avant la bataille ; il y en aura…

Pour l’instant, nous en avons donc 13 sur l’étalage. Et à voir ceux dont on est sûr qu’ils figureront effectivement sur la ligne de départ avec quelque chance de décrocher le Mickey, le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est assez tristounet :

- Alain Juppé, 70 balais. Ah l’incarnation de l’espérance en l’avenir ! L’homme qui cause Identité heureuse qu’on-sait-pas-ce-que-ça-veut-dire-mais-ça-ne-mange-pas-de-pain ! L’énergie fossile personnifiée ! L’homme de la dissolution de 1997 (c’était bien son idée, pas celle de Villepin) Enarque déjà ministre il y a trente ans. Soutenu par Bayrou et Raffarin ; tout un programme… L’homme qui nous dit qu’il suffira de relire l’Islam autrement pour échapper à la guerre civile… Sûrement qu’à nous-autres, cons de Français, il va nous apprendre à lire autrement l’UE, l’Euro, Schengen, la GPA, le TAFTA et Taubira dans le texte ; cétoupareil

- Nicolas Sarkozy, 61 balais. Celui-pour-qui-on-a-déjà-donné… En politique depuis 33 ans, aux affaires depuis 23 ans dont 5 ans comme vous savez… Donc je ne m’étends pas. A voir marcher…

- François Fillon, 62 balais. Le plus charismatique des Témoins de Jehovah qui sonne à votre porte pour vous demander si vous voulez une nouvelle Margaret Thatcher avec les couilles en plus ! Courageux le mec ! En politique depuis 35 ans, déjà ministre il y a 23 ans, il veut tout remettre à plat mais les couilles n’y suffiront pas ! Parmi les chevaux de retour, c’est sûrement celui qui a le plus travaillé son programme mais la com’ ne suit pas et pour ce qui est de la soutenabilité, hein…

- Bruno Le Maire, 47 balais seulement. Ah ! Lemaire ! Le gendre idéal pour bourgeoise mal baisée ! La "suffisance à l’état pur" ! Le clone botoxé de Juppé ! Pas d’autre programme qu’un mélange de copié-collé des morceaux les plus raisonnablement attractifs piqués chez Alain et les autres en valorisant la société civile, le tout vendu en costard décontracté dans les salons de thé aux vieilles retraitées avec une touche de parfum "désir de Matignon"…

- Jean-François Copé, 52 balais. Le vilain petit canard à qui on a adoré trouver des casseroles bien qu’il en ait eu moins que beaucoup d’autres… En politique depuis plus de 21 ans, déjà ministre il y a 14 ans. Même méthode programmatique que Lemaire en piochant à droite et à gauche pour exister. Comme il faut bien se distinguer, il a trouvé la formule "La Fwance décomplexée" ; ça ne mange pas de pain vu que chacun a sa propre idée sur le complexe à éradiquer par priorité. Tout le monde sera content…

- Nathalie Kosciusko-Morizet, 43 balais. Là, on commence à descendre dans les profondeurs du classement. Ah ! Nathalie mon guide ! La vision romantique de la diva Auteuil-Neuilly-Passy que j’imagine  vaporeusement photographiée par David Hamilton sur sa méridienne dans un décor feuilles mortes ! La tueuse griffue à l’affût… En politique depuis toujours, déjà ministre il y a 9 ans. Son truc pour manager son business plan, c’est de prendre systématiquement le contre-pied des options de son étiquette affichée. Et ça marche ! Fait du Juppé dans le social et ne laisse rien à Besancenot dans le sociétal… Probablement n’a-t-elle jamais reçu de gifle à l’adolescence…

- Nadine Morano née Pucelle (on rigole pas), 53 balais. Ah ! Nadine ! "La France est un pays de race blanche" ! Elle a oublié que seul Bartolone peut en parler… Populaire et un chouïa populacière (elle n’est pas au départ une professionnelle de la com’ pour rien) je l’aime bien mais bon… En politique depuis 15 ans, déjà ministre il y a 8 ans elle n’a guère de chance d’avoir ses 20 signatures de députés pour pouvoir faire chier son monde…

- Hervé Mariton, 58 balais. Lui, quand il a annoncé qu’il voulait concourir, je me suis demandé ce qu’il allait faire dans cette galère. En politique depuis 33 ans, 2 mois ministre il y a 9 ans, cet ex-villepiniste fait du libéral pur-jus pour l’économique et le social et, dans ces domaines, ne se démarque en rien des cinq premiers de cette liste. En revanche, côté "sociétal" il est un des rares à continuer d’être farouchement opposé au mariage-et-à-l’adoption-pour-tous et le seul à prôner ouvertement la primauté du droit du sang… Mais ses chances de figurer à la primaire sont bien faibles…

- Jean-Frédéric Poisson, 53 balais. En sa qualité de président du PCD "parti associé", il n’a pas besoin de parrainages pour concourir et c’est donc le seul des "petits" de la liste qui est sûr d’y être. En politique depuis 21 ans. Le seul de la liste que je connaisse personnellement : un type bien aux fondamentaux solides. Sur le plan économique et social, son libéralisme est nettement plus pragmatique que celui des autres et il a des choses à dire ; et pas que sur la famille et la défense des chrétiens d’Orient ; sur l’Europe, la politique étrangère, etc.  Si tant est qu’on le laisse parler et qu’on l’écoute…

- Frédéric Lefebvre, 53 balais. L’avocat lobbyiste pour le tabac, l’alcool et les casinos ; en politique depuis 29 ans et 18 mois ministricule il y a 6 ans. Bouffe à tous les râteliers et s’est trouvé un siège de député UMP des Français de l’étranger pour pouvoir voter régulièrement les projets de la gauche. Pour tenter de se distinguer, il s’affiche comme The candidat "hors système" (défense de rire) N’aura pas ses parrainages mais saura sûrement négocier un beau renvoi d’ascenseur auprès d’un gros avant que ça se sache...

-  Geoffroy Didier, 40 balais. Avocat, en politique depuis 12 ans, il gère un peu son business plan perso à la manière de NKM bien qu’avec moins de succès médiatique : D’abord se pousser porte-parole de supposés "sarkozistes de gauche" prônant dès 2006 le mariage homo avec adoption, le vote des étrangers aux municipales… Puis, sentant le vent, il cofonde en 2012 "la droite forte" dont la motion réclame la suppression de l’AME pour les clandestins et du droit de grève pour les enseignants… Opération marketing juteuse auprès des militants de base qui le fait grimper dans le parti… Recopiez ici la dernière phrase du paragraphe précédent, moi j’ai la flemme…  

-  Jacques Myard, 68 balais. Qualifié de vieux crouton par ceux qui se pâment devant Juppé ! Lui, c’est le gaulliste "canal historique". En politique depuis 33 ans, c’est un mec à droite toute ! Qu’il s’agisse de ses positions sur la peine de mort comme des expressions qu’il utilise pour parler du Pacs, des homosexuels, des lois Taubira, on croirait entendre le Général ! Son souci, c’est la souveraineté. Lui n’attend rien et devrait annoncer son retrait et son soutien à Henri Guaino…

- Henri Guaino, 59 balais. Un mec qui a échoué trois fois à l’ENA ne peut être mauvais. Il réécrivait déjà les interviews de Chirac il y a 28 ans. Inspirateur de la "fracture sociale" de la campagne victorieuse de 1995, pilier du non aux deux référendums (Maastricht et la Constitution), il a bien mérité de la Patrie… Il veut retourner au charbon pour le gaullisme mythifié "contre cette politique qui ne sait plus dire non". Mais maintenant que Colombey attend ses deux mosquées, il n’aura probablement pas ses vingt signatures de députés pour figurer. Mais il est peut-être encore foutu de trouver 500 maires de la France éternelle pour accéder direct à la demi-finale…  

Oualà. Je voulais faire le point sur l’offre en magasin… Il fut un temps très ancien – ça remonte à plus de 50 ans ! -  où la gauche cherchait désespérément un "Monsieur X" pour contrer De Gaulle à la présidentielle de 1965. C’était l’Express qui avait lancé la recherche en préparant le terrain pour Gaston Deferre (le maire SFIO centro-compatible de Marseille, d’où le titre de l’Esprit Public que je lisais à l’époque : "L’Express ou le chemin Deferre") Et au final, ils se sont retrouvé avec Mitterrand (et nous avec)…

Je cherche un Monsieur X désespérément…

3 commentaires:

  1. Bel effort ! perso j'attendrais la liste officiel des candidats pour produire le mien.

    RépondreSupprimer
  2. Belle vitrine promise à un bel avenir. Que des purs sang.
    J-J S ��

    RépondreSupprimer
  3. Cela fait désordre à côté du Front National et sa leader maximo, c'est certain...
    Vite, un homme providentiel ou une femme, ou un neutre, hors système, hors parti, hors sol... :-)

    RépondreSupprimer