"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

mercredi 8 juin 2016

Pour Najat…



Oui, perso, je dédicace cette photo à notre divine Najat. Car je la trouve "total perfect" ! Plus qu’un long discours plein de valeurs entendu cent fois, cette image incarne l’école publique élémentaire du changement c’est maintenant dans toute sa splendeur ! Point besoin de phrases avec sujet, verbe et complément d’objet plus ou moins direct et toutes ces petites choses surannées : dans un vivrensemble effaçant l’infâme discrimination entre le lettré et l’analphabète, l’image suffit !
Déjà, au premier coup d’œil, le myope que je suis a confondu le mur de brique avec un rideau de fer ; rideau évidemment baissé, verrouillé pour éviter à ces chères têtes blondes ou non d’être choquées par le réel… Et les deux institutrices professeureues des écoles judicieusement diverses insistent pour expliquer ce qu’il faut voir aux gamins qui semblent se barber à cent sous de l’heure en attendant la récré…  

Hélas, ce n’est pas chez nous. C’est chez les rosbifs, dans la cour de l’école de Bridge Farm à Bristol. Et comme on s’instructionne à tout âge, ce fut pour moi l’occasion d’apprendre l’existence de Banksy
Connaissez pas ? C’est pas grave…

C’est le pseudo d’un artiste d’art urbain travaillant au pochoir dans le style d’Andy Warhol, en général clandestinement sur des surfaces publiques. On est censé ignorer son identité exacte, ce qui doit augmenter sa cote sur le marché
Bref, pour remercier les élèves d’avoir massivement voté pour donner son nom à l'un des pavillons de l’école, il a profité des vacances scolaires pour orner l'un des murs de la cour d'une œuvre de son cru. Et laissé une lettre scotchée sur le mur : "Je vous remercie d'avoir donné mon nom à l'un de vos bâtiments. Voici un dessin pour vous [les élèves]. Si vous ne l'aimez pas, n'hésitez pas à y ajouter des trucs. Je suis certain que cela ne dérangera pas vos professeurs. Et rappelez-vous: il est plus facile d'obtenir le pardon que la permission."

Découvrant la chose lundi dernier, jour de la rentrée, le gardien de l’école, vieux con comme on en fait encore trop, a découvert la lettre au moment où il s’apprêtait à passer tout ça au Karcher. Heureusement, il savait lire…
Le directeur de l’école, très honoré par cette attention du tartiste, a déclaré qu'il ne vendrait pas le pan de mur décoré… malgré la coquette somme que pourrait rapporter une mise aux enchères…
Car, en 2014, Bansky avait également décoré en secret le mur d’un club de jeunesse en difficulté. En vendant le dessin signé par l'artiste de rue le plus coté au monde, l'association avait pu payer ses dettes…

Chez nous, c’est nous qui payons pour avoir le vagin de la reine… 










AH oui ! Quel que soient vos options partisanes, suite aux annonces faites aujourd’hui par Najat sur le contrôle public des écoles privées (sous contrat comme "hors contrat", SIGNEZ CETTE PETITION !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire