"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

dimanche 5 juin 2016

Ramadan, ramdam et ingérence laïque…



Dans le respect des aléas de ce foutu calendrier lunaire, Voici donc revenir le temps des "ruptures du jeûne", des buffets froids offerts par les municipalités et des visites convenues des "autorités de l’Etat" avec des chaussettes propres…

L’avantage, c’est que si l’équipe de France se fait éliminer vite-fait à l’Euro 2016, on aura une bonne excuse : nul n’est tenu de marquer un but avec le ventre vide…

Mais bon. Là n’est pas le plus préoccupant. Il est certes légitime que les édiles en charge de la tranquillité publique se soucient du bien-être de tous leurs administrés. Mais de là à anticiper sur d’éventuels ou improbables petits débordements festifs pour émettre quelques conseils ou suggestions à l’adresse d’une fraction de la population déjà si cruellement stigmatisée, me semble être un dérapage inopportun.

- C’est ainsi que dans je-ne-sais plus quelle pacoule de la Haute-Loire, le maire a fait réaliser un panneau rédigé ainsi :
Avis : « le Ramadan doit se vivre sans bruit »

Il paraît que la chose fait polémique et je le comprends : Magistrat de la République laïque et indivisible agissant es-qualité, de quel droit le Maire peut-il se substituer à l’imam et aux Oulémas pour affirmer que le Ramadan doit se vivre sans bruit ? De quoi j’me mêle ? Dira-t-il que Pâques doit se vivre sans cloches ? Le Vendredi Saint sans chemin de croix ? Les bar mitzvah sans calottes ? C’est de sa part un abus de pouvoir. Que font les préfets ?

- Au moins, le maire d’Argenteuil a mis ses gants et ses pantoufles pour écrire aux présumées autorités morales censées disposer de quelque influence sur leurs ouailles et périphéries. Je vous copie-colle l’intégral de sa prose vu comme il cause bien cézique :    

« Je souhaite adresser aux représentants du culte musulman le même message d’ouverture et faire appel à leur bienveillance et leur sens du partage pour que ce moment de fête soit à son tour la démonstration du bien vivre-ensemble à Argenteuil.
Je me permettrai donc d’évoquer les débordements de l’an passé en appelant à la vigilance des autorités du culte musulman d’Argenteuil et en les invitant à transmettre avec conviction ce message d’apaisement et de tranquillité auprès de leurs fidèles, afin que les nuisances de l’an dernier (bruit jusque tard dans la nuit, pétards…) soient évitées au maximum.
L’esprit de fête et l’esprit même du ramadan est sans nul doute celui du respect et de la tolérance, y compris, sinon surtout, envers les non-musulmans.
Je connais l’attachement de nos communautés à ces valeurs et suis persuadé que chacun mettra tout en oeuvre afin que la fête ne puisse à aucun moment être gâchée. »

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y met les formes… Mais là aussi, au-delà du style de jactance relue par le quoi d’Orsay, il sait que l’esprit du Ramadan est sans nul doute respect et tolérance surtout envers les non-musulmans… Qu’en sait-il ? Où ça ? Quand ? Depuis quand ?

Je ne supporte plus les reptations de tous ces guignols incultes qui réécrivent l’histoire comme Gérard Darmanin pour qui la France a été libérée par les musulmans en 1918 comme en 1944…  

3 commentaires:

  1. Sur la porte de ma maison, moi, je vais écrire:

    " Avis: Ici, y a pas de ramadan qui tienne ! "

    RépondreSupprimer
  2. Gérald,le tocard en question..

    RépondreSupprimer
  3. Lorette est une petite ville de la Loire où je suis née, bravo à ce maire courageux qui n'a fait que ce que ses prérogatives lui permettait, informer une certaine population de ce qu'elle devait éviter certains débordements qui gênerait l'autre parti de la population de sa ville. C'est bien de citer ce maire, si tous pouvait en faire de même, ce serait déjà une bonne avancée. Bonne journée

    RépondreSupprimer