"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

samedi 30 juillet 2016

Hollande 2024…



Notre ludion pédalonautique sera jeudi prochain 4 août à Rio de Janeiro. Pas pour célébrer l’abolition des privilèges, mais pour déjeuner au village olympique avec une partie de la délégation française, comme si la lettre personnalisée d’encouragements qu’il a adressée cette semaine à chacun de ses membres ne suffisait pas en ces temps où bien d’autres problèmes, notamment sécuritaires, encombrent son agenda.

Mais je suis mauvaise langue. Car il consacrera l’après-midi et la journée qui va suivre à enchaîner les entretiens pour faire la promotion de la candidature de Paris pour les JO de 2024. Bien entendu, il sera accompagné par la mère Idalgo, mascotte incontournable dont la séduction naturelle emportera, n’en doutons pas, l’adhésion enthousiaste des crocodiles du CIO. Puis il représentera avantageusement la France à la cérémonie d’ouverture des Jeux au stade de Maracaña avant de regagner les emmerdements élyséens.

On ne peut pas dire que, par les temps qui courent, notre Président garde les yeux rivés sur 2017-2022. Il a vraiment une vision de long terme pour la France !

Une question toutefois : La France existera-t-elle encore en 2024 ?  


3 commentaires:

  1. Bien sûr que oui. Elle s'appellera juste République Islamique de France. Maintenant, si vous accordez de l'importance au nom, évidemment....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et ça se dira plutôt en français ou en arabe ?

      Supprimer
  2. kobus van cleef02/08/2016 19:12

    la façon dont il tient la corde!
    arf!
    lorsqu'il va la décocher, ça va faire bloinnng !

    RépondreSupprimer