"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

samedi 2 juillet 2016

Ils en sont réduits à ça !



Traversant pour cela le parterre de l’hémicycle de l’Assemblée Européenne, Jean-Claude Junker soi-même, The Président de la Commission Européenne, se précipite pour empêcher un photographe de presse de tirer le portrait de Nigel Farage, député élu d’un toujours Etat-membre, auquel il a demandé en séance "ce qu’il foutait encore là"…
Rien d’étonnant de la part d’un guignol qui, lors de sommets européens, fait la bise en rigolant sur le crâne des chefs d’Etat (du moins de ses "amis")…

Donc, pas de quoi s’en offusquer démocratiquement… On a les dirigeants européens désignés par les dirigeants nationaux qu’on mérite…

Imaginez Manuel Valls à la séance des questions du mercredi au palais Bourbon disant la même chose à Dupont-Aignan et empêchant la presse de prendre un cliché obscène de nature à salir cette noble Assemblée !
Ben, compte tenu de tout ce qui nous attend dans les mois qui viennent, ça me semble tout à fait possible…

2 commentaires:

  1. kobus van cleef02/07/2016 19:28

    ce junker là ne fait pas honneur à son nom
    mais en connaît il vraiment l'origine?
    on peut en douter

    plus sérieusement , lorsque les outils de la censure médiatrouk et institutionnelle ne suffisent plus , les caractères se révèlent , soit dans toute leur médiocrité , soit dans leur aspect exceptionnel
    souvenons nous de manouel tremblotant en invectivant marion ou des maires de gauche couvrant par leurs vociférations la voix d'un seul élu FN au congrès des maires de vronze
    pour le coup, il aurait pu répondre "je vous fait peur à ce point , bande de lopes? qu'il faut que vous glapissiez en meute?"

    attendons le prochain pétage de plombs des intelligences qui nous gouvernent , ça risque d'être beau

    RépondreSupprimer
  2. kobus van cleef02/07/2016 19:36

    ajoutons que Farage a le triomphe peu modeste .....le lendemain du Brexit , en séance du parlement européen , il les a apostrophé en ces termes "vous riez moins , maintenant...." ( ce qui , en vronzais de tous les jours donnerait "on fait moins les malins, mes lascars ?") , mais fallait pas lui chier dans les bottes
    ce que la grosse commission ( die grosse kommission ) et le conseil restreint des chefs de gouvernature fait avec constance
    pas seulement pour les phobes
    mais pour les philes aussi , tout pareil


    un vrai bonheur

    une telle constance a toujours présenter le coté sombre de son apparence devrait faire méditer les motifs de ces mecs là , leurs motivations d'être au pouvoir

    probable une rentrite pénale , une envie du châtiment

    il n'y a qu'à écouter Junker pour être convaincu

    Paul Fortune dit que c'est un peu comme le mac albanais qui corrige la gagneuse surprise à tenter de jouer la fille de l'air , et y a du vrai là dedans

    gageons qu'à un niveau hiérarchique inférieur , ces mecs seraient de parfaits kapos ou tortionnaires

    RépondreSupprimer