"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

"Il y a deux aristocraties : celle du haut et celle du bas. Entre les deux, il y a nous, qui faisons la force de la France.

mercredi 10 août 2016

Allaiter ? Et les clopes, bordel !



L’allaitement maternel stimule la santé d’une enfant, améliore son QI comme ses performances scolaires et même son revenu à l’âge adulte” Il s’agit là d’un constat statistiquement et scientifiquement avéré qui n’est pas contesté.

Bonne fille et soucieuse (comme souvent mais pas toujours) de la santé de nos chers petits pour l’avenir de l’espèce, l’Unicef a donc lancé une campagne d’information pour inciter les mères à allaiter leurs bébés. Bon.

Mais rien n’est simple… Bien évidemment, as usual, cette campagne a immédiatement soulevé l’indignation des "mouvements féministes", outragés par cette initiative.
Pourquoi ?  - Parce que cette campagne stigmatise les mères qui n’allaitent pas !

En effet, n’est-ce pas, les femmes sont maîtresses de leur corps ; elles en ont le libre usage et ne sauraient tolérer qu’une quelconque pression morale et sociale puisse entraver cette liberté…
Et certaines officines féministes suffisamment subventionnées n’ont pas l’intention de lâcher l’os avant d’avoir fait plier l’Unicef.

Certes, les compagnes de propagande de santé publique sont parfois assez lourdaudes. Mais elles n’atteignent jamais le niveau de grotesque des réactions d’hypersensibilité épidermique de certains "collectifs" d’hystériques. D’autant que plus les avancées avancent, plus sont rares les occasions pour ces dames d’engager des actions justifiant la manne subventionnaire qui les nourrit…
On pourrait en rigoler mais non : En effet, pour ne pas risquer de stigmatiser les femmes qui, pour diverses raisons, n’allaitent pas leur enfant, on estime nécessaire de censurer le réel (ici un bénéfice avéré pour la santé des nourrissons) On voit d’ailleurs ça dans bien d’autres domaines ; c’est ainsi par exemple que, il y a quelques années, le Planning Familial avait fait pression sur les moteurs de recherche pour que des sites d’information à connotation "pro-life" soient déréférencés des mots clefs "IVG", "Contraception", etc.

Ainsi donc, dans notre société contraceptive abonnée au principe de précaution dans l’éternel présent sans autre souci d’avenir que de nous faire mourir en bonne santé, exposer le réel et fournir une information incontestable utile à la santé publique doit être censuré, caviardé, caché sous le tapis dès lors que cela pourrait susciter chez certain(e)s ne serait-ce qu’un soupçon de quelque chose comme une vague sensation de sentiment de culpabilité**. Parce que ça, hein, c’est stigmatisant…
[** la culpabilité de l’homme blanc, cépapareil]

Mais, curieusement, certaines campagnes de propagande de santé publique ne soulèvent pas l’indignation des collectifs de vigilance devant la stigmatisation qu’elles induisent pour certaines populations pourtant elles aussi membres de la "communauté nationale" et du vivre-ensemble que le monde nous envie :

C’est le cas, notamment, de la communauté des fumeurs de clopes qui est outrageusement discriminée et stigmatisée par moult interdictions qui n’ont rien à envier à l’apartheid des HLPSDNH et culpabilisée par une campagne haineuse qui les poursuit en permanence jusque dans leurs poches !
Et cela dans la passivité, l’indifférence et l’absence de compassion la plus totale de la part des collectifs humanitaires théoriquement les plus soucieux de défendre le droit imprescriptible reconnu à chacun de pouvoir librement disposer de son corps !
  
J’appelle tous les défenseurs des droits de l’homme à se lever en masse pour interdire les scandaleuses illustrations et les odieux slogans stigmatisant qu’on nous impose sur les paquets de clopes !

Ça vous choque ? J’vois pas pourquoi !


4 commentaires:

  1. Il arrive que je transporte,en petite quantité,une centaine tout au plus,des biberons..remplis de lait de femmes enceintes me dit on,direction la maternité régionale,transportés congelés,espérons que les anticorps du 21ème siècle soient viables et encore actifs sous temperature négative lors du transport..
    Merci qui ? Beenn.. merci mamans ! :-)
    UnLorrain.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'allaitement maternel c'est super-discriminant, puisque le bébé qui a la chance insigne d'avoir deux papas ne peut pas en bénéficier. Cette pratique est vraiment d'un autre âge et peu citoyenne puisque, de plus, le lait ainsi cédé ne supporte pas la TVA, même à taux réduit, contrairement aux laits vendus dans le commerce qui en outre créent des emplois, assujettis à l'IRPP (enfin, peut-être ?) et aux charges sociales qui font la grandeur de la France.

      Supprimer
  2. kobus van cleef15/08/2016 10:59

    ma fille m'a dit "mais y a des banques du lait...."
    ha oui
    pourvu que ce soient ni Kerviel ,ni Madoff qui gèrent tout ça , hu hu hu

    RépondreSupprimer