"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

vendredi 23 septembre 2016

Que du bonheur !



- Nous savions déjà par la voix autorisée de Michel Sapin que l’objectif de déficit ramené à 3% sera atteint en 2017 ! À voir marcher comme je dis…
- Nous venons aussi de l’apprendre, grâce à Marisol Touraine :
"En 2017, le trou de la Sécu aura disparu ! "
Enfin, c’est le gros titre de la presse aux ordres, toujours plus royaliste que le roi. Notre Marisol a été, me semble-t-il un peu plus floue tellement elle insistait en se félicitant que le déficit de l’année prochaine ne sera que de l’épaisseur du trait… Et que rien n’impose aujourd’hui une nouvelle réforme des retraites… Et pour ce qui est du trou de la Sécu, mettons-le dans le même paquet-cadeau. Et tant pis si ce trou n’a plus rien à voir avec l’équilibre ou non de son budget annuel, planqué qu’il est, recyclé-titrisé en dette obligataire pharaonique à des taux d’intérêt qui finiront forcément à passer de zéro à quelque chose ; toussa c’est bestialement une approche comptable, hein ! Alors ne mégotons pas notre plaisir…

Eh bien, cépatout :

Le Pédalonaute l’avait promis, le Pédalonaute l’a fait ! Ah mais ! Quoi ? Ben l’engagement de créer 60.000 postes dans l’Education Nationale !

Oui madame, oui monsieur. Sachant qu’en cumulé 47.158 postes nouveaux ont été budgétés dans les quatre dernières lois de finance, le projet de budget pour 2017 en a programmé, tenez-vous bien, très exactement 12.842 ! Faites le compte. Engagement tenu ! exulte la divine Najat.

Bon. Jetons un peu un œil sur ces 60.000 postes présents ou… à venir. 54.000 sont affectés à l’enseignement primaire et secondaire général (1.000 à l’enseignement agricole qui ne relève pas de l’Educ’Nat’ et 5.000 à l’enseignement supérieur) Sur le lot, qui est (ou sera) "au front" face aux élèves ? Si on enlève les postes expressément dédiés aux "personnels médico-sociaux" et "missions administratives", restent 53.000. Enlevons aussi, même s’ils sont nécessaires, les recrutements spécifiquement dédiés à l’aide aux handicapés car, face aux défis qui sont les nôtres aujourd’hui pour l’éducation de masse, ils ont un rôle marginal dans l’infanterie, reine des batailles. Restent 48.800… Sachant en outre que sur le total il y a plus de 2.000 postes réservés au recrutement "d’assistants d’éducation", allez ! ne mégotons pas, disons que nous aurons (aurions) créé environ 46 ou 47.000 postes d’enseignants en primaire et secondaire. Bon.
Outre-mer inclus, il y a environ 63.900 établissements publics, écoles, collèges et lycées, toutes tailles confondues. Le raisonnement est débile mais il donne une idée : Ça fait en moyenne 0,7 enseignant de rab’ par établissement. Sachant en outre que, s’agissant de recrutements récents, près d’un tiers des "postes" en question ne seraient tenus qu’à mi-temps par des stagiaires en formation en alternance. Ce qui est d’ailleurs normal et heureux : N’oublions pas que les recrutements se font nécessairement dans une population elle-même formée par l’Educ’Nat’ ces dernières décennies et que, dans les académies, garnir les promotions nécessite parfois d’admettre aux concours des candidats avec 4/20 de moyenne…

Un mot sur l’enseignement supérieur qui bénéficie de 5.000 postes. Ils se traduisent évidemment en euros dans les lois de finance. Sauf que… Sauf que là, depuis les lois d’autonomie des Universités, les budgets sont fongibles. Les sous servent prioritairement à boucher les trous et bien des postes publiés restent sur le papier…

Je ne jette pas la pierre à nos a-gouvernants qui font avec ce qu’on a…

Mais j’adore cette façon de nous prendre pour des cons. Après quatre ans à enfiler les conneries puis à attendre l’alignement des planètes en se tordant les doigts de perplexité, on ne trouve que des approches comptables de ce niveau pour nous faire avaler que Mou-président a tenu ses engagements !

Et pas 59.999 ou 60.001 hein ! Non ! 60.000,00 !! Pan dans la cible !

2 commentaires:

  1. Rien à voir avec votre article cher Monsieur, mais elle est où votre blogroll ?? Parce que figurez vous que VOTRE blogroll est aussi MA blogroll, crénom...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Navré, sans avoir rien fait, toute le bas de la colonne de droite a brusquement disparu sans récupération possible ce matin en fin de matinée ! Il faut que je retrouve les liens et pas eu fraiment le temps aujourd'hui...

      Supprimer