"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

lundi 5 décembre 2016

N’oubliez pas de tirer la chasse !



Je ne devrais plus en parler. Mais bon…

Il est toujours là. Et Dieu sait ce qu’il est foutu de dire-en-parole faute de pouvoir faire pendant les cinq mois durant lesquels il nous faut encore le supporter en lui accordant tout le respect qu’on doit à la fonction qu’il n’exerce pas ! Cinq mois durant lesquels il assurera l’intérim sur le fauteuil. Il en est capable puisqu’il ne s’agit que d’assurer l’intérim… de lui-même !
Compte tenu du contexte, s’il avait ne serait-ce que quelque chose ressemblant de loin à une atrophie de couilles format bonzaï, il en tirerait les conséquences démocratiques et normales en démissionnant.
Il donnerait ainsi un ultime coup de pied de l’âne à Fillon en le privant de Gérard Larcher. Président du Sénat tenu d’assurer l’intérim, ce dernier devrait rester neutre et se farcir cinq mois de a-gouvernement de cohabitation (avec la divine Najat à Matignon par exemple…)

Ça mettrait au moins un peu de rock n’roll dans le bouzin vu que ça ne peut plus être pire. C’est dans tous les domaines un champ de ruines : à l’international, au national… Et au social surtout.

J’exagère. Car il restera à son "actif" une réussite exemplaire dans le sociétal !
Grâce à sa volonté, à son esprit de décision, à sa remarquable aptitude à trancher sans équivoque ni ménager la chèvre et le chou, à… toussa, au détriment du plus grand nombre et de l’avenir de l’espèce, il a su sanctuariser et élever au rang de totem divinisé s’imposant à tous les particularismes pulsionnels et privés d’une minorité petite-bourgeoise égocentrée donnée comme modèle d’avenir :

Le bobo parisien au sperme sans semence…

Et c’est tout.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire