"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

"Il y a deux aristocraties : celle du haut et celle du bas. Entre les deux, il y a nous, qui faisons la force de la France.

mercredi 8 février 2017

Et revoilà Bayrou en roue libre !



« Jamais dans l'histoire de la République, un candidat aux plus hautes fonctions, à la présidence de la République, n'a été ainsi sous l'influence des puissances d'argent ».
Et de rajouter :
« - Je pensais que François Fillon était absolument à l'abri... Je n'aurais jamais imaginé ça... »

Chevauchant sa Marielle Rossinante et privé de son Lassalle Sancho Panza, éternel pourfendeur des moulins qui-sont-heureusement-toujours-trop-loin, le Béarnais se réveille !

Donc, pour Bayrou, Fillon n’est qu’un clone de Macron : Il est vendu aux puissances d’argent ! Et la violence de l’hallali est telle qu’il s’est décidé à sortir de la cabine téléphonique où il chuchotait sans doute pour se mettre à crier avec les loups afin de tenter de faire parler de lui…

Enfin se présente à lui l’alignement des planètes tant attendu : Juppé étant out, Fillon se révélant "vendu au grand capital" (pire encore que Macron), il va démontrer aux acurabas qu’il est bien désormais le seul recours contre les extrêmes !  Il y a si longtemps qu’il le leur raconte sans succès ; cette fois-ci sera la bonne…

Et il a trouvé le fil rouge de sa campagne : "Les puissances d’argent". Ça ne change pas tellement de "mon ennemi c’est la finance" mais bon, il avait déjà voté pour ça

Mais, au-delà de l’effet d’aubaine des ennuis de Fillon, pourquoi diantre ce résidu du centrisme prend cet angle d’attaque pour démarrer sa (pré)campagne ?

Il y a peut-être une explication :

N’oublions pas que Bayrou est génétiquement un centriste ; c’est-à-dire un type totalement infesté pas les fondamentaux giscardo-centristes et leur parousie fantasmée des deux-Français-sur-trois. Et de ce fait, le centriste veille en permanence à se positionner au centre

En géométrie linéaire, ne l’oublions pas, le centre n’est qu’un "point" (donc sans épaisseur) ne se définissant que relativement aux valeurs propres des extrémités du segment. Et, dans un espace à deux dimensions ou plus, si ce point est parfois pompeusement qualifié de centre de gravité, il reste un point (sans poids) dont le positionnement découle directement et exclusivement des déplacements que lui impose la figure au gré de ses déformations…
Le centrisme n’est donc pas un humanisme mais un relativisme existentiel dépourvu de fondamentaux logiques propres. Il ne peut donc s’identifier que par rapport aux autres ; et à ce que disent les autres plus encore qu’à ce qu’ils font…

Et c’est là que tout s’explique : Se voulant en toutes choses au centre, le Bayrou veut se situer à égale distance des deux extrêmes ! Or, Marine Le Pen vient de dévoiler son programme. Et, notamment pour ce qui est de l’argent et du mur d’argent, son programme est du même tonneau que ceux de Mélenchon et Hamon ! Dilemme…

Reprenons notre cours de géométrie : Lorsque les deux extrémités du segment se rapprochent au point d’avoir la même valeur, le segment (et donc ses deux extrémités) se confond avec son centre en un seul point.
Ayant toujours les yeux rivés sur les deux extrêmes pour en faire la moyenne arithmétique afin de savoir où se situer, le centriste en vient donc logiquement à tenir le même discours qu’eux ! Cétautomatik   

4 commentaires:

  1. Avoir toujours les yeux rivés sur les deux extrêmes, m'a provoqué un strabisme divergent très disgracieux. Pour améliorer la situation j'ai donc décidé de me concentrer sur un extrême, c'est beaucoup plus confortable à part une petite coquetterie dans l’œil bien sûr.

    RépondreSupprimer
  2. Aha ! Excellente démonstration !
    Et moi qui disait à mon mari, il y a quelques jours : " Si Fillon n'arrive pas à se présenter, je voterai Bayrou ". Ca l'a rendu fou, alors je pense que ce texte lui plaira beaucoup ;-)
    PS : j'ai découvert ce blog il y a quelques jours. C'est un plaisir de lire un peu d'intelligence par les temps qui courent. Merci.

    RépondreSupprimer
  3. kobus van cleef12/02/2017 12:27

    ha bayrou
    bayrou et ses bayroupettes !
    le tocard de toujours!
    ma mère , droite chrétienne de gauche et ancienne enseignante ( lettres classiques ) m'a toujours dit "bayrou a ma faveur , c'est le seul miniss' de l'éduc' naze à nous avoir dit ....apprenez leur quelque chose"
    à quoi je répondais ..."c'est aussi LE SEUL miniss' de l'éduc naze à JAMAIS avoir eu de grève, c'est comme un signe de ....soumission?"

    au delà de ça , c'est un affabulateur , souvenons nous de cette saynette rapportée par Zigoulaine Royale , elle en bas de chez lui,le doigt sur le bouton de l'interphone et lui "ne montez pas madame , ne montez pas!"
    enfin.....lorsqu'une femme bien disposée sonne chez toi au milieu de la nuit , tu la laisse se geler dehors , toi ?
    ha....j'ai parlé de femme bien disposé, j'ai pas parlé de mère castratrice...

    RépondreSupprimer