"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

vendredi 21 avril 2017

Et voilà….



Je pestais contre cette volonté médiatico-commerciale d’obtenir coûte que coûte un ultime programme de live-show pas-polisson-du-tout avec les onze guignols sur le présentoir. Bien entendu, Macron a eu gain de cause : "Pas de débat !" Mais finalement, les circonstances dramatiques non programmées ont mis un peu de vérité sous le barnum pour qui sait un peu regarder :

J’ai allumé le poste en cours de route et n’ai pas vu les premiers. Lorsqu’est passé Benoît Hamon, je ne savais encore rien des Champs Elysées et je croyais tenir mon sujet de ce matin : La France, les Français, le rôle d’un Président en ces temps de crise guerre et de mal-être, de croisée des chemins… toussa symbolisé par… la carte Vitale ! Rien à ajouter.

En refusant d’apporter quelque chose de personnel sur le plateau, Fillon, lui, a sûrement voulu montrer qu’on n’était pas dans une émission people, qu’il n’était pas là pour se plier aux caprices des animateurs, pour se disperser sur des détails sans intérêt au regard de l’importance de l’enjeu… Est-ce que Mme Michu a compris ça ? Je ne sais pas…    

Sinon, qu’en retenir ?

L’annonce brutale du retour au réel a perturbé (pollué ?) le déroulé du spectacle et obligé les onze concurrents à improviser au pied du mur ("où c’est qu’on voit le maçon…") Tous ont certes dû y aller de leur couplet de condoléance et de compassion. Mais ceux qui prennent la peine de réfléchir ont eu une ultime occasion de distinguer les calmes des émotifs, les bisounours hors sol des réalistes… Avec un coup de projecteur aussi net que blafard sur les Poutou et autres Artaud…

Prions…  


11 commentaires:

  1. Je suggère la marche blanche demain et l'hommage national samedi, faut que tout soit fini pour dimanche et le sacre de micron.

    RépondreSupprimer
  2. Monsieur Poutou veut désarmer les policiers au moment même où trois d'entre-eux viennent de se faire descendre, dont un définitivement; heureusement qu'un autre était armé pour flinguer l'arabe.
    Monsieur Poutou est désarmant.

    RépondreSupprimer
  3. Juste un ptit mot sur le poulet refroidi, Xavier Surgelé le seul poulet abattu et refroidi sur place… Bon il était homo, pov gars (un hétéro, j’aurais eu moins de peine…) Xavier faisait partie du FLAG Association de soutien et de défense des Policiers & Gendarmes LGBT (lesbienne, gay, bi & trans), de lutte contre les LGBT-phobies et les discriminations. Il luttait aussi dans l’associatif contre la haine et le fasci

    RépondreSupprimer
  4. Je suis déçu certe mais face à la menace national-mariniste, je dirais à tous VOTONS MACRON !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entre une raisonnable "sédation profonde" à l’issue fatal CERTAIN et un "risque potentiel", certes angoissant et redouté, à l’issue INCERTAIN, figure-toi mon ami que ça se discute…

      Supprimer
    2. Etes-vous devenu fou?
      Moi j'aime mon pays, même pour le peu qu'il en reste, j'y tiens.
      Ce que vous dites est infâme; je n'aurais jamais cru ça de vous. ( à moins qu'il ne s'agisse d'humour noir au dixième degré que vous m'expliquerez peut-être: en tout cas, ça ne me fait pas rire)
      Fillon appellant à voter Macron prouve la bassesse de l'individu.

      Supprimer
    3. C’est à moi que vous causez ou à mon ami Corto ? Il va de soi pour moi que la "sédation profonde à l’issue fatal CERTAIN" est la continuation de la "sociétale-ploutocratie" macronesque qui rassure que "demain soit comme aujourd’hui"… Et MLP le "risque potentiel" PROBABLE mais PAS CERTAIN…
      S’agissant d’une affaire de SURVIE (pr la France), entre la mort certaine et la mort possible, il n’y a pas à hésiter… Perso, je voterai pour la dame. 8-9/10 elle ne passera pas et 2-1/10 elle passera mais ne pourra pas gouverner. Dans les 2 cas, ça vaut le coup de faire turbuler le système.

      Supprimer
    4. Je précise, soyons clairs, que j'ai voté Fillon au 1° tour...

      Supprimer
    5. Navré de l'interférence, je m'adressais à Corto

      Supprimer
  5. Salut Le Plouc: il va de soi que le commentaire dégueu ci-dessus n'est pas du Corto que tu connais mais d'un taré qui depuis quelques jours se fait passer pour moi sur différents blogs. Désolé.

    RépondreSupprimer
  6. Bien contente de l'apprendre. J'étais étonnée en effet par votre prise de position qui ne correspond pas à celle expliquée sur votre blog.

    RépondreSupprimer