"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

vendredi 8 septembre 2017

Epitaphe à la va-comme-j’te-pousse…



Bon. Il a clamsé le mec, ce qui arrive à tout le monde, même souvent avant 87 balais. Surprise ! Moi qui suis encore dans mes montagnes, il a fallu que je descende de façon imprévue au village et que l’autoradio soit resté branché sur France Info pour apprendre la nouvelle dont j’aurais pu tout ignorer jusqu’à dimanche soir au moins. Rendez-vous compte !

Donc Pierre Bergé est mort. Voilà une bonne nouvelle. Attention ! Ne me faites pas un procès d’intention. Bonne, disais-je, car l’importance de cet évènement, ajouté à l’ouragan Irma et au médoc pour la tyroïde, va permettre – et permet déjà – de tirer à la ligne en brodant sur le thème, y compris en donnant l’occasion à quelques chevaux de retour des arts-et-lettres, de la fripe chic, du sociétal et de la politique de reparaître fugacement dans le PAF en postillonnant dans un micro. Et c’est une bonne nouvelle dans la mesure où ça renvoie pour quelques jours dans les profondeurs des petites annonces, faits divers et souchiens écrasés, tout ce qui fâche comme le chômage, l’insécurité, l’immigration, l’Europe, les réformes structurelles, toussa
Ce soir au 20H, vous saurez tout de lui, sa vie, son œuvre… Encore que… Son parcours commercial et de couple bourgeois avec Yves Saint-Laurent et sa lutte contre le sida seront glorifiés comme son mécénat. On mettra probablement moins l’accent sur son rôle de bailleur de fonds du PS et de SOS Racisme, thèmes qui ne sont plus trop porteurs ; ainsi va la vie.

A part ça, perso, il m’a fait mentir en ne vivant pas aussi vieux que son double Paul Gerbé, personnage d’un mien feuilleton publié ici en vingt épisodes en octobre 2013. Mais je ne lui en veux pas…

Au final qu’en dire ? Je ne m’étends pas et n’en rajoute pas. J’adresse mes protocolaires condoléances à Madison Cox, son veuf selon la loi et, maintenant que sa viande est froide, j’attends le décès de Georges Soros auprès duquel, en matière de nuisance, Pierre Bergé n’était qu’un petit garçon en culotte courte.    

7 commentaires:

  1. kobus van cleef08/09/2017 20:58

    yes il est dead le keum

    mais est ce ( était ce ) un keum?

    pas plutôt un meuf?

    commentaire de mââme van cleef

    "va-t-il faire un legs à la chine éternelle concernant la tête de rat et celle de lapin, toutes deux en bronze , dérobées lors du sac du palais d'été par les troupes 'ternazionales?? si c'était les miennes, je les garderais"

    on peut la comprendre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. kobus van cleef10/09/2017 16:37

      moi pierre machin , sain de corps et plus tout à fait d'esprit , cède toutes mes merdouilles de collection aux différents musées vronzais
      idem des anticonneries asiatiques qui, elles , rejoindront le giron kulturel sus nommé
      pour mon petit mari , théo , pas encore coxé dans les cordes du ring , qu'il se démerde avec la part réservataire

      à paris ( paris? 7ème? pas 16ème?)

      persiste et signe devant témoins



      ça aurait eu de la gueule

      tandis que là....une succession de petit bourgeois , quasiment du flaubert chimiquement pur

      pouacre !

      Supprimer
  2. Est-ce qu'il y a un modérateur ici, ou non ?
    Si non, je peux dire que ça m'en touche une sans faire bouger l'autre, puisque c'est dans ce registre que ça se passe ?

    RépondreSupprimer
  3. Lol les commentaires !
    Ca me fait plaisir de ne pas être la seule à dire du mal de ce connard.
    Merci. Y'a des ploucs qui valent la peine d'être lus.

    RépondreSupprimer
  4. kobus van cleef11/09/2017 20:24

    ça chauffe pas trop pour la commentation
    pourtant y aurait eu à dire ,hein
    un vieillard décati , financier des bras cassés du ps ( souvenez vous, 2007 , zigoulaine royale et l'atelier avec les 500 bouquets de roses regardant vers le bas , quelle idée débile quand on y repense , mais peut être que jospac s'est commis avec ce personnage après tout ) , qui se fait rembourser rubis sur l'ongle son investissement ( le mariaj des invertoches , un peu comme dans le zéro et l'infini , lorsque l'interrogé pense "néanderthal paie comptant" ) , une trogne d'orque du seigneur des anneaux et la voix qui va avec ( ou peut être est ce dû à une laryngectomie ratée? nul ne sait et surtout pas moi ) , une méchanceté et un cynisme inoxydable ( souvenons nous des réflexions sur la potentialité d'une bombe pendant la manif pour tousses ou celles ,bien plus savoureuses sur les bras de l'ouvrière et l'outérousse de la prolétaire ) , une jouissance forcenée de grand bourgeois , avec son pognon, ses collections et surtout oui surtout , ses deux têtes de bronze , volées lors du sac du palais d'été par les troupes coloniales et qu'il n'a jamais, jamais voulu restituer alors que tout son être se révulsait contre le fait kolonial , preuve en était sa proximité avec tout ce que la planète comptait d'opprimés ( soyons juste ,c'était seulement leurs représentants auto proclamés )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On vous comprend, Kobus, on vous comprend...
      C'est quand que vous nous faites un blog ? On est sûrement nombreux à être demandeurs !

      Supprimer
    2. kobus van cleef11/09/2017 21:47

      jamais!

      comme disait muray , en ces temps d'infâmie , mieux vaut rester sous le boisseau
      ça risque moins
      j'ai mon blogueu de papier ,ceci dit
      qui sortira peut être lors de ma disparition ( y a plus trop à attendre , j'espère ) si on arrive à me déchiffrer

      Supprimer