"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

lundi 2 août 2010

Nouvelle marche en avant vers le futur…

C’est les ouacances… Déjà que le journalisme d’investigation se limite désormais à se vautrer confortablement dans le sordide des petites combines de fric et de linge sale des familles de l’upperclass, les médias se foulent encore moins que d’habitude et c’est pas peu dire. Hortefeux mouline ses bras, Martine Aubry dénonce "une dérive antirépublicaine", les Clinton marient leur fille unique Chelsea, Omar Haddad réclame sa réhabilitation, EMI sortira-t-il un nouvel album de Michael Jackson ?, etc. Entendons-nous bien, ce qui fait l’actu, c’est ce qui est SANS EFFETS. Pas plus que le jet d’urine du zizi d’un garçonnet impubère dans le lac Michigan un jour sans vent. Le môme va s’amuser à regarder les rides concentriques sur l’eau. Il a troublé la mer d’huile placide, signe de son importance, il est fort ! Vingt-trois secondes après, c’est comme s’il n’avait même pas existé…

Par contre, ce qui a de l’effet. Ce qui a un impact dans la durée, ce qui fera peut-être que ce ne sera jamais plus comme avant, ah ça, mon bon monsieur, vous n’y pensez pas ! On sait depuis près de soixante ans qu’il vaut toujours mieux se rendre complice de millions de morts que désespérer Billancourt… (et encore, Billancourt c’était les gros bras de l’avant garde de l’avenir... Aujourd’hui, ce ne sont plus que les Bisounours sous perfusion de divertissements…)

Mais je m’égare…

Donc, les ouacances… A leur approche, comme d’hab’ dans toutes les administrations, le Ministère de la Déséducation Nationale a expédié ses instructions last limit pour vider ses tiroirs et pouvoir partir comme tout le monde. En plus, ça évite les récriminations, les profs ayant déjà l’esprit ailleurs et on les comprend. De toute façon, c’est pas sur la plage de Phuket ou d’Argelès qu’ils liront les circulaires relatives aux programmes. Peut-être liront-ils celles relatives à leurs "heures", vu qu’il faudrait pas qu’ils soient pris de court par les actions de rentrée pour plus de moyens… Alors, si les profs s’en contrecarrent ou n’ont "pas vu" et que le SNES n’y voit aucun motif de crier qu’on égorge la jeunesse, pourquoi voudriez-vous que les journalopes s’y intéressent ? Silence radio.

De quoi je cause ? J’y viens. Le 1° juillet, Eric Brunet, écrivain et journaliste à France Télévisions, a publié sur son blog la réaction de l’historien Dimitri Casali qui a pris la peine, lui, de lire les 116 pages des nouvelles instructions officielles pour les programmes scolaires.

"…Henri IV, Louis XIV, Napoléon et quelques autres vont être réduit à leur plus simple expression dans les programmes de l’année prochaine au profit des empires africains Songhaï et du Monomotapa ! Cette décision officielle a été prise au nom de « l’ouverture aux autres civilisations de notre monde » et n’a été pour l’instant que très peu ébruitée. Cette nouvelle ahurissante bouleverse les grands repères et les bases de l’enseignement…"
"L’étude de la Révolution et l’Empire sont sacrifiés pour mieux pouvoir étudier les grands courants d’échanges commerciaux au XVIIIe et XIXe comprenant les traites négrières et l’esclavage."
"Le nouveau programme de 4e revient donc une nouvelle fois sur les traites négrières auxquelles il propose de consacrer 3 heures alors que toute l’histoire de la Révolution et l’Empire est expédiée en moins de 8 heures… contre 12 heures auparavant."
"Pire encore, le programme donne la possibilité de traiter la période de la Révolution uniquement jusqu’en 1799. Libre au professeur de s’abstenir totalement d’évoquer le Consulat et l’Empire de 1799 à 1815, éludant ainsi de nombreux évènements fondamentaux de notre histoire ! "
"Autre exemple édifiant, Louis XIV qui constituait un temps fort du 1er trimestre de 4e est renvoyé en 5e à la fin du mois de juin, au terme d’un énorme programme sur lequel on se sera longuement attardé sur les civilisations africaines du Monomotapa et Songhaï et sur la traite orientale ! " Etc.

Aborder le Consulat et l’Empire n’est donc plus qu’une option au choix du prof. Et encore ne peut-il le faire qu’axé sur l’un tes thèmes "La Révolution, l’Empire et les religions" ou "Les grandes figures de la Révolution et de l’Empire"… Or, par la volonté de Napoléon, cette période a été marquée par un énorme travail de reconstitution et de stabilisation des structures et de l’organisation collective de la Nation. ( "Code Napoléon", création de départements ministériels tels que Poste, Mines, Forêts…, Universités d’Etat, Conseils des Prud’hommes, grands travaux routiers, portuaires… Et sans le blocus continental, pas d’industrie sucrière dans le Nord…) Amplement modifié au gré des circonstances (surtout récemment…) le droit des biens et des personnes, par exemple, est aujourd’hui encore fortement imprégné des principes concrétisés à cette époque.
Et qu’en sera-t-il du Second Empire ? Je ne sais… Passera-t-il aussi à la trappe ? Ce fut une période de fort développement économique, d’urbanisation et d’industrialisation. Et les paysages, voire les mentalités de nos régions d’aujourd’hui s’expliquent encore à bien des égards par les choix faits alors…

Comme quoi, la décérébration actuelle ne suffit pas, il faut aller plus loin. Le but avéré de ce "toilettage" (peut-il y en avoir d’autre à ce stade ?) est de rendre incompréhensible l’organisation sociale collective qui est la nôtre aujourd’hui. La rendre sans cause ni raison. Plantée là sans fondations, décor d’opérette en carton que rien ne justifie. Qu’il n’y ait plus qu’à souffler dessus pour la remplacer par… (par quoi, au fait ? )

Je vous invite à lire le papier de M. Casali C’est un ordre. Et aussi un des rares échos dans la presse des Bisounours.

"Si tu veux marcher vers le futur retourne toujours à tes racines" (Machiavel)

10 commentaires:

  1. Cette ingérence totalitaire sur ce qu'on doit penser! (ou plutôt ne plus penser)

    RépondreSupprimer
  2. Déjà, nos enfants n'avaient pas une idée bien précise de l'Histoire de notre pays, les miens en tout cas savaient que Louis XIV étaient postérieur à Louis XIII pour des raisons arithmétiques ...

    Maintenant, les "nouveaux" français veulent être au fait de "leur" Histoire (leurs racines); et c'est dans cette optique qu'il faut comprendre les nouveaux programmes.
    Le problème, c'est la destruction de la conscience de peuple ... pour former des citoyens du monde c'est le but de la Super Classe Mondiale.

    Attention de ne pas traumatiser les petits mamadou en faisant de la vraie Histoire cad en montrant des "civilisations" sans écriture.

    RépondreSupprimer
  3. " Décérébration " !!!!!...tout à fait le mot qui me manquait !
    M'enfin ! ....remplacer par quoi ? ...par ce qu'on nous mijote depuis l'avant - guerre !....la mondialisation de la culture ! ....qui ne peut se faire qu'en gommant l' Histoire ...oeuf corse ...

    RépondreSupprimer
  4. Pardon ! ...scusi !!!...j'oubliais : c'est un " remake " !!
    Il y a 3500 ans , les Egyptiens nous l'avaient déjà faite : en gommant , à coups de burins , tous les "m " de Amon pour les transformer en " Aton " ...

    RépondreSupprimer
  5. A ceci près, si je ne m’abuse, que ce ne fut que durant la quinzaine d’année du règne d’Akhénaton, ci-devant Amenhotep IV. Illico après, Toutânkhamon a fait restaurer les m… Et pas de pharaon réac en vue chez nous…

    RépondreSupprimer
  6. Je ne vois pas trop comment va s'en sortir le prof d'histoire lambda. Il ne s'agissait déjà plus d'Histoire de France, on le sait bien. Mais là!
    S'il est européen, le pauvre devra subir la vengeance quotidienne des ex "colonisés" et ex esclaves. Y aura-t-il encore longtemps des candidats français au CAPES ? Il va falloir trouver des profs africains pour enseigner en France l'histoire de l' Afrique aux Africains.

    RépondreSupprimer
  7. Connaissez-vous un site internet sérieux qui explique l'histoire de France et de l'Europe? Merci d'avance.

    http://dessins.de.konk.free.fr/memoire_substituee/11novembre.jpg

    RépondreSupprimer
  8. @ Ben - Hélas non ! Mais ça doit bien exister (si quelqu’un qui nous lit a une idée, je suis aussi preneur…)
    Côté bouquins, il y en a un "de fond" que j’ai trouvé très bien ( mais il a maintenant 20 ans et il y a longtemps que je ne l’ai plus feuilleté, l’ayant donné à un fils), c’est :
    "L’Europe, Histoire de ses peuples" de Jean-Baptiste Duroselle chez Perrin. Un peu plus de 400 pages format genre A4. Je vois qu’on le trouve pour presque rien chez Amazon ou PriceMinister.

    RépondreSupprimer
  9. Il y a dans la série Grandes Civilisations chez Arthaud: la Civilisation de l'Europe classique de Pierre Chaunu( un vrai historien). La Civilisation de l'Europe des Lumieres du même. La Civilisation de l'Occident Medieval de Jacques Le Goff , bien aussi... De préférence se trouver l'ancienne édition avec les illustrations et d'occasion seulement à l'édition de poche sans les images...

    RépondreSupprimer
  10. Chaunu ! mais oui, mais c’est bien sûr ! Je me souviens. "De l’histoire à la prospective", un bouquin qui m’avait passionné en son temps ! On est sûr de trouver chez lui la rigueur, la véracité et l’intelligence de l’analyse. Mais ça ne nous donne toujours pas un site internet…

    RépondreSupprimer