"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

"Il y a deux aristocraties : celle du haut et celle du bas. Entre les deux, il y a nous, qui faisons la force de la France.

mercredi 27 avril 2022

La surface du Macron...

 



Ce tableau a beaucoup circulé. Il retrace, en pourcentage des inscrits les scores de second tour des finalistes des onze élections présidentielles au suffrage universel direct de la V° République. Bon.

Tous ceux qui l’ont mis en ligne l’ont assorti du commentaire : "Président le plus mal élu depuis Pompidou" (en 1969 (avec 0,6 % de moins que Macron dimanche…)

Perso, je trouve que c’est une insulte Woke faite à la mémoire de Pompidou que de le comparer à Macron en s’abritant derrière les chiffres. Dans l’analyse des séries statistiques, il ne faut pas retenir les exceptions (qui confirment la règle, oui je sais…)

Il y a eu deux élections anormales parmi les onze que nous avons connue en cinquante-sept ans (oui, je sais, il y a aussi le hold-up de 2017, mais c’est dans un autre registre…) :

- Celle de 1969 faisait suite à la démission de De Gaulle en cours de mandat. La gauche était prise de court et Mitterrand, qui avait réussi à mettre le Général en ballottage la fois d’avant était aux abonnés absents... Le PC y alla seul et la gauche socialiste finit par présenter last minute Gaston Defferre poussé en avant par Servan-Scheiber ("L’Express ou le chemin de fer"…) Lequel Defferre s’est pris les pieds dans le tapis en faisant, pour faire moudern, une campagne en "ticket" façon amerloque avec Mendes-France présenté comme son futur premier ministre. Et les électeurs n’ont rien compris à son truc… Ça ce termina par un second tour opposant Pompidou pour les gaullistes à Poher pour la droite modérée antigaulliste ! Un peu comme si nous avions eu dimanche un duel Macron-Pécresse… Le slogan des cocos  "bonnet blanc – blanc bonnet" est dans toutes les mémoires de plus de 70 balais… Bref le second tour donna un tiers à Pompidou, un petit tiers à Poher et un gros tiers à l’abstention…

- Et, bien sûr, il y a eu celle de 2002 où, après la quinzaine de la haine, on a eu le score quasi nord-coréen de Chirac rassemblant sous son ses ailes de vautour déplumé poires et pigeons, veaux et cochons, pétroleuses et ravis de la crèche…

- Donc, pour résumer, mis à part le cas hors nome de 1969, Macron est bien le plus mal élu des Présidents de la V° gueuse, victoire acquise à la fois avec le plus faible pourcentage de votes en sa faveur et le plus fort taux d’absentions.

Et, tant qu’à faire pour rallonger mon radotage, le Président le plus mal élu au suffrage universel direct de toutes nos Républiques ! Bon, c’est vrai que, sous la II°, les femmes ne votaient pas et les militaires étaient comptabilisés comme ayant votés en bloc pour le gouvernement… Mais vous n’allez quand-même pas comparer Macron au pas encore Napoléon III qui fut d’une autre pointure pour la modernisation et l’industrialisation de la France !  

- Assez causé… Je devrais vous donner quelques nouvelles du taulier mais bon. Sachez quand-même que dimanche dernier je me suis couché tôt…


 


dimanche 19 décembre 2021

Journée sans COVID !

 

Dans le prolongement de la journée internationale de la Santé Mentale (que vous n’avez sûrement pas raté le 10 octobre dernier), après la Journée sans tabac, la Journée sans voitures, la Journée de la Jupe, etc., il est urgent, nécessaire et indispensable pour la survie physique et mentale de l’espèce d’instituer sans délai une Journée sans COVID !

Bien sûr, souhaitant éviter la prison ferme, je ne réclame pas une pause où les tests et vaccinations seraient suspendues. Chacun pourra continuer à son gré à sacrifier aux barrières et toutes ces sortes de choses… J’suis légaliste, hein !

Mais, par pitié ! Un jour, rien qu’un jour, pendant la trêve des confiseurs, une seule où la déclinaison covidienne sous toute ses formes sera interdite sous peine d’amende sur les chaînes télé, sur la première page des journaux, dans les dépêches AFP, sur les sites d’information…

samedi 25 septembre 2021

Retard de chantier...

 


"- Il y a paraît-il plusieurs demandes de permis de construire, toutes bien floues et aucune n’a été déposée, encore moins validée… Il n’y a toujours pas de devis et aucun maître d’œuvre présent sur le marché ne semble convenir aux maîtres de l’ouvrage…"

__

Ce billet, inspiré par une pancarte de chantier vu au cours d’une promenade, je l’avais publié ici le 1° juin 2017, durant le foutoir et les chassés-croisés de prébendiers entre l’élection de Jupiter et le ras de marée LREM…

         Je le republie 4 ans ½ après sans rien changer à la légende… Tout ça pour ça !

 Et j’en profite pour ajouter en bonus cette citation :

 "- Ce qui est curieux, ce n’est pas tant qu’on ait tout dit, mais qu’on ait tout dit en vain, de sorte que tout est toujours à redire."

Jacques Bainville


 


jeudi 13 mai 2021

Marre des cons finis !

 

Il faut toujours baiser couverts et sans contact !

Nous, juifs Bretons et fachos Berrichons,

Hétéro-terroiristes assumés sans façon,

Punks à diplômes, Cathos casque à boulon,

Bouffeurs de cochon à zéro cinq grammes le litre,

Pollueurs en diesel et fumeurs de Gauloises,

Nous, fiers d’être et de cocher toutes les cases…

 

Sans masques et sans capotes anglaises,

Sans distanciel et sans couloirs de bus,

Sans vélo, sans eu-point-eu-point-esse,

Sans vos gestes et barrières à la con,

On se prend par la main et on lève le coude !

 

À pied, à cheval et en voiture,

À poil et en rêve d’aéroplanes,

Nous le Peuple, on vous emmerde !

On vous emmerde en présentiel !

lundi 11 janvier 2021

Voeux !

 


Santé (sic), Prospérité (si, si…), etc. bien entendu… Mais, surtout, Sérénité, Courage et Force d’Âme pour vous et ceux qui vous sont chers. C’est ce que je vous souhaite à tous pour cette année dans ce bordel ambiant.

Ah oui ! Aussi, un petit texte à mâcher en guise d’étrennes :

Bonne année !