"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

jeudi 2 mai 2013

Teula-dit mon con !



Ça devient lassant :

- Moi président de la République, je ferai fonctionner la justice de manière indépendante, […]
- Moi, président de la République, j'aurai aussi à cœur de ne pas avoir un statut pénal du chef de l'État ; je le ferai réformer, de façon à ce que si des actes antérieurs à ma prise de fonction venaient à être contestés, je puisse, dans certaines conditions, me rendre à la convocation de tel ou tel magistrat ou m'expliquer devant un certain nombre d'instances.

L’ami René Teulade a des soucis et c’est bien triste. La Cour d’appel va le rejuger à partir du 15 mai et il est prévu quatre semaines d’audiences pour ça.
Résumons. Je me souviens de lui à deux titres :
- Le premier, qu’il a été l’auteur du fameux rapport Teulade de 2000 sur la réforme des retraites. Il a alors bien mérité de la Patrie et, surtout, de la cohésion sociale. Il relativisait à mort le problème du financement des retraites en se basant sur des hypothèses économiques que les plus indulgents des commentateurs avaient alors qualifiées de très optimistes… C’est en exhibant ce rapport d’expert, une commande judicieuse, que l’ineffable Jospin a justifié l’enterrement du problème des retraites et refilé la patate chaude aux suivants. Mais non, mais non, y a pas de soucis !
- Le second, c’est le feuilleton, dans la bonne presse, des traficotages, des arnaques et des méthodes pour se nourrir sur la bête qui ont conduit la Mutuelle retraite de la fonction publique (MRFP) à sa perte et ruiné ses adhérents. Hélas, je ne garde pas ce genre d’archives…   

Corrézien, le brave René, qui va sur ses 82 balais, a une belle carrière derrière lui : Membre du personnel de direction du ministère de l’Educ’Nat’ comme de juste, on le trouve depuis la nuit des temps responsable dans des organismes professionnels et sociaux. Et militant PS… Président pendant treize ans de la Fédération nationale de la mutualité française, il a aussi été le grand manitou très grassement entretenu de la fameuse MRFP…
- Imposé à Bérégovoy par Mitterrand comme ministre des affaires sociales, dix-neuf ans conseiller général  de Corrèze, à la fois bras droit et homme de main de Hollande dont il était le suppléant avant de devenir son vice-président dès la conquête du département par la gauche en 2008, il est depuis quatre ans sénateur de Corrèze.

Et bien figurez-vous qu’il a été condamné en juin 2011 à 18 mois de prison avec sursis et 5 000 euros d'amende pour abus de confiance dans le cadre de l'affaire de la MRFP. Il a évidemment fait appel et nous y voilà aujourd’hui.
Et vous savez quoi ? La partie civile, comité de défense des 450.000 sociétaires lésés de la MRFP, vient de demander au sieur François Hollande, sinon de témoigner, du moins de déposer au procès !

Du coup, coincé entre son anaphore et son statut, Moi-président a expédié la belle Najat répéter sa leçon sur le perron à la sortie du conseil des ministres :

"- Le président de République est prêt à contribuer, sans forcément témoigner, au procès (…) Est-ce que ça passera par un témoignage ? Pas nécessairement (...) Ça peut passer par d'autres moyens…"
On sait déjà que Moi-président sait écrire aux juges sur papier libre quand il s’agit de sa concubine…

De toutes les façons, rassurez-vous. Pour le moment l'huissier mandaté par la partie civile est toujours empêché d’entrer à l'Elysée…

Bon, pendant ce temps-là, le fils Fabius nous prend pour des cons, Moscovici et Montebourg la jouent collectif et Peillon oublie de prendre son Valium…

Tout baigne…

4 commentaires:

  1. Bon je sais je suis monomaniaque :
    Ici : http://www.lexpress.fr/actualite/politique/comment-les-francs-macons-manipulent-les-candidats_1068140.html

    Extrait : "Il est vrai que "François Hollande est particulièrement bien entouré, se réjouit le frère Jean-Michel Rosenfeld, qui fut chargé des relations entre le PS et le GODF lorsque Pierre Mauroy était Premier ministre. A côté de Rebsamen, il y a Gérard Collomb, le maire de Lyon, et Jean Le Garrec, patron de la fraternelle Ramadier, celle des élus de gauche". Et puis, la Corrèze demeure une terre de francs-maçons. René Teulade, qui fut suppléant du député Hollande à l'Assemblée nationale, fréquente une loge de Brive. (...)"

    Je le dis, le répète, le chante, le braille : Ce sont EUX les principaux responsables de la merde actuelle... et ce depuis bientôt 3 Siècles...



    RépondreSupprimer
  2. Les francs-macs ne sont qu'un des multiples faux-nez des...

    RépondreSupprimer
  3. Oui Jazzman, mais ils ne manquent pas de soutien... Mais c'est vrai que la cuisine laïcarde a toujours eu des relents de carpe farcie...

    RépondreSupprimer