"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

lundi 30 janvier 2012

Aux horizons de l’acuité visuelle…

Un dimanche à la campagne

- Ce matin en ouvrant ma boîte, je me suis senti tout rajeuni. Comme quoi le fait d’avoir une adresse traînant encore dans une vieille mailing-list qui ne me lâche pas les baskets n’est pas toujours source d’exaspération mais peut parfois réchauffer mes vieux os (et me faire lever une paupière sur les incertitudes de l’avenir…)
Ce matin, donc,"Les jeunes actifs du Rhône et les trentenaires de l’UMP me souhaitent une bonne et heureuse année 2012."

Visiblement, ils ont toujours notre avenir plein les yeux…
Bon, ne soyons pas méchants ; ça nous change un peu des bras d’honneur horizontaux des jeunots cacochymes du Péèsse…

- Pour faire sa petite sortie apéritive du dimanche à l’heure de la messe, François Hollande est allé se divertir aux festivités du Nouvel An du quartier chinois de Paris. Ces braves gens lui ont fait l’honneur de lui confier le rite du réveil du dragon, lequel consiste à mettre de la peinture rouge dans les yeux de l'animal de papier endormi sur le parquet d'un gymnase du XIIIe arrondissement. Car c’est cette cérémonie de "baptême" qui donne vie au dragon…
La bête réveillée s'est ensuite longuement trémoussée au son des tambours, des cymbales et des "Hollande président" dans une cavalcade que notre François a suivi plus d'une heure au milieu des ballons et des pétards derrière une banderole de l'association des résidents d'origine indochinoise. On lui reconnaîtra qu’il a des joies simples…
A cette occasion, grâce à la presse judicieusement conviée à couvrir ce carnaval, nous avons appris que si le patron-baigneur de pédalo est un lion pour notre zodiaque, il est surtout un cheval pour l'horoscope chinois et en est très fier...

- La morale illustrée de ce dimanche, c’est que rien n’est perdu puisque nous avons encore le choix entre deux options :

Celle de nous en remettre à des trentenaires actifs chaussés de lunettes d’aveugles occultées aux couleurs de Paris surchargées d’un arbre qui ne porte pas de fruits.

Ou celle de nous en remettre à un bientôt sexagénaire qui suit en transpirant un dragon de papier qui va dans tous les sens, les yeux bouchés à coup de vernis d’un rouge si cher à Mélenchon…

1 commentaire:

  1. kobus van cleef30/01/2012 21:59

    tant qu'il fait que lui boucher les yeux à coup de vernis rouge....
    il pourrait , par exemple , lui tâter les couilles ( ça s'est vu) , ou courir à poil sur le larzac ( ça s'est vu aussi ) ou niquer des boniches dans des hôtels niouyorquais( ça se voit encore)
    quoique....rien de ce que j'ai envisagé ne peut être exclu dans l'avenir , hein
    le seul truc dont on est sûr , c'est qu'il a un cou de poulet déplumé , et qu'il fait la pute pour un métier de pute
    faut il que ce soit bien payé

    RépondreSupprimer