"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

jeudi 12 janvier 2012

Transgonades-Express…

Mieux que l’Eurostar et autres TGV, le TGE vous conduira partout dans le confort douillet de vos désirs du moment. Formalités d’embarquement simplifiées ; réservation interactive ; tarifs subventionnés ; accès prioritaire pour la clientèle(g)hébétée ; aménagements selon affinités permanentes ou éphémères (choix entre l’espace multi-genres et sept types d’espaces entre-mêmes) ; salle de jeux pour enfants avec consoles de jeux unisexes et prise en charge éducative ; nouvelles toilettes poly-genres avec urinoirs pour pisser assis ; environnement cool, les services à bord et le contrôle des titres de transport étant exclusivement assurés par des robots humanoïdes au look neutre donc non agressifs pour garantir un respect scrupuleux de la sensibilité de chacun…
Ce sera le must du transport ferroviaire que l’industrie française exportera dans le monde entier !

- TANSGONADES-EXPRESS sera le plus complet, le plus moderne et le plus sûr des moyens de transports doux, collectif, durable, modulable, etc. Multi-modal, il desservira toutes les destinations avec une garantie d’acheminement rapide aux culs de sac des bouts de ligne [1]
- Dès le 1° juillet 2012, grâce à un énorme effort d’investissement productif, priorité nationale, TANSGONADES-EXPRESS remplacera les TGV, Corail, Lunéa, les TER de province [2] et les trains de pèlerins pour Lourdes…

[1] : En raison de quelques petites contrariétés techniques résiduelles, la ligne du Transgonades-Express Paris - Istanbul –Téhéran sera mise en service ultérieurement.
[2] : Dans un souci de respect des identités régionales et après concertation avec les instances représentatives des quartiers relevant de la politique de la Ville, les TER d’Île de France seront encore maintenus.

De quoi je cause ? Ben du grand chantier du prochain quinquennat ! Les autres avant ont eu leurs grandes réalisations de mandats ; La bombe A, l’indépendance énergétique nucléaire, le Concorde, le TGV… Mais qui s’en souvient ? D’autres ont eu le regroupement familial, l’IVG, les 35 heures, le PACS, les lois Guigou et Gayssot… Là, on s’en souvient, sans doute parce que ça ne coûtait rien sur le coup ; les suivants passeront payer…

Donc, quel grand chantier mettre en œuvre, capable d’enthousiasmer les acurabas, ne coûtant pas un rond sur le coup avec retour immédiat sur investissement ? Et pouvant être réalisé aussi sec dès que François II aura porté sa rose à Jaurès et donné les apparts’, voitures et huissiers à chaîne qu’il faut à Duflot, Bayrou & C° pour qu’ils ne l’interrompent pas trop quand il cause… Et bien le Transgonades-Express ! Grand chantier national aussi structurant que les grands travaux autoroutiers ou les lignes à grande vitesse !

L’affaire est déjà bien sur les rails, c’est quasiment dans le sac ! Suffit que l’amiral du pédalo tienne la distance jusqu’à fin avril. Et il donne les coups de pédale qu’y faut…

Pour amorcer ce grand chantier national, solution à la crise et à l’endettement, le groupe PS a déjà déposé une proposition de loi visant à simplifier la procédure de changement de la mention du sexe dans l'état civil, encore outrageusement conditionnée en France à la preuve d'une modification physique irréversible. Vous rendez-vous compte ! "Les personnes trans-genres sont encore contraintes à des parcours pénibles, coûteux, psychologiquement et physiquement douloureux. Il faut supprimer le caractère traumatisant, voire barbare des procédures médicales qui conditionnent encore la reconnaissance légale de l'identité de genre…"

C’est vrai que ça mange moins de pain et cause moins d’emmerdes que de causer du Mox, des centrales nucléaires, de la sinécure à Duflot, du financement des retraites ou des solutions pour rapatrier l’industrie… Du coup, le patron-baigneur de la flotte pédalopède s’étend volontiers sur le dossier (ou le divan, je ne sais pas) et nous en apprends beaucoup plus sur ses projets de société que sur le reste (de minimis non curat praetor…) :

Notre François Normal, espérance des masses baigneuses désespérées de la sarkophobie, donc, a accordé une longue interview aux humanoïdes d’Homosexualité et Socialisme, "HES" pour les intimes, lesquels se sont fendus d’une plaquette de seize pages afin que nul n’ignore les courageux projets du susdit :

"Les questions de société sont pour moi tout aussi importantes que les questions économiques et sociales" Traduisez : "-Je vais m’en occuper perso, pour le reste vous verrez en mai avec le bosco de pédalo qu’on me fera choisir…"
Le catalogue est épais. Les mesures concerneront l’ouverture du mariage aux couples de même sexe, la possibilité pour ces couples d’adopter et d’avoir recours à l’assistance médicale à la procréation, la reconnaissance du statut de beau-parent, l’amélioration du PACS, des textes sur la fin de vie des personnes transsexuelles…
Sans oublier l’ajout de "l’identité de genre" parmi les motifs de discriminations punis par la loi…

Les associations LBGT seront le fer de lance pour mener à bien cette politique. Il compte bien "soutenir le tissu associatif qui lutte au quotidien contre les discriminations LGBT-phobes", entendez augmenter largement leurs subventions et leur attribuer une place de choix dans les instances de la nouvelle HALDE à recréer comme tribunal de la lutte contre les discriminations…
Bien sûr, ça ne suffira pas : "dès le plus jeune âge, en primaire, l’éducation devra faire une place aux questions de genre et d’orientation sexuelle pour changer la perception sociale de l’homosexualité…"

Et François n’oublie pas que la Fwance est un grand pays qui a des choses à dire au monde !
"Je veux que notre diplomatie prenne toute sa place dans les initiatives internationales pour défendre les droits LGBT et combattre l’homophobie. Je lancerai d’ailleurs une initiative européenne pour une action concertée. Il est temps de faire revivre pour toutes et tous les valeurs de la République et du siècle des lumières…" [il doit bien y avoir une dizaine de voix à gratter chez Villepin…]

Va falloir que je révise ma définition du socialisme (celle de mon Littré à moi…) :
" Socialisme : Système consistant à tondre les moutons pour leur tricoter des pull-overs trop courts avec leur propre laine." Ça ne va plus ; ça passait encore du temps de Jaurès, de Blum et même de Jospin. Maintenant c’est obsolète… Faut trouver autre chose… Peut-être ça :
"Système universel de dignité et justice sociale consistant à tondre les béliers et brebis pour tricoter des strings, une maille à l’endroit, une maille à l’envers, aux seuls ovnis, pardon ovins de foire primés au concours arboricole (on dit gay-pride je crois )"

4 commentaires:

  1. La politique en riant.
    Le seul moyen d'être sérieux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais le rire est quand même parfois forcé...

      Supprimer
  2. Nous allons encore une fois passer de l'ombre à la lumière. Cette fois ci, à la pédale comme on dit en cyclisme et aussi en termes de navigation
    pédalogique.
    Je pense que nous pourrons bientôt chanter un nouvel hymne national bien mieux adapté à notre
    magistère universel:
    -Oui, oui, je l'sens bien tu m'l'as mise,
    Ce n'est plus ton p'tit doigt
    qui m'chatouille...
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous êtes toujours aussi peu sortable, je vois...

      Supprimer