"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

mercredi 7 mai 2014

Un nain éphémère dans l’histoire d’un pays…



" Un nain éphémère dans l’histoire d’un pays "


J’emprunte cette formule à Aymeric Chauprade qui l’utilise dans un billet (à la gloire de Poutine…) pour qualifier les actuels dirigeants de la plupart des pays occidentaux. Elle résume la place que, selon lui, ils devront devraient tenir dans l’histoire de leurs pays respectifs.

Je la trouve particulièrement appropriée pour résumer d’un seul substantif descriptif assorti d’un seul adjectif qualificatif la personnalité que nous savons et la place qui devrait lui revenir dans l’Histoire (avec majuscule) de notre pays.
Qui devrait… Prions pour qu’il ne laisse pas dans les mémoires le même souvenir que Romulus Augustule…

  

4 commentaires:

  1. difficile de commenter ces belles images ...
    la première et bien je dirais volontiers / objectif atteint , ça a changé en France , c'est pire qu'avant !
    la deuxième me fait penser je ne sais pourquoi à cette belle phrase, labourage et pâturage sont les deux mamelles de la France ...
    et la troisième et bien il court il court le furet ...honorer des mamelles peut être , c'est si bon à tout âge de téter sa goutte !
    mais que fait le comité de défense des nains de jardin ?

    RépondreSupprimer
  2. kobus van cleef08/05/2014 13:20

    J'adoooore la seconde

    RépondreSupprimer
  3. Quelques honnêtes jardiniers vont s'en émouvoir. Quelques personnes de petites tailles aussi. Est-ce un peu court ?

    RépondreSupprimer
  4. kobus van cleef11/05/2014 14:45

    Fazer Mackenzie, dans un de ses textes, prétend que le mec n'a pas le look, en le comparant au châtelain pervers et au roi fainéant, à tronche de conseiller général, banqueteur de comices agricoles
    Bien au contraire, j'affirme que le mec a Hexactement la tronche de circonstance, celle qu'il convient d'avoir lorsque plus rien n'est sous contrôle et que SEUL un pignouf à tête d'oeuf a accès au tableau de commande
    Ça peut donner la saynète suivante
    La majorité des gens, derrière les grilles "ho putain, y a quelqu'un, là, pour tourner l'interrupteur ?"
    Monsieur crétin, passant au fond de la scène, s'interrompant dans sa marche festinante "heu ? heu ? Voui, je suis là"
    Les gens "tourne le robinet, là, le rouge, abaisse l'interrupteur, le bleu ! pigé ? le bleu !"
    Monsieur crétin "cui là ?" il abaisse le terrupteur rouge.... tchloc !.... un éclair zèbre le ciel, fumée, tonnerre...
    Les gens "non ! bordel, pas cui là, le bleuuuuuuuu ! trop tard !"
    Fin de la pièce

    RépondreSupprimer