"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

samedi 7 février 2015

Dernières chances…



Regardez les tronches, regardez les regards, regardez les mains…
On dirait qu’Hollande est en train de se faire recadrer par la Bundeskanzlerin et que Poutine se marre… Mais je m’égare.

François II Pédalonaute est donc parti à Moscou, tenue en laisse accompagné par Angela pour rencontrer l’Ours afin de tenter de trouver un accord de paix pour l’Ukraine. Bon.
Notre guignol s’est donné de l’importance (à usage purement domestique franco-fwançais) en déclarant, l’air à la fois soucieux et martial que ces pourparlers menés par la France et l’Allemagne avec l’Ours étaient : "une des dernières chances d'éviter la guerre."

 Prudent, il a quand-même dit "une des"… S’agissant de l’Ukraine, cette rencontre n’est que pour parler… Au mieux, ça ne peut déboucher que sur un truc du genre énième plan de paix pour la Palestine… Sauf que là, d’un côté comme de l’autre, personne n’envisage de laisser pourrir la situation.
J’aimerais pouvoir être sûr que cette rencontre s’inscrit (en tout cas elle devrait s’inscrire) dans la recherche par le "couple" d’une façon de se sortir de ce merdier où nous entraîne l’impérialisme belliciste des Américains.

- D’un côté, la clique Porochenko ne cèdera rien, ficelée par la CIA et dépendante pour sa survie des brigades de mercenaires fascistoïdes payés par des oligarques, elle pousse au point de non-retour, façon terreur et tapis de bombes sachant que les médias occidentaux regardent ailleurs. Les Américains l’ont voulu, ils l’ont eu. Ils continueront à passer à la caisse à coup de milliards de dollars et d’armes "létales" (la notion d’armes de guerre non létales est une petite chose dont l’idée me met en joie) Les Etats-Unis ont déjà prévu l’envoi de troupe pour former la garde nationale ukrainienne et d’expédier des blindés financés sur le budget US destiné à former et équiper les armées des alliés. Pendant ce temps, la télévision ukrainienne montre le général Hodges, commandant de l’armée américaine en Europe, distribuant des médailles aux soldats ukrainiens blessés…
- De l’autre, Poutine ne cèdera rien non plus. Si l’Ukraine ne reste pas dans son giron, à tout le moins elle ne saurait être qu’un tampon neutre genre Finlande de l’après-guerre et devra respecter ses citoyens russophones bénéficiant d’une autonomie plus que culturelle… La Crimée n’étant évidemment pas négociable. Quant aux séparatistes du Donbass, ils font le forcing pour gagner des points comme toujours quand on sent qu’il y a une négociation. A Debaltseve hier, cinq civils et cinq soldats ukrainiens ont été tués, vous vous rendez compte ! Chochotte…

Je prie pour que la France et l’Allemagne aient la force de larguer les USA dans cette affaire qui peut être une catastrophe pour l’avenir à long terme de l’Europe dont les amerloques n’ont rien à foutre. Elle a déjà suffisamment de problèmes d’identité, de chômage et d’Islam comme ça. Mais je m’égare encore.

Le Pédalonaute, donc. Il parle de guerre, de risque de guerre… comme si elle n’était pas déjà là.
Heureusement, pour lui, il n’y a pas de guerre chez nous. Il n’y a que des terroristes indéfinis…


5 commentaires:

  1. Comme vous avez raison !
    Mais "c'est pas facile" d'être indépendant quand on doit beaucoup de sous aux autres.
    Pour ce qui est des "cou...s", y a pas photo, n'en déplaise à la Julie...

    Tuborg

    RépondreSupprimer
  2. Je cite :
    Selon certaines sources il y aurait 1500 soldats de l'OTAN encerclés dans le chaudron de Debaltsevo.
    Ce serait la vraie raison du déplacement de "H&M", les deux petits télégraphistes de Washington à Moscou. Obtenir un sauf conduit pour ces "instructeurs" militaires américains, allemands, français, belges, etc.

    RépondreSupprimer
  3. Qui peut croire que Poutine puisse avoir la moindre angoisse à voir débouler chez lui Hollande ? Qui ?
    Tu pries pour que ces deus là se défassent de l emprise US, j ai des doutes quant à l efficacité de tes prières mais j ai une certitude: si on est a deux doigts d une grosse cagade, elle sera évitée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. kobus van cleef10/02/2015 19:47

      vlad , peinard , se vautre un peu dans le fond de son fauteuil , zavez noté ? il abaisse l'épaule gauche et tourne un peu le bassin , pour un peu , il allongerait les jambes sous la table ,voire même dessus
      après tout , il est chez lui , hein, vivante image de la décontraction , je le verrais bien suçoter un cure dents ( parfumé mente , dispo en suède et en hongrie ) pour l'occasion

      angela , en digne fille de l'est , se tient dignement , elle calcule de combien elle est déjà engagée pour la reconstruction de l'ukraine , déjà qu'avec les plans de relance successifs de la grèce.....à la limite , elle s'en fout , elle compte pas être réélue , mais bon , une sinécure genre jettons de présence chezgazprout , ça lui déplerait pas

      françois dernier , lui....non ,oubliez

      Supprimer
    2. kobus van cleef12/02/2015 12:01

      en plus , vlad , décontract' , a l'allure du mec qui sent un vent impromptu se presser dans sa tripaille
      il se décale sur une fesse pour lui ménager la sortie et y va de son sourire en coin en préjugeant de la réaction ( de l'a-réaction ?) de ses invités
      au point où il en est, il aurait tort de se gêner
      les deux soutiers obamesques sont venus à canossa et n'ont rien ramené
      c'était à prévoir ....

      Supprimer