"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

vendredi 13 février 2015

Divagation d’un huitième jour…



Le huitième jour, Dieu créa la Procréation Naturellement Assistée. La chose était risquée venant juste après son temps libre du septième jour, le désœuvrement étant mère de tous les vices comme chacun sait.
C’était Sa première décision politique (déjà…) tant il est vrai qu’il faut toujours laisser une porte de sortie aux créatures. En leur octroyant dans Sa grande mansuétude cette faculté de renouvellement, Il voulait épargner à ses créatures le stress dû à leur déplacement manu-militari hors du jardin d’Eden (aujourd’hui on dirait nettoyage ethnique, je crois).
Et dès le neuvième jour, après dissipation des brumes matinales, Dieu vit que cela était bon…
Et je partage son opinion ; oh oui c’était bon ! C’était…

[Genèse I. (más o menos…)]

Las ! Il n’avait pas fait attention à un truc. Même Lui peut ne pas avoir l’œil partout. Pourtant Caïn n’était pas encore dans la tombe, ni même né, et même pas conçu ; ou peut-être tout juste, sans faire exprès, juste après le coup de dent dans la pomme (que voulez-vous, un manque compréhensible d’expérience, l’éjaculation précoce des débutants, toussa) Donc, ce que Dieu n’avait pas remarqué, encore tout à sa sidération de les découvrir se sachant à poil, c’est que, non contents d’avoir goûté au fruit de l’arbre, ses créatures préférées, courbées sous Son doigt vengeur, s’étaient fait la malle en emportant la pomme… Un coup de l’homme sans doute, la femme ayant déjà suffisamment péché en la cueillant ; et en y goûtant, la garce. D’ailleurs, quelle idée tordue d’avoir créé ce binôme ? Pensez donc ! Pourquoi s’être escagassé à prévoir deux créatures semblables mais si différentes ! C’est là qu’on voit que, comme l’Enfer, le Paradis du Patron était dès le départ pavé de bonnes intentions…
Oui, même s’Il aurait pu imaginer plus simple, l’idée de départ était excellente : celle de l’altérité qui s’aimante ; qui se connaît, se reconnaît et s’emboîte avec la volonté de fusionner, non pas de fusionner dans le même, mais dans l’Autre, dans l’Amour… Costaud. Mais aussi la source de bien des emmerdes…

Et Dieu vit que ça devenait assez foireux…

Plus le temps passait, moins Créon arrivait à se dépatouiller des caprices et des vapeurs d’Antigone. Au point qu’il en venait presque toujours, penaud, à se ranger aux avis et indignations de la jeune hystérique au détriment de l’avenir de l’espèce…

Le énième jour, le déluge n’ayant pas suffi, et surtout pas l’invention de la philosophie en produit dérivé de la tragédie grecque, ni d’ailleurs celle du chemin de fer ou du téléphone portable, Dieu dit : "- Je vais leur envoyer la Phynance"… 
Un homme vint qui s’appelait Rothschild (ou Crésus, ou Goldman-Sachs ou Bilderberg ou Macron, je ne sais pas ; ils sont légion…) "- Aplanissez les frontières, métissez les identitaires et dépensez vos biftons pour préparer la venue du Seigneur Mammon" disait-il. Il n’était pas la Phynance mais il parlait au nom de la Phynance. Il baptisait dans le cash et la Phynance est venue, pleine de grâce et de majesté. Elle est venue mais les siens ne l’ont pas reçue (enfin si mais ça dépend ; retrouvez-vous y entre Mélenchon, Holland et Déèskâ)

Pas plus que le Déluge, la Phynance n’ayant suffi pour liquider le boxon, Dieu dit : "- Je vais leur envoyer Najat"…
Et Najat vint pleine de grâce et de vanité. C’était la vestale de Vivensemble™ Elle n’était pas Vivrensemble (ça se saurait) mais elle parlait au nom de Vivrensemble et prophétisait pour préparer sa venue. Et Vivrensemble n’est toujours pas venue ; surtout ne l’attendez pas… Vivrensemble est la nouvelle transcendance, envoyée par Dieu pour enfin clôturer le dossier. L’idée de concevoir ces créatures n’aurait pas été mauvaise sans ce raté fatal d’avoir planté le pommier de la Connaissance… Vivrensemble serait la dernière chance d’en finir avec ce loupé, du moins si Dieu parlait comme Hollande, ce qu’à Dieu ne plaise…
Vivrensemble, donc, ne descendra pas du Ciel. C’est plus subtil. Najat le sait. Comme l’a dit je ne sais plus qui : les évêques les plus efficaces dans l’apostolat ont toujours été ceux qui n’avaient pas la foi… Mais Najat prépare le chemin pour la venue de Vivremsemble, c’est-à-dire le retour au néant. Et le chemin est tracé : Que les femmes ne soient pas seulement des femmes, que les hommes ne soient plus des hommes, que les stériles se mélangent à quatre pour faire des hermaphrodites, que les pré-pubères n’apprennent plus à compter ni à se comparer, que les pré-nubiles le restent, que les putes rentrent au couvent, que Yann Barthès enseigne les enfants et Vivrensemble viendra…

Pourquoi vous écrire ça aujourd’hui ?

Parce que je viens de découvrir qu’hier c’était la Journée Darwin


3 commentaires:

  1. Darwin...un vendredi 13...merde alors...

    RépondreSupprimer
  2. Cher billettiste, je pense que là, il conviendrait de vous abstenir de Fine Champagne, poire Williams, Mirabelle, absinthe du Doubs et autres élixirs plus exotiques, au moins pendant six heures, le temps de retrouver vos esprits.
    C'est ce que je vais faire, quant-à-moi, n'ayant rien compris à votre diatribe. (Hips!, scusez...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais, mais... Et la framboise de Forêt Noire ? Vous oubliez la framboise de Forêt Noire ! Elle lubrifie magnifiquement la tuyauterie, voyez-vous. Il fait de temps en temps se lâcher et écrire comme ça vient ; d'incidente en digressions, touiller toute l'Histoire en unité de temps et de lieu comme au théâtre, ça aide à digérer et maintient la tonicité des vieux. Si vous n'avez rien compris, c'est que vous êtes indécrottablement rationnel et tant pis pour vous !^^

      Supprimer