"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

mercredi 5 avril 2017

Les Fwançais parlent aux Fwançais…



Qu’ai-je retenu du spectacle de variétés d’hier soir ?

Tout d’abord, que deux candidats seulement ont eu la force d’âme suffisante pour dire très clairement et explicitement aux spectateurs auxquels d’entre eux ils s’adressaient. Il est vrai qu’aucun de ceux-là n’était venu avec l’intention naïve de revenir en deuxième semaine, ceci expliquant peut-être cela :
- Nathalie Artaud ne s’adresse pas "par priorité" mais "exclusivement" aux Travailleurs™. J’ai bien dis aux Travailleurs™ chers à maman Arlette, pas aux travailleurs…  Aux Travailleurs™ c’est-à-dire aux esclaves du grand capital, qui souffrent enchaînés aux usines, aux caisses de la grande distribution, aux centres de tri de la Poste et aux écrans de Pôle Emploi, contraints de boucler le mois grâce au surendettement mais dotés de conscience de classe, hein ! Bref, elle s’adresse à cette classe fantasmée qu’elle appelle à grimper sur les barricades de la Commune en rentrant de la semaine chez FRAM. Les autres, tous les autres, n’existent qu’en tant qu’ennemi, que gibier à détruire. Comme on ne pose pas les questions qui fâchent, personne ne lui a demandé ce qu’il restera pour les Travailleurs™ une fois le gibier entièrement éliminé, quand sa politique de prédation aura achevé l’épuisement de la ressource. Il ne restera que… rien.  
- Philippe Poutou, lui, ne s’adresse pas aux Français car les Français ne sont pas son problème. Il s’adresse aux occupants présents et futurs avec ou sans titres sur le territoire dont il est question. Avec, bien évidemment une attention particulière apportée aux "plus démunis". C’est là et seulement là ce qui le différencie de sa copine de Lutte Ouvrière : Il se montre plus rassembleur ^^ et universaliste que la pétroleuse vengeresse du Mur des Fusillés. A lui non plus, aucune des deux fées sorcières dames préposées à plus qu’au sablier n’ont jugé convenable de lui poser la question qui fâche…

Saluons donc la franchise de ces deux candidats à la fonction suprême. Car si tous les autres, chacun dans son genre, s’adressait prioritairement à sa clientèle, ils veillaient tous à habiller plus ou moins ça d’un souci formel de rassemblement de tous les Fwançais Certains usant même de la formule surannée "mes chers compatriotes", notamment Lassalle, le candidat de l’extrême-centre rural.

Il est vrai que (presque) tous les "extrêmes" étaient présents hier sur la piste. Car qui peut postuler à tel poste sans être extrémiste ?  Outre les deux extrême-gauche-trotsko A & B, nous avions donc en présence sur le sable de l’arène les champions respectifs de l’extrême-gauche-littéraire (Mélenchon), l’extrême-garde-meubles (Hamon), l’extrême-LaRouche-etc. (Cheminade), l’extrême-centre-rural (Lassalle), L’extrême-comptable (Asselineau), l’extrême-Gaule (Dupont-Aignan), l’extrême-demi-droite-etc. (Fillon), l’esstrême-drouâte colbertiste (Le Pen) et l’extrême-rien-propre-sur-soi (Macron)

Tous ont répondu aux attentes de leurs groupies, certains ont parfois un peu déçu leurs "clientèles captives", mais le régisseur comme les producteurs du spectacle et leurs commanditaires en ont eu pour leur argent : Les sondeurs, commentateurs et experts autorisés ont pu titrer partout que "Mélenchon et Macron ont été les plus convaincants".
- Mélenchon parce que c’est vrai pour son potentiel de clientèle élargi. Et donc on peut le dire puisqu’il ne risque pas d’accrocher la deuxième place et que s’il arrivait à remonter à la troisième, ça ferait plaisir à beaucoup dans le milieu…
- Macron parce que… ça va de soi.


1 commentaire:

  1. Décidément, je me régale ce soir, à lire les résumés de la glorieuse soirée d'hier. Elle t'as aussi inspiré et j'ai bien ri. L'extrême-rien-propre-sur-moi...Ahahah!

    RépondreSupprimer