"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

mercredi 10 mars 2010

Europe ou la virtualité du coït….

Cette 1° affiche, commise au nom des "jeunes démocrates sociaux" lors des européennes de 1984, je ne me souviens pas l’avoir vue en son temps. Bientôt 26 ans déjà ! Look daté, etc. Ouh ! le délicieux frisson au creux des reins que devaient éprouver les gentils minets frustrés donc démocrates-sociaux (ou l’inverse…) croyant s’encanailler en collant cette affiche (ça me fait repenser aux Inconnus, "Auteuil, Neuilly, Passy", allez savoir pourquoi…) Se doutaient-ils ? Non.
"Fais-moi l’Europe" ! Ils s’y croyaient les petits cons… Pourtant, avec la mère Simone Ivégée en tête de liste et le père Condom en tête de queue, z’auraient pu avoir comme un doute…
Putain, c’était si simple de dire autre chose. Trop simple, sûrement ; pas assez "conceptualisé", ni "contextualisé" comme dirait Ramadan… Le bon peuple aurait suivi à donf’… Mais non. Depuis quinze ans déjà, il ne fallait surtout pas labourer et réensemencer son champ. Aux douces heures giscardiennes, il ne fallait surtout pas risquer d’abîmer la gangue de lave inerte et infertile de l’éruption de 68.
Pas assez de folles dans l’Espérance pour crier "Fais-moi l’Amour" ! Vas-y Marcel et sans capote ! Pas assez de dignes dames comme ma belle-mère pour dire à chaque annonce de nouveaux petits enfants, avec de la joie dans les yeux quelle que soit la situation matérielle : "- On est jamais assez nombreux"…

On va où comme-ça ?
Là :
Je tombe sur cette 2° affiche après. C’est nouveau, ça vient de sortir ; bien à l’avance pour préparer le terrain. Attendez-vous à ce que ça chauffe à Bruxelles à la rentrée prochaine. Bien sûr, entre deux nuages de lacrymogènes et de fumées de ferrailles carbonisées, il y aura sur un petit nuage quelques soi-disant colloques où certains des petits cons qui "collaient" il y a trente ans viendront s’y coller la queue entre les jambes pour blablater sur l’ouverture et le rejet de la xénophobie.

Petits cons vieillissants et cocufiés, l’Europe, d’autres se la sautent à votre place…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire