"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

"Il y a deux aristocraties : celle du haut et celle du bas. Entre les deux, il y a nous, qui faisons la force de la France.

lundi 22 avril 2013

Honneur à nos héros !



Oui, faut c’qu’y faut. Saluons et honorons nos héros, sauveurs de la Nation du boxon !

Notre sinistre en charge de la sécurité de notre contenu (de l’Intérieur, quoi), Valls Manuel comme de juste, a solennellement salué hier soir : 
"la victoire des forces de l'ordre républicain remportée face aux forces les plus sombres de la démocratie".
On avait déjà remporté (plus ou moins) la victoire contre le nazisme, le fâchisme, etc. Mais c’étaient nos aïeux qui étaient aux manettes et, surtout, au charbon… Aujourd’hui, alors que l’on découvre que la démocratie a aussi des forces obscures, le danger est encore plus grand ! Et bien rassurez-vous : On n’a pas remporté simplement une bataille, on a remporté la victoire ! Preuve, s’il en était besoin que le changement-c’est-maintenant est capable de remporter des victoires à sa mesure

Et qui l’a fait ? Je vous le demande. Qui a eu la force, l’abnégation, le courage, la résistance, au prix de son sang de sa fatigue, pour terrasser l’hydre ?

Ben, les forces de l’ordre républicain ! C’est-à-dire tous ces fonctionnaires anonymes de catégorie B et C, remontant de la mine, descendant des collines, sortant du RER, renonçant par devoir à la bucolique convivialité apaisée du 9-3 et de Notre-Dame des landes. Avec de simples bâtons, leurs chapeaux de kevlar et alourdis par leurs carapaces anthracites de crustacés bleus, ils ont malgré tout réussi à terrasser les forces les plus sombres de leurs pauvres mains nues sans gants…

Ils ont remporté la victoire ! Et alors ? Alors, rien… Le gouvernement se contente de garder le cap. Quel cap ? Hercule Savinien, là le type d’un bled de Dordogne, aurait sans doute parlé de péninsule. Moi je vois plutôt une "laisse de mer" en sable mouvant à marée basse, mais bon, je n’ai pas la rime… Alors rien, disais-je. Ce gouvernement est d’une ingratitude contre laquelle je m’insurge ! Pauvres flics et pandores délaissés. Mais que font leurs syndicats ?  

En effet, après une telle déclaration lyrique du gouvernement, de leur chef, on n’attendait pas moins que l’attribution à chacun de la médaille militaire, de la Croix de Guerre et, compte tenu de l’importance de cette victoire, surtout depuis que le guichet est fermé : L’élévation de chacun de ces fonctionnaires méritants à la dignité de Compagnon de la Libération   
  

5 commentaires:

  1. Et bien qu il continue comme cela le Manouel, il perd peu à peu les quelques soutiens qu il avait à droite.
    Mais quel con !

    RépondreSupprimer
  2. Réponses
    1. Oups ! Merci. Je corrige (Horace, je trouverai bien à le placer une autre fois...)

      Supprimer
  3. "la victoire des forces de l'ordre républicain remportée face aux forces les plus sombres de la démocratie".

    Faut dire qu'il a dû chercher un moment, parce qu'il fallait la trouver celle-là ^^

    On a vu des terminators cuirassés sans leur casque : ils étaient mignons ! Il y en avait un tout jeune, avec du gel sur les cheveux, j'avais envie de lui demander son tel, mais j'ai pas eu le temps, on avait soif et on avait encore longtemps à marcher pour trouver un métro, vu qu'ils nous barraient tous les ponts, vu qu'ils voulaient pas qu'on aille faire la bise aux bisounours d'en face, sur l'autre rive.

    RépondreSupprimer
  4. Les "heures les plus sombres de la démocratie", c'est le contraire des "heures les plus lumineuses de la dictature"?

    RépondreSupprimer