"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

mercredi 10 avril 2013

Les étrennes de Mr Bricolage.



Petite contribution à l’histoire des cadeaux à travers les âges…

On ne se penche jamais assez sur tous ces petits signes anodins qui, bien plus que l’indifférence polie dans les sommets internationaux, traduisent le rétrécissement de l’aura de la Fwance, de son poids, de son clinquant et de sa gloire sur la scène mondiale.

Carine revenait hier soir sur l’affaire oh combien importante du chameau dromadaire que, dans son immense gratitude, le Mali a offert à notre Président-bricoleur en remerciement de nos ses bons soins.

Qui se souvient de la France d’il y a bientôt 40 ans ? En ce temps-là, la France n’avait déjà plus de vrai chef d’Etat mais seulement des politiciens. Et plus précisément à ce moment-là un type qui aurait aimé se la jouer mannequin incarnant l’homme moderne sur papier glacé dans Play Boy avant que, à l’instar de Djamel chez Amélie Poulain, l’âge et l’andropause venant le fassent fantasmer sur la princesse Diana. Bref, on n’était déjà plus au mieux de notre forme…
Et bien figurez-vous qu’en ce temps-là, alors que la France était déjà en train de lui réduire sérieusement son aide financière, un empereur – oui, un empereur – L’Empereur Jean-Bedel I° de l’empire Centrafricain qui valait bien celui du Monomotapa, offrait  obséquieusement des diamants au P’é’ident de la ‘époublic F’ançaise !

Aujourd’hui, on mesure l’ampleur du chemin parcouru : Alors-même que nous leur raquons quotidiennement un sacré paquet de thunes que nous n’avons pas et devons emprunter quotidiennement aux affreux de la finance apatride, que nous le leur raquons unilatéralement en partenariat mutuellement bénéfique pour leurs beaux yeux, le Mali a fait un cadeau à notre P’é’ident-b’icoleur. Le Mali, gros exportateur d’or, le Mali qui a deux fois plus de chèvres que nous, a fait l’effort de lui offrir un jeune dromadaire efflanqué. Bref une bestiole en devenir n’ayant pas d’autre perspective d’usage que d’être un engin de transport déjà obsolète – même chez eux – avant même sa naissance… Un peu comme si, anticipant sur son interview par Pujadas, les Maliens avaient offert à la France une 4CV Renault d’occase qui ne passera plus jamais le contrôle technique. Ça suffira pour occuper ce brave bricoleur, comme on aurait offert à Louis XVI une vieille serrure à réparer… 

La Fwance est enfin devenue comme le Liechtenstein (avé le mariage pour tous, le fisc et la loi Evin en plus, le fric et les banques en moins) Enfin la Fwance est normale !

2 commentaires:

  1. Excellent !
    L'histoire des cadeaux aux pwésidents de la Fwance montre bien l'estime dans laquelle on nous tient !
    Ahh ce brave Jean-Bedel ! Il nous manquerait presque, là dis donc, pwésentement.

    Bin tu vois, nos billets se complètent !

    RépondreSupprimer
  2. Déjà que j'exige de mon promis une rivière de diamants, la France pourrait au moins recevoir un bestiau cuisinable par des chauvins !

    RépondreSupprimer