"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

jeudi 22 août 2013

Fiscalité et divagations de fin d’estive…



La période des ouacances s’achemine tout doucement vers sa fin prochaine, terrassée par le retour harassant de la rentrée… Certes, vous me direz que mon âge et mes pas trop modestes moyens m’autorisent un état permanent de ouacance, situation à laquelle je me suis confortablement adapté depuis plus que naguère. Mais il y a ouacances et ouacances ! Et la "rentrée" cépapareil… Le premier signe avant-coureur du retour récurrent de cette garce tant attendue par les syndicats et désormais redoutée par les nains de jardin qui nous a-gouvernent m’a été apporté aujourd’hui par le préposé (dont la nouvelle fourgonnette jaune est une "4x4" pour me garantir dorénavant ici la continuité du service public au plus fort de l’hiver…)
Ce brave homme, en effet, a déposé dans ma boîte la traditionnelle lettre annuelle qualifiée naguère d’avertissement et désormais tout aussi sèchement d’avis d’impôts. Je lui sais gré d’avoir eu la délicatesse, pour amortir le choc, de présenter cette missive comme sur un coussin sur la livraison hebdomadaire de Valeurs Actuelles

Bien que ne jouant pas dans la même cour que Xavier Niel ou Arnaud Lagardère, mon aisance relative me permet, dans une telle situation et à l’heure du café, de me contenter de jeter un œil distant empreint de lassitude sur le "montant à payer" ; et de reporter après la lecture du magazine l’analyse des effets du document sur ma trésorerie. Ce dont je ne me suis pas privé.

Le document en question présente cependant un grand intérêt : Contrairement à ce qu’un vain peuple pense, il m’a apporté la preuve que la Hollandie ne ment pas ! Bien que ne tenant pas mes comptes à la virgule près - ce qui serait vulgaire - je n’ai pas le sentiment que mes revenus 2012 n’aient bougé de plus qu’un iota par rapport à 2011. Ma situation personnelle est inchangée et, que je sache, mes dons aux œuvres ont plutôt augmenté…
Dans ces conditions, le fait que ma contribution au budget en général et à la survie de l’art contemporain en particulier ait augmenté de 25,3% me confirme, s’il en était besoin, mon statut assumé de sale affameur de la classe ouvrière.
Je m’en réjouis. Oui, je m’en réjouis. Après tant d’années d’efforts, de travail et d’économies, en dépit d’une coûteuse contribution jugée ringarde à notre avantage démographique, grâce aussi, reconnaissons-le, à un gentil et indulgent petit coup de pouce pédalocratique nouvellement venu d’en haut, j’ai pu atteindre au crépuscule de mon âge ce statut de réussite tant rêvé dans ma prime jeunesse : Celui de sale affameur de la classe ouvrière ! Oui, ce rêve incarné par une caricature de parrain en gilet et haut-de-forme avec cigare, chauffeur de maître, une bague à chaque doigt, un doigt dans chaque pays et des usines au fond des yeux…
Certes, je soupçonne un chouïa que je dois moins ce statut privilégié à la structure de mes revenus et à l’ampleur de mon patrimoine qu’au jugement porté par les autorités morales de vivrensemble™ sur mes choix de vie et, oserais-je le dire, sur mes choix d’idéaux dans l’espace-temps du réel  
         

11 commentaires:

  1. Dois-je comprendre que tes impots sur le revenu ont augmenté de 25% ???

    RépondreSupprimer
  2. kobus van cleef22/08/2013 19:11

    Vous commencez à mettre des''a''privatifs devant les mots
    C'est bien
    Ça prouve que je suis contagieux

    RépondreSupprimer
  3. oh putain !!!! bienvenue en socialie !

    RépondreSupprimer
  4. Un retraité tué à Marignane. Valls salue son courage et appelle à un réveil des consciences.

    Je lui signale que ma conscience est assez éveillée pour savoir que le retraité a évité les ennuis judiciaires du deux poids deux mesures du système socialiste en général, et du système Valls tout particulièrement particulier.

    Ceci dit je pense que le retraité aurait préféré se confronter à de simples cons tapisseurs de murs qu'à des cons tueurs. Paix à ce résistant et hommage à toutes ses phobies.

    RépondreSupprimer
  5. Avec toi, ça fait 4 personnes maintenant qui me confirment ces +25% ! J'attends ma douloureuse...

    RépondreSupprimer
  6. Mes condoléances les plus sincères pour la perte de votre pouvoir d'achat tant aimé.

    RépondreSupprimer
  7. pauvre bonhomme, heureusement qu'il est mort, s'il avait égratigné un des voleurs il allait au gnouf (avec la bénédiction des larmoyants qui l’encensent et toute leur clique )et les voleurs auraient eu une médaille .
    Mais mort, voilà un bon moyen de calmer le populo qui en a marre des bandits incontrôlés , avec des discours plein de trémolos !
    Ce gouvernement n'a rien a foutre des gens de son peuple , seuls ceux qui maintiendront leurs avantages en tous genres en les réélisant les intéressent.

    RépondreSupprimer
  8. Ca ne m'étonne même pas! Ma grand-mère, 81 ans au compteur, ne payait plus d'impôt sur le revenu depuis le décès de mon grand-père, soit 31 ans...
    pour cette année elle devra s'acquitter de 86€ d'impôts. Certes c'est pas énorme, mais faut pas venir raconter que seul les "riches" vont payer plus!

    RépondreSupprimer