"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

vendredi 27 septembre 2013

La pataugeoire protocolaire de l’ère pédalonautique…



- "Insupportable affrontement au gouvernement" titre Le Parisien. Oùssa ? Entre Valls et Duflot qu’ils disent… Ce qu’il ne faut pas faire pour meubler et accrocher le chaland… Sûrement encore une séquence programmée du plan-com’ de Manuel Gaz. Passons…
- Le GIEC remonte en ligne. Paraît que ça s’est aggravé. Qui osera ne pas augmenter leurs budgets ? Passons…
- L’autre connasse suggère de voter dès 16 ans aux municipales. Qui osera prévoir la majorité pénale à 16 ans" ? Passons…

Bref, de quoi causer ?

Juste, ces jours-ci, une vague méditation sur la hiérarchie des symboles de la République, le savoir-vivre et savoir-être de nauséelites. Mais, encore en déplacement cette semaine, avec la flemme de mettre ça par écrit sur un coin de table de bistro. Juste une petite illustration :




- Obsèques d’Hélie de Saint Marc, Grand-Croix de la Légion d’honneur (il y en a tout juste une petite cinquantaine dont la Reine d’Angleterre) : L’armée a envoyé le piquet d’honneur qu’il faut dans ces circonstances. Le Ministre de la Défense s’est fait représenter in extrémis par le chef d’état-major de l’armée de terre (corvée initialement refilée au seul gouverneur militaire de la ville des funérailles) Et la République dans toussa ? Elle s’y est faite représenter par le préfet du département, par ailleurs chargé du pensum de pondre le seul communiqué officiel de l’exécutif publié à l’occasion du décès…





- Avec discours, tapis rouge, invités, presse, etc., le Pwésident de la République a trouvé le temps sur son agenda pour remettre lui-même solennellement, avec un beau, long, laborieux     et flagornant discours, la barrette d’officier de la Légion d’honneur (ils sont plus de dix mille à l’avoir) à un guignol convoqué le lendemain même par le procureur pour se ramasser un "rappel à la loi"…

4 commentaires:

  1. et cette cochonnerie qui vient donner des leçons aux vrais français ?

    RépondreSupprimer
  2. Par respect pour quelques unes de mes connaissances qui arborent au revers de leur veston le grand canapé rouge, je n en dirais pas plus de peur d être franchement malpoli.

    RépondreSupprimer
  3. j'ai bien envie d’être malpolie moi...je suis pas chez moi, certes, mais bon, il a rien d'autre à foutre glandu que de décorer cette pourriture qui ne sait que taper sur une femme parce qu'on ne lui donne plus de ballon ?

    RépondreSupprimer
  4. D'un autre côté, se munir de bimbeloterie pour parlementer avec l'indigène, c'est un truc déjà assez ancien…

    RépondreSupprimer