"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

lundi 27 juin 2016

N-D des Landes, madone des bras cassés !



Donc, les électeurs de Loire-Atlantique se sont prononcés à 55,71% en faveur de la construction de l’aéroport de Notre-Dame des Landes. Et cela sans bavure puisque la participation a dépassé 51%, ce qui n’a pas toujours été le cas dans les consultations politiques de ces dernières années…

C’est là une grande victoire pour Le Pédalonaute et Manu-la-mâchoire comme pour l’autre transparent, là, comment s’appelle-t-il déjà ? Ah oui ! Jean-Marc Chose, celui qui s’occupe des affaires-qui-lui-sont-étrangères… Oui, une grande victoire à double titre :

- D’abord, c’est une pure victoire de communication comme le sont toutes les victoires remportées par cette fine équipe depuis quatre ans qu’ils constituent la sélection nationale. Preuve, encore une fois qu’il ne faut pas changer une équipe qui gagne… En effet, si la réponse de la fraction consultée du peuple avait majoritairement voté non, ils auraient perdu la gueule. Or, ce n’est toujours pas le cas, n’est-ce pas ?
- Ensuite et surtout, tout problème trouvant sa solution à force de ne rien faire, la victoire du oui permet que demain soit comme aujourd’hui. Et n’est-ce pas là l’objectif prioritaire, le seul objectif raisonnablement survivaliste que l’équipe s’emploie à atteindre depuis au moins un an ?

Demain sera donc comme aujourd’hui. Car si le non l’avait emporté, rendez-vous compte ! L’affaire aurait été torchée. Il n’y aurait eu aucun motif pour justifier quelque délai de réflexion que ce soit. Il n’aurait pas suffi de remballer les gendarmes et de dire aux zadistes "- Bon, tchao, disons qu’on s’est pas vu…". Il aurait fallu engager séance tenante avec Vinci qui n’attendrait pas, d’âpres négociations pour tenter de réduire d’un chouïa de pharaoniques indemnités de ruptures de contrat, toussa venant s’additionner à divers autres loupés antérieurs (les portiques d’écotaxes, par exemple) en année d’élection présidentielle !   

Alors que le oui l’ayant emporté, c’est cool ! Comme l’a dit ce matin notre Ségolène nationale : "- Maintenant la procédure doit se poursuivre " Oui, elle va se poursuivre. Ouf ! Ce sera à d’autres de se cramer en passant à l’acte… Parce que, hein, la procédure suit son cours :
- D’abord, les benêts consultés ont juridiquement voté oui sur la base du projet validé par l’enquête publique de 2008, c’est-à-dire pour un machin à deux pistes. Or le gouvernement a laissé sa Ségolène dire es qualité il y a trois mois que c’était surdimensionné et qu’une piste suffisait !
- Ensuite, une procédure d'infraction pour non-respect de la réglementation européenne est en cours. La faire tomber passe par la révision du Schéma de cohérence territoriale de Nantes-Saint-Nazaire. Lequel document d'urbanisme ne pourra être approuvé qu’après une enquête publique qui n’aura pas lieu avant septembre. L’histoire suit son cours.
- Ensuite encore, pire que les zadistes cradingues et encagoulés, il faut compter avec le campagnol amphibie ! Oui Madame, oui Monsieur. Aucun godet de pelleteuse ne pourra bousculer la terre, les canettes de Red-Bull, ressorts de sommiers et autres préservatifs usagés jonchant le site tant que la préfecture n’aura pas pris un arrêté, non cassé par le Conseil d’Etat, autorisant le risque de destruction de cette espèce protégée… Les recours sont déjà rédigés… L’histoire suit son cours.
- Ensuite toujours, Des recours déjà déposés concernant d’autres espèces protégées devraient être examinés au plus tôt à l’automne. L’histoire suit son cours.

Bref, le temps qu’il y ait enquête publique d’actualisation du dossier gelé depuis des années, rapport de l’enquête, modifications des documents, modification induite au cahier des charges du marché passé avec Vinci, toussa, on sera au printemps 2017 pour envisager au mieux un premier coup de pioche…

Comme il l’a dit Manu : "Les personnes qui occupent illégalement le site du nouvel aéroport devront partir d'ici le début des travaux" Et sur ce point, il paraît qu’il aurait déjà entamé avec Cazeneuve des "discussions" pour savoir comment ils allaient procéder…

Tu parles ! On va laisser traîner toussa, "le débat étant clos" en invitant le bon peuple à ne pas en faire un fromage et à laisser travailler les experts sur la finition technique du dossier. Les zadistes seront toujours là et ceux élus en juin 2017 s’en démerderont… Et l’histoire suit son cours.

Elle n’est pas cool, la Fwance hollandesque ? 

 

1 commentaire:

  1. Oh, et puis après tout, vu que c'est un projet urgentissime dont les débuts remontent à près de 50 ans, à ce que j'ai cru comprendre, il n'y a pas le feu au lac. De toutes façons, en ce moment, Moi-Je est occupé par le foot, après il faudra bien reparler de la loi Elle Connerie, parce que là, Manu-la-mâchoire a promis d'être intraitable (et Phiphi-la-moustache aussi, d'ailleurs), et puis après y a quand même le vote des immigrés, à l'aide du 49.3 et ça devient urgent pour 2017 - non, je déconne, le vote des immigrés, musulmans si possible, ce n'est que pour les élections locales, on se demande d'ailleurs bien pourquoi : ils bossent et payent des impôts comme vous et moi, non ? - et encore la fessée à réglementer (bien que ça pourrait servir pour les anglais qui veulent se barrer de l'UE). Bref, tout ça pour dire que ce n'est pas demain, ni même après-demain que vous pourrez vous enregistrer et choisir votre siège par Internet sur le prochain vol Notre-Dame-des-Landes - New York JFK.

    RépondreSupprimer