"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

samedi 13 avril 2013

Les sujets phares de la semaine.



Pour maintenir autant que faire se peut l’attractivité de leurs surfaces de vente d’espace publicitaire pour les annonceurs, il faut bien que la presse hebdomadaire d’information accroche le chaland en réservant ses couvertures aux soucis qui préoccupent, sinon l’acuraba lambda, du moins le citoyen français moyen solvable.

En allant tout à l’heure acheter mes clopes, je me suis attardé à réfléchir sur les nuances dans la façon de présenter LE sujet de la semaine. Je remarque une chose, déjà perceptible depuis le début de l’année, qui prend de l’ampleur de semaine en semaine :
Dans la presse périodique d’information, tous les titres traditionnellement non engagés, modérés, mous, centristes, neutres, etc. affichent dorénavant des Unes que ne renierait pas Valeurs Actuelles par exemple...
Plus encore que l’évolution des sondages, cette convergence est peut-être porteuse de sens et annonciatrice d’autre chose qu’un choc de (dé)moralisation… 

En revanche, toujours droite dans ses bottes à 1800€ la paire, la presse de gauche évite de parler du président. Heureusement qu’il y a eu Cahuzac. Ça permet de repartir pour un tour en discutaillant sur la pieuvre financière, en rassurant l’électeur-chômeur cocu-pas content sur le prochain passage au scanner de ces salauds de riches, etc. Pour meubler, on ressort même Bayrou du frigo et on s’attendrit sur la débrouille des Fwançais… Ah oui ! Faudrait quand-même dire quelque chose sur le président. J’sais pas, moi, n’importe quoi, même sans intérêt… Au moins le JDD pourrait changer sa Une…


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire