"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

lundi 4 juillet 2016

Il suffit de faire comme si…



Mais ça ne suffira pas…

Comme de bien entendu, avant la "Marche des fiertés" que tout le monde attendait ce dimanche, en ces temps d’agenda surchargé, le Président-de-la-République-et-de-tous-les-Français ne pouvait se contenter d’une "rencontre" avec la tripotée d’associatifs subventionnaires de l’Inter-LGBT et autres "SOS homophobie". Ce fut donc jeudi dernier une "réunion de travail". Fallait ça…

Aussi sec, en ce lundi calme où la Grande-Bretagne n’a pas encore coulé corps et bien et où il y a toujours autant de monde à Calais as usual ; en ce lundi donc, sur Public Sénat, Dame Laurence Rossignol, ministre des familles (elle n’a pas voulu d’un ministère de la Famille, souvenez-vous) a confirmé la promesse faite jeudi à ces braves gens par notre Pédalonaute : Les gynécologues conseillant à leurs patientes d'aller effectuer une Procréation Médicalement Assistée à l'étranger ne seront plus sanctionnés. Oui Madame, oui Monsieur.

J’avais loupé cet épisode. Figurez-vous que les gynécos surpris à distraire vers des cliniques étrangères des patientes non dotées d’un partenaire identifié apte à fournir l’autre moitié de la matière première risquent 5 ans de taule et 75.000.€ d’amende ! C’est ce que stipule une circulaire de 2013 pondue en plein débat du "Mariage pour tous". Un de ces os jetés aux chiens pour calmer la "Manif Pour Tous" en laissant entendre par là que le Gouvernement n’irait pas plus loin que le mariage et l’adoption et, jamais au grand jamais, n’irait jusqu’à légaliser la PMA sans père…
Nous savons bien qu’il n’en est rien et Dame Rossignol nous l’a confirmé aujourd’hui avec son ingénuité charmante (euh) : « - Le président de la République n'a fait que dire ce que nous pensons les uns et les autres (…) Il n'y a aucune raison de discriminer les couples homosexuels, les couples lesbiens (...) en leur refusant une technologie qui est ouverte aux couples hétérosexuels (…) Comme de nombreux membres du gouvernement", je souhaite que l'interdiction de la PMA aux couples homosexuels "soit levée". C’est une volonté "freinée" par la violence des réactionnaires et des conservateurs »…

Rassurez-vous. Il y aurait – dit-on – 2000 bébés fwançais conçus chaque année par PMA en Belgique. Mais en trois ans aucun gynéco n’a, que je sache, morflé. D’ailleurs comment cela aurait-il pu se faire ? Imaginons même qu’une officine nauséabonde du genre Civitas ait pu réunir assez de preuves contre un patricien pour contraindre un doyen des juges d’instruction à instruire en passant par-dessus le Procureur ? Ce se serait terminé devant le juge du siège par un non-lieu ou, au pire, par un… "rappel à la loi" !

Pourquoi vous parler de tout ça ?

Tout simplement parce que nous avons là l’exemple parfait d’une de ces circulaires ministérielles, de ces arrêtés, décrets et lois qui sont sans autre utilité que de pure com’ circonstancielle et sans aucune soutenabilité. Cette circulaire a fait son effet à un instant T puis est tombée dans l’oubli tout en continuant à encombrer les répertoires de consignes, les linéaires d’archives, les gigas d’ordinateurs, etc. Mais elle peut malgré tout encore servir puisque l’annonce de son abrogation - qui ne changera rien - pourra être présentée comme un acte de courage de l’Exécutif et une avancée sur la voie du progrès !

Et ça, c’est important...

Y a pas à dire, ils gèrent…


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire