"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

samedi 18 mars 2017

Liberté, égalité, et cætera…



Le cyborg virtuel Macron est donc récemment allé causer à des écoliers dans leur salle de classe où, au tableau, craie à la main, il a gentiment répondu à leurs questions avec son sourire à visage humain, le tutoiement de rigueur et le vocabulaire itou. Cébien.
J’espère pour les mômes qu’on n’a pas dû virer les derniers rangs des abonnés au radiateur pour faire de la place. Car j’imagine qu’il en fallait pour faire entrer dans la salle avec un chausse-pied suffisamment de journalistes accrédités, la caméra, les projos, les panneaux tamisant la lumière, la bedaine du preneur de son, etc. Mais le cadrage de la narration était resserré comme il fallait. Cébien.  
Nous avons donc eu la chance de bénéficier de l’image et du son de la pointe sûrement programmée de son intervention. Elle est suffisamment passée en boucle pour que vous ne l’ayez pas ratée.

Nous savons donc tous qu’il a répondu (de chic, sans consulter ses notes !) à la question bateau d’un gamin sur la différence qu’il y a entre la droite et la gauche ! Rendez-vous compte !  

Nous avons donc appris avec ravissement (et même découvert pour quelques acurabas les plus bas de front devant leur télé) que pour ce young leader ayant, dit-on, porté la serviette de Paul Ricœur, la Gauche c’est plutôt l’Egalité et la Droite plutôt la Liberté ! Et qu’il faut savoir prendre le bon des deux côtés (bon, ça Coco ! technique du remplissage oratoire "l’eau ça mouille et le feu ça brûle"…) P’tain ! Il est fort le mec !
C’était, il est vrai, fort judicieux de faire poser cette question par des CM1 pour des CM1. Cela permettait de ne pas s’étendre dans des développements, non pas hors sujet mais hors de propos devant un tel auditoire. Et de pouvoir se contenter de ça puisque l’info en aura été diffusé urbi et orbi pour que nul n’en ignore…

Ceci-dit, je me souviens avoir lu-je-ne-sais-où il y a tout au plus dix ou quinze jours une interview d’Hervé Mariton (le député LR de la Drôme) qui racontait avoir expliqué la même chose dans les mêmes termes à des scolaires… Comme c’est curieux…
Mais lui n’en était pas resté là ; il était allé jusqu’au bout de la devise de la Gueuse : La Gauche c’était l’Egalité, la Droite la Liberté et… la Fraternité était ce qui nous rassemblait

Pour Macron, la Fraternité c’était sûrement trop compliqué. Et on le comprend :

Qui dit Fraternité dit quelque part quelque chose qui se rattache à une lignée commune. Pour les chrétiens, ça déborde sans doute un peu trop puisque nous nous prétendons tous frères ayant le même Père. De fait, qui dit fraternité dit fratrie, frères… Famille élargie ; fraternités nées d’affinités électives, de vie et/ou de combats menés en commun ; fraternité d’armes, etc.  Lorsqu’il y a fraternité c’est qu’il y a quelque chose que nous avons en commun, qui nous rattache, qui nous attache, à laquelle nous tenons.
Et c’est de l’ordre de ce qui touche aux tripes. Réfléchissez un peu : Pour que, sous une forme ou une autre, naisse une certaine fraternité, il faut au préalable que la "fratrie" concernée se reconnaisse une identité commune. Je ne vois pas de contre-exemple… A ma connaissance, la possession de la carte Vitale ne crée pas une fraternité entre ses heureux bénéficiaires…

Bref, il n’est pas surprenant que Macron ne sache pas (et pourtant il sait faire) bruiter une apparence de parole sur la Fraternité.
D’ailleurs, on se demande ce que ça fout encore là au fronton des mairies. On devrait y écrire plutôt :
" Liberté, Egalité, Solidarité "
Au moins ce ne serait pas porteur de discrimination et d’exclusion pour tous les malheureux qui ne sont pas de la "fratrie" !


Prendriez-vous ce type en auto-stop ?

1 commentaire:

  1. Bien vu... le diable se cachait déjà parait -il dans les détails, maintenant aussi dans les "absences" les "vides" , les "oublis" et autres omissions ...

    RépondreSupprimer