"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

lundi 6 mars 2017

"Remontez de la mine, descendez des collines…"




Voilà. La messe est (presque) dite…

Le "rapport d’étape" est satisfaisant. Tout baigne !

Il est vrai que cette année 2016 avait accumulé les emmerdements provoqués par tous ces culs-terreux et sans-dents irresponsables qui ont eu la prétention de se mêler de ce qu’ils sont incapables de comprendre ; annus horribilis !
- D’abord, il y avait eu ce foutu Brexit qu’on n’avait pas vu venir.
- Ensuite, contre toute attente, cette idiote de Clinton si raisonnable et bien contrôlable a réussi l’exploit de se faire coiffer par ce Trump ; un parfaitement incontrôlable dont il va falloir se débarrasser. Mais rassurez-vous, on s’en occupe…  
- Et en France, sachant que le "pouvoir" (aussi impuissant qu’il nous ait nécessaire) allait forcément changer de camp vu l’inefficacité de l’actuel, alors même que tout paraissait bien réglé, voilà que le pantin de l’estrade qui devait faire l’affaire se viande lui-même dès le premier tour de cette primaire à-la-con et on se retrouve avec un certain Fillon qu’on n’avait pas vu venir et qui, lui, présente deux inconvénients insupportables :
1°- D’abord, il n’est pas "dans les clous", sans présenter cette prévisibilité rassurante de ceux dont le principal objectif est "que demain soit comme aujourd’hui"…
2°- Et, surtout, sa potentielle dynamique de départ en faisait un concurrent dangereux capable d’empêcher l’accès au 2° tour, et donc l’élection automatique, de l’autre pantin raisonnable qu’on a sur le feu…

Heureusement, la situation est dorénavant éclaircie. Ouf ! Ça n’a pas été sans mal et parfois un peu tiré par les cheveux. Et cela grâce à la convergence et au rassemblement des intérêts convergents de l’Etat profond ; des "élites" maîtrisant, sinon l’information, du moins sa narration et contrôlant sa diffusion aux masses ; de tous les nains de jardin avant tout soucieux de conserver leurs sièges ; des subventionnaires divers et variés voulant préserver leurs prébendes ; etc. :

Résumons :
1°- Un Canard coutumier du fait balance avec ricanement une info annoncée comme "scandaleuse" sur de vieux errements de Fillon, datant largement de Mathusalem, somme-toute aussi anodins que de pratique fort répandue dans le Landerneau…
2°- Le Canard à peine sorti en kiosque, au vu de l’article, le Parquet National Financier spécialement en charge des "affaires financières les plus complexes" s’autosaisit le jour même de l’affaire et ouvre une enquête préliminaire, avec force publicité, perquisitions et fuites quotidienne dans la presse des PV d’auditions relevant du secret de l’instruction…
3°- Avec une célérité jamais vue jusqu’alors, ledit Parquet transmet le dossier pour ouverture sur le champ d’une enquête judiciaire. Et cela, comme par hasard… la veille du jour où le Parlement doit voter en dernière lecture un texte de loi qui aurait conduit à classer pour prescription l’essentiel des faits présumés délictueux. Le dossier étant alors confié au juge d’instruction dont le titre de gloire est de s’être acharné durant des années sur Nicolas Sarkozy… sans aucun résultat…
4°- Le crétinisme pas désintéressé des médias peut donc se vautrer là-dedans tous les jours tout en accélérant la psalmodie des béatitudes à genoux aux pieds de l’espèce de cyborg laborieusement confectionné à l’aide de vent et de vide agencé par des experts pour que son hologramme, voire son enveloppe charnelle, puisse incarner le pantin de l’estrade raisonnable si nécessaire…
Surtout, surtout, en s’y vautrant ainsi, la narration qui meuble les cinq sens de l’acuraba occulte définitivement tous les sujets qui fâchent, notamment tous ceux qui sont la raison d’être théorique de l’élection…
5°- Enfin, cerise sur le gâteau, tous les mous de genoux comme tous les arrivistes et ambitieux de canton, bref tous les raisonnables entourant l’homme à abattre le lâchent comme on pouvait le prévoir : Il est désormais acquis, comme il fait jour à midi, que seuls soutiennent désormais Fillon les excités de la Manif Pour Tous !  
Bref, la (vraie) droite est désormais à ranger, preuve à l’appui, parmi les forces résiduelles d’opposition de témoignage. Bref, une de ces petites choses comme Christine Boutin pour faire peur aux enfants ou, peut-être encore pour quelque temps, une sorte de Mélenchon inversé pouvant servir à éviter que Mme Le Pen finisse par percer son plafond de verre…

La situation est sous contrôle. Tout baigne !

"Ami, entends-tu le vol noir de Soros sur la plaine…"

2 commentaires:

  1. Et en plus, Micron, il paraît qu'il est "christique" - au niveau actuel de la conscience politique, ça équivaut presque à "chrétien", en tous les cas, c'est un mec bien, c'est du certain ... donc même si on a été un des piliers de la Manif pour Tous, et qu'on a juré ses grands dieux que le mariage par derrière, c'est une horreur, on peut quand même penser à voter pour un mec qu'il est tellement christique, sans risque de se faire refuser l'absolution si on le dit à M. le curé.

    RépondreSupprimer
  2. kobus van cleef06/03/2017 21:58

    le tort des républicains, c'est de prêter aux autres des pensées qu'ils auront lorsque la situation ne tournera pas comme ils veulent, c'est à dire , la tentation de descendre dans la rue
    c'est d'ailleurs l'argument pour exclure le FN, genre "le FN n'est pas républicain, il a la tentation de descendre dans la rue"
    ben y a pas que lui , on dirait,pas vrai les gars?

    RépondreSupprimer