"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

lundi 19 mars 2012

Mondialisation de la Bastille à la Nation…

Ce qu’il y a de merveilleux en Fwance, c’est que nous sommes l’agora du monde, c’est là où bat le cœur de la planète, là que s’expriment toutes les émotions, les indignations, les lamentations, les revendications et les plus hautes aspirations. Nous bénéficions légitimement de toussa tant il est vrai que c’est chez nous, chez Voltaire et chez Rousseau, chez Kouchner et chez Sarko, quelque part entre la Bastille et la Nation, entre le café de Flore et la Règle du Jeu, entre Libé et France 2, que s’élève le Temple par excellence ouvert à tous les vents où officient les grands prêtres de la rue d’Ulm et d’ailleurs rendant nuit et jours des holocaustes à Droidlhom en psalmodiant son nom. Tour à tour et ensemble à la fois, qu’ils viennent d’orient et d’occident, qu’ils soient du MEDEF ou du NPA, des quartiers ou de l’ambassade des USA, tels de nouveaux rois-mages les fidèles viennent y déposer leurs offrandes… Et c’est sans débander un seul instant que les vestales au péplum au ras du moteur, Audrey Pulvar et ses consœurs, s’activent pour maintenir en vie, noyé sous l’encens et la myrrhe, le déjà cadavre momifié du grand prophète Hessel que le monde nous envie… Rassurez-vous, c’est nous qui payons…

De quoi je cause, là ?

Ben figurez-vous que je reçois tous les communiqués de la salle de presse de la Préfecture de Police de Paris. J’ai coutume de les parcourir d’un œil distrait pour stocker dans un coin de disque dur tout ce qui concerne les malfrats arrêtés et relâchés par les juges dans l’attente d’une convocation ultérieure, en ne retenant que ceux déjà impliqués dans au moins dix procédures en cours, voire déjà condamnés à des peines de prison ferme en attente d’exécution… Toussa avec l’idée d’en faire un billet mais je crois que je vais y renoncer tant la cour est déjà pleine…

Et voilà que je reçois un topo de la PP relatif au boulot occasionné par les "manifestations de voie publique" :

Je vous en livre un extrait :
Pour la seule journée du samedi 10 mars, 21 manifestations de voie publique ont été prises en charge par la direction de l’ordre public et de la circulation (DOPC). Le poids de la situation internationale doit être souligné car près de la moitié d’entre elles ont été liées à des conflits ou des troubles initiés à l’étranger.
Paris est ainsi devenue en quelque sorte le « forum du monde ».
En outre, durant les deux premiers mois 2012, la DOPC a encadré 1 177 événements de voie publique contre 1 065 durant la même période en 2011 soit +10,5%. Ces événements recouvrent 931 "maintiens de l’ordre" dont 575 manifestations revendicatives et 126 inopinées.

Suivent notamment les statistiques annuelles. Il en ressort que d’une année à l’autre les évènements de voie publique à Paris ont augmenté en 2011 de 7 % avec une moyenne de 19 évènements par jour. Les évènements liés à la situation internationale représentent plus du quart du total et ont augmenté de… 89% !

Sur le lot la répartition des thèmes de manifs nous donne : La Libye 286 ; la Syrie 126 ; la Tunisie 102 ; l’Egypte 101 ; soit au total pour ces quatre-là, en moyenne près de 2 manifs par jour de calendrier pour le seul Grand-Paris tant le printemps arabe est permanent (l’été sera chaud et Dieu sait quand l’automne viendra…) Puis viennent la Côte d’Ivoire 237 ; la Chine 109 ; le Congo 99 ; l’ensemble Israël/Palestine 92 (seulement!); l’Iran 75 ; les Tamouls 68 ; la Tchétchénie 43 ; le Kurdistan 41 ; la Mauritanie 17 ; le Chili 15 (?!); restent 428 autres évènements liés à l’international non détaillés, soit transversaux soit en nombre inférieur à 10 (c’est curieux pour l’Afgha’, et accessoirement pour l’Algérie, le Darfour et même la Russie. Pour la Turquie, normal, c’est un état civilisé parfaitement démocratique. Pour le Nigéria, l’Indonésie, etc. c’est normal, c’est juste des affrontements socioreligieux entre des musulmans modérés et des chrétiens dont on se demande ce qu’ils foutent là ; ça n’intéresse personne…)

Bref, heureusement qu’il y a la Fwance pour permettre aux oppositions démocratiques (ou non) des régimes musclés (ou non), aux minorités opprimées de Terre de Feu à Bornéo, de Lampedusa aux Îles Kouriles, aux associations sans voix, des homos du Botswana à la SPA de Valparaiso, de s’exprimer ! C’est notre mission, c’est notre vocation…
Surtout, surtout, c’est… notre satisfaction. C’est la citoyenne masturbation, le culte rendu à ce sacro-saint onanisme républicain sans lequel le souchien moyen ne serait rien…
Je regardais l’autre jour place Edouard Herriot le cercle de silence organisé pour les immigrés sans papiers. Les terrasses de café étaient blindées et les passants allaient et venaient. Le tout avec une majorité visible de beurs et de blacks… Et devant le parvis de la mairie, le cercle de silence : A part deux femelles quadragénaires aux allures de gouines en pull mohair effiloché, il n’y avait là, en cercle avec leurs écharpes blanches qu’une vingtaine de retraités leucodermes de plus de soixante ans et une mamie-cabas en fichu.

Que seraient-ils sans ça ? En venant là, ils se pensent encore vivants

3 commentaires:

  1. La France consacre beaucoup d'énergie à entretenir sa connerie. Il faut dire que c'est son fonds de commerce
    et, en plus, son seul produit d'exportation.

    RépondreSupprimer
  2. Impressionnant !
    Si vous êtes expatrié en Arabie saoudite, essayez de rassembler quelques étrangers pour revendiquer et manifester contre les conditions de travail et pour la liberté de culte, pour voir.
    La France est devenue l'une des poubelles du monde, hélas.
    Ce n'est pas plaisant de le dire.

    RépondreSupprimer