"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

vendredi 19 avril 2013

Le gang reste ouvert pendant les travaux...



 
De Cahuzac à Kucheida, de Dallongeville à DSKâ, chacun dans son genre, de  
Jean-Philippe "Harlem" Désir dans la rubrique "on oublie ça, voyons !" à Sylvie Andrieux au chapitre des petits arrangements électoraux aux frais du budget, ça suffit ! La cour est pleine !

Pendant que les nains de jardin se scandalisent des "violences" d’un bas peuple à poussettes et jupes plissées dont on se demande de quel droit il sort de sa niche ; pendant que leur patron, qui ne déambule plus chez les bouseux, bien au chaud dans les ors de son salon comme un crapaud ventripotent au fond de son trou, nous sermonne, "- Tss Tss, c’est pas bien, vous n’êtes pas exemplaires…" ; pendant toussa, les affaires continuent…

Oui, les déclarations de patrimoine ; ça occupe le bas-peuple, cébien. Mais faudrait pas déconner quand même ! Les petits arrangements continuent dans le bouge glauque de la gauche irréprochable ; y a pas de raison puisqu’on est légitimes !

Donc, le 29 mars dernier, lors du vote du budget du Conseil général des Bouches-du-Rhône, la majorité PS a voté la prise en charge par la collectivité… des frais juridiques pour la défense au pénal de son Président, son excellence Jean-Noël Guérini.

Faut dire que, mis en examen depuis déjà 18 mois pour "complicité d'obstacle à la manifestation de la vérité", "prise illégale d'intérêts", "trafic d'influence" et "association de malfaiteurs en vue du trafic d'influence et recel de trafic"… (reprenez votre respiration), notre Jean-Michel vient de se voir rallonger la sauce le 5 mars dernier du chef de "détournement de fonds publics" qui manquait encore au palmarès…
Voilà comment la majorité socialiste du Conseil Général d’un département gangréné jusqu’à l’os utilise les deniers du contribuable, même en période d’exemplarité du changement.
Faut dire aussi que les municipales se profilent, puis les cantonales. Et le Parrain papa Guérini, il sait beaucoup de choses. Et les services des nervis de son frangin seront plus utiles pour remplir les urnes que les vapeurs de ces cons d’électeurs de base…  
Le budget est voté. Et comme le président du CESE pour la loi Taubira, après avoir téléphoné à Valls, le préfet des Bouches-du-Rhône répondra aux 43.000 marseillais ayant déjà signé une pétition dénonçant ce scandale que ce n’est pas de sa compétence… On en restera là. Tout baigne.

Pendant ce temps-là, la presse regarde évidemment ailleurs. Cébien. Elle nous parle de transparence, de moraline, des émois psychologiques de Cahuzac et, chic alors, des ennuis de Sarko, Fillon et Lagarde. Ça meuble pendant que le chômage augmente, qu’on ne change rien et qu’on tabasse les jeunes gens qui osent prétendre qu’ils sont nés d’un homme et d’une femme, ces cons. Tout baigne

Non !

Ah ! Taubira !   Taubira ! Taubira !
Les socialocrates à la lanterne !

4 commentaires:

  1. Ah ! ben voilà : là, au moins, je peux vous lire sans avoir à lécher l'écran !

    RépondreSupprimer
  2. idem pour moi ! le bonheur !!

    RépondreSupprimer
  3. Ahhh on dirait que tu as retrouvé la taille normale de ta police.

    Oui, c'est pas mal cette arnaque de la déclaration du patrimoine.
    Qu'est-ce qu'on se marre !

    RépondreSupprimer
  4. quel beau titre que celui ci ...et que peut dire celle qui n'est ni Juive ni musulmane ni black ni beur ...rien elle n'existe pas, quand le cimetière de son village a les croix piétinées, cassées, quand l'église est vandalisée, ce n'est pas un sacrilège ni même un fait divers , d'ailleurs qui le sait ? qui le dit?
    ah si elle a un droit fondamental fermer sa gueule et payer des impôts pour entretenir tous les nuisibles depuis le bas de l'échelle jusqu'en haut , là où l'on donne l'exemple de la corruption du vol en col blanc du viol, du mensonge ...
    faut il voter ? je me le demande , faut il encore sortir les drapeaux pacifistes?
    j' entends beaucoup parler dans mon village, d'outils de jardin, faux fourches et faucilles , c'est le printemps mais , pourquoi donc parlent ils tous de prendre la fourche , ils ont tous des grosses machines ?
    enfin c'est le printemps et ça ira ça ira ça ira mieux ?

    RépondreSupprimer