"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

dimanche 22 décembre 2013

Un dimanche comme un autre…



4° dimanche de l’Avent, OK… Donc seulement presque comme un autre vu que c’e n’est pas le temps ordinaire. OK…

Mais quoi d’autre à relever en ce jour grisâtre, froid et pluvieux ? Que relever en ayant une pensée pour la grande masse des Administrés-Consommateurs-Usagers-Résidents-Assujettis-Bénéficiaires-Ayant Droits, divers ou non, agitant fébrilement leurs petits bras en une brasse coulée dans le bassin de leur éternel présent sans souci d’avenir ? Oui, quoi ?

Ça y est ! J’ai trouvé ! A tous ces braves gens stressés par leur liste de courses (la PlayStation de Kévin, le cadeau à trouver pour Samir, le foie gras à ne pas oublier…) ou par leur découvert en fin de mois ou… par leur solitude. A tous ces braves gens, donc, il faut que je leur rappelle qu’on est le 22 décembre !
(faut que je fasse tout le boulot, comme d’hab’)

Le 22 décembre donc. Et je m’y prends tard, ça urge, il reste à peine une heure ; c’est djeust pour les préliminaires quand on veut le faire sérieusement…  

Oui, on est le 22 décembre. Dites 22 ! Oui, c’est aujourd’hui la Journée mondiale de l'orgasme !
Faudrait pas oublier.
Vous ne pouvez pas leur faire le coup d’oublier. A qui ? Ben à Donna Sheehan et Paul Reffell. Forcément deux pacifistes, forcément deux amerloques, forcément aux ventres pleins et sans soucis de fin de mois pour avoir créé la fondation Global Orgasm.
Bref, to day, à 18h47’00’’ GMT - réglez vos montres – il faut que le monde entier atteigne ensemble le septième ciel, car "un nombre élevé de pensées positives liées à un plaisir sexuel quasi simultané peut modifier le champ d'énergie de la Terre et réduire, en conséquence, les niveaux dangereux d'agression et de violence actuelle". Donna et Paul le disent et c’est dans le journal. Faites-leur plaisir, d’autant que ça ne mange pas de pain…

En ce qui me concerne, entre nous, je m’en branle…

NB : Aujourd’hui, contrairement à l’habitude, la direction m’a refusé d’agrémenter ce billet d’une illustration. Sachez que la raison invoquée n’a rien de sulpicienne mais nos avocats consultés ont considéré que les vignettes retenues, trop ethno-homogènes et hétéro-centrées, nous vaudraient des poursuites pour discrimination diversophobes et multigenrophobes.

4 commentaires:

  1. ah merde ! va falloir que je sorte l'homoglandus de son canapé ! ça va pas être simple cette affaire là ! je crois que notre participation est fortement aléatoire....tant pis pour la planète

    RépondreSupprimer
  2. kobus van cleef23/12/2013 10:18

    j'aurais bien aimé une illustration,quand même
    vous êtes un peu timoré ,l'ami !

    RépondreSupprimer
  3. Hips! S'cusez..
    Néanmoins, l'affaire est sérieuse.

    RépondreSupprimer
  4. j'arrive bien tard pour commenter , euh j'avais pas compris que fallait juste le faire UNE FOIS le 22 a 18h47 ...alors on a continué tant qu'on a pu ...
    pourvu que la planète ne soit pas détraquée a cause de nous !
    rassure moi, c'est pas obligatoire tous les ans , parce que pépère .....

    RépondreSupprimer