"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

lundi 21 juillet 2014

"Radio-Paris-ment" et les "Résistants" sont complices…



Retour de ouiqende d’un allergique au smartphonne, donc loin du clavier, donc loin du blog…
Le voyage fut à l’aller d’une triste et habituelle banalité :
- Une fois encore, le billet réservé tardivement ne pouvait être ni payé ni édité en ligne. Il m’a fallu me rendre en ville, à l’agence, y prendre un numéro et attendre mon tour comme à la boucherie ou chez Pôle-emploi afin de faire déduire du prix le bon-voyage aimablement accordé par la SNCF suite au retard subi lors de mon avant-dernier déplacement en train (pour le dernier, j’attends encore le courrier…)
Bon. Vendredi, arrivé en avance à Lyon Part-Dieu, malgré l’affichage rouge évoquant des perturbations sur les voies et plusieurs suppressions de départs, je note avec satisfaction que mon train est annoncé "à l’heure".  Son quai, toutefois, ne sera affiché qu’à peine trois minutes avant son heure de départ théorique. Rien de trop inquiétant, donc… Venant de Nice via Marseille et Avignon, on n’en fera pas une pendule… Cependant, à Marne-la-Vallée, on consent à nous annoncer 25 minutes de retard "en raison de problèmes techniques sur les voies" ; puis à Roissy un arrêt plus long que prévu "en raison d’une intervention des forces de police"…  Au final, pressé de gagner Bruxelles, ce cher TGV a consenti à me déposer à Lille-Europe avec 40 minutes de retard ; pas assez tard pour me valoir un énième bon-voyage mais assez tôt pour que je puisse encore accompagner le jeune cousin de Dante chez le coiffeur… Je l’en remercie.
- Ce matin, le retour par le même chemin fut absolument normal. Tout au plus mérite d’être signalé le poids et le volume ahurissant de la pyramide de valises et de sacs que les "voisins" embarqués à Roissy à destination de la Côte d’Azur avaient empilée sur mon pauvre baise-en-ville… Mais je m’égare.

Me voilà donc rentré chez moi pour treize heures. Comme il sied à tout homme bien né, ma première démarche a évidemment été de me servir un whisky et de manger un morceau. Et, ce faisant, d’allumer le poste… C’était Fwance-Cul’. Et les infos de Fwance-Cul’ comme de juste…

La spiquerinne annonçait juste à ce moment-là qu’elle passait la parole à un sociologue, politologue, toussa, qui allait nous expliquer ce qui c’était passé à Sarcelle et autres lieux… Le type s’appelait Jobard, ça ne s’invente pas…
Va pour Jobard (Fabien, je crois)
Il nous a expliqué le pourquoi du comment des affrontements entre les sympathisants de la cause palestinienne et les extrémistes juifs. Certes, il a déploré en passant que les médias avides d’émotionnel et de sensationnel aient contribué à exacerber les passions en accordant peut-être trop de place au drame vécu par Gaza, mais, mesdames, messieurs, la violence s’explique autrement…
Quant à la présence de militants de mouvements comme le NPA au côté des sympathisants pro-palestiniens, elle s’explique très bien par la longue tradition de lutte contre la police propre à cette mouvance ; donc rien que de très normals au c d'de jeunes..excès ge...ets rouges...a part de l'quer ce qui c'
Et d’embrayer aussi sec sur la constante de cette violence, récemment constatée de la part de l’extrême-droite, des partisans de la Manif pour tous, des Bonnets rouges… En ajoutant Notre-Dame-des-Landes histoire de ratisser large…
Quant aux Casseurs, c’est autre chose ! Certes, ces casseurs n’ont "rien de commun" avec la cause palestinienne. D’ailleurs, jamais notre Jobard n’a défini ces casseurs par leurs actes. D’un ton très doctoral, il nous a expliqué que le mot Casseur a été inventé après mai 68 avec la volonté de donner une connotation négative aux revendications de certains groupes de jeunes…
Je ne me souviens plus du reste…

Ensuite, la spiquerinne l’a chaudement remercié et est passée à la suite : "Poutine se donne toujours le beau rôle"… 

J’ai éteint le poste…

Je regarderai Télé-Liberté à 19 heures… En attendant le brouillage…  
  

2 commentaires:

  1. Salutation Plouc'em si vous voulez de l audio bien plus sympathique,utile,parfois juste comme fond sonore(je trouve le silence pesant de temps a autre) essayez litteratureaudio ou audiocite ces sites audio sont rare je crois.
    Au plaisir.
    Dominique.

    RépondreSupprimer
  2. kobus van cleef24/07/2014 12:39

    vous êtes comme moive
    vous aimez vous faire du mal en écoutant vronze cul
    mais c'est si bon!
    l'autre jour j'ai failli me prendre un mur en riant à gorge déployée à entendre une connerie de plus sur cette station
    si les kébourdins m'avaient alpagué , j'aurais eu du mal à me justifier....

    RépondreSupprimer