"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

dimanche 12 janvier 2014

La rue du Cirque, stationnement payant …



Franchement pas le genre de sujet pour un blog de haute tenue (^^) comme celui-ci, n’est-ce pas ? Ici c’est pas le Sun ou le Daily Mirror ai-je encore la naïveté de croire…

Mais bon. Ça devient un tel foutoir qui part dans tous les sens que je peux difficilement m’en tenir à la braguette évoquée vendredi dernier. Les échappées nocturnes d’un pédalonaute en tricycle, donc…
La tournure que ça prend depuis 48 heures me semble en effet mettre en lumière :
1° La panique et l’improvisation au plus haut niveau de l’Etat,
2° Les efforts pathétiques de la presse parisienne de révérence pour nous convaincre qu’après avoir nuitamment copulé avec un scooter casqué, une starlette ne peut accoucher que d’une souris,
3° L’excitation, les frétillements, de la presse de province et des réseaux sociaux qui se précipitent là-dessus, trouvant enfin là du concret à se mettre sous la dent, faute d’en trouver du côté de la croissance, de l’emploi, toussa
4° Surtout les successions contradictoires et désordonnées d’infos et de scoops émanant dans la précipitation de journalistes d’investigation.
On sent là que tout le monde est dans le flou, que personne ne maîtrise plus rien dans le système, n’a plus confiance en rien. Bref, on se croirait à Berlin-Est la veille de la chute du mur…

Pour commencer, les dépêches :

- Le Parisien "selon ses informations" : «Très abattue et éprouvée par les révélations au sujet de la liaison prêtée à François Hollande avec l’actrice Julie Gayet, Valérie Trierweiler est actuellement hospitalisée dans un établissement parisien. La première dame, qui a été admise jeudi à l'hôpital, juste après avoir appris la nouvelle, devrait sortir d'ici à quelques jours. Les médecins lui ont prescrit une cure de repos.»

- Sondage Ifop pour le JDD : L’opinion sur le chef de l’Etat de 84% des acurabas n’a pas changé. Ça n’est donc qu’un pschitt ; circulez, y a rien à voir.
- Sondage Ifop pour le FOPOD : Pour 84% des mêmes, l’impact de l’hospitalisation de la concubine officielle n’aura qu’un impact marginal sur le déficit de la Sécurité Sociale. Circulez, y a rien à voir…

Mais je m’égare. Il y a le foutoir contradictoire (ou non…) des journalistes au sujet de cet immeuble du 20, rue du cirque juste à côté de l’Elysée.

Selon ValeursActuelles, le quatrième étage aurait déjà souvent servi à de très hautes personnalités de l’Etat pour traiter des affaires sensibles ou pour… des rendez-vous galants. Confirmé par des sources policières, l’appartement loué par des "comédiens amis de Julie Gayet" appartiendrait à un grand patron du CAC 40 proche de François Hollande. Bon.

Selon Mediapart et Le Point, en revanche, l’appartement en question serait au nom de Michel Ferracci (actuellement acteur de séries télé sur Canal+) et occupé par son ex-épouse ou compagne, l’actrice Emmanuelle Hauck qui le prête à Julie Gayet… Or, Michel Ferracci est parfaitement connu de la police. Condamné dans l’affaire de blanchiment du Cercle Wagram, il entretenait des liens étroits avec la Brise de Mer, le plus redoutable des clans de la mafia corse… Quant à Emmanuelle Hauk, elle était devenue la compagne de François Masini, également lié à la Brise de Mer et enlevé à l’affection des siens par quelques bastos au mois de mai dernier…

C’est à ce stade que ça commence à dérailler…     
    
L’article du Point commence comme ça : "Pourquoi François Hollande vient-il de renouer, en pleine tempête, avec Rachid Kasri, son chauffeur "historique", celui qui le couvrait quand il allait secrètement rejoindre Valérie alors qu'il était en couple avec Ségolène ? Le confident avait été pourtant délaissé dès le lendemain de la victoire du président normal."  Surtout, l’article ne fait que commencer et il faut le lire…
Compte tenu de caractère sensible de cette petite rue du Cirque, du fait des nombreux VIP qui y résident mais surtout de sa proximité et de son utilisation par la place Beauvau (cf. Valeurs Actuelles), il paraît impensable que les services du ministère de l’intérieur n’aient pas un œil dessus…

Et le Point avance carrément l’hypothèse que Manuel Valls a voulu piéger son pédalonaute de patron…
Si c’est le cas, ayant déjà bien tissé sa toile au sein même de l’entourage proche de Hollande, cela voudrait dire que Manuel Gaz pense le fruit déjà suffisamment avancé pour secouer le cocotier sans attendre 2017. Je dis ça, je dis rien… 



Et pendant ce temps-là, Taubira profite du dimanche pour annoncer une grande réforme ambitieuse de la justice. Ce sera sans doute évoqué demain en bas de page intérieur de votre journal qui fera gentiment un copié-collé du communiqué officiel. Je relève, par exemple, parmi les mesures annoncées dans un souci de simplification que le fait de rouler sans permis pourrait ne plus être un délit mais une simple contravention   

4 commentaires:

  1. Ah bien, pourquoi obliger à passer le permis alors ? Ca ira mieux quand le pourcentage de chauffeurs sans permis augmentera. Il suffira de faire des contrôles très nombreux et les caisses de l'Etat seront vite renflouées par le montant des amendes.

    RépondreSupprimer
  2. Bonne nouvelle!j ai hate de "m evader"de nouveau sur un vieux modele de moto tout-terrain!Il y a quelques lustres ca m avait couter une saisie sur salaire..plus d un mois de salaire l amende..
    une seule contravention sera peut etre supportable pour mon porte-feuille de smicard et ainsi;recommencer!
    Portez vous bien "Plouc'em"
    Dom.

    RépondreSupprimer
  3. Ne soyons pas chauvins.
    C'est le Daily Mail qui nous a montré un peu de la filmographie de la belle courtisane. Elle ne tourne qu'en studio chauffé. Le Mirror est resté, lui, couvert.

    RépondreSupprimer