"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

vendredi 3 avril 2015

L’art de meubler et l’écolo à problème…



Plutôt calme aujourd’hui. Faut dire qu’entre le chemin de Croix et ce soir l’office de la Passion, j’suis pas trop dans le trip, tu vois ?

- Tour des Unes de la presse quotidienne quand-même. Après-tout, les Unes de ces braves gens ne sont-elles pas des sujets qui comptent aux yeux des rédactions au point qu’ils méritent d’être mis sous nos yeux par priorité sur tous les autres ? Plutôt calme là aussi. La primaire UMP et le nucléaire iranien pour Le Monde ; la montée de l’immigration inquiéterait le gouvernement (tiens donc !) pour Le Figaro ; faut-il faire confiance à l’Iran ? pour La Croix ; les "détails" du vieux croquemitaine borgne pour Le Parisien… Parmi les titres de la PQR, plus proche des bouseux, la dominante est plutôt aux nouveaux exécutifs départementaux et au calendrier scolaire. Bref, c’est quand il n’y a pas de "sujet" hégémonique du genre Charlie ou crash de l’A320 que l’on peut mieux distinguer les soucis jugés prioritaires par chaque sensibilité rédactionnelle.
En ce jour mémorial de la mort du Christ, donc, je n’ai pas voulu vous priver de la Une de Libé :  


- Ah oui ! Je tenais aussi à vous parler de ce pauvre Hervé Dizy. Vous connaissez ? Moi non plus, ce n’est pas grave. Il y a un truc qui lui pose problème. Par charité chrétienne, en méditant cette nuit devant le Saint-Sacrement (enfin z’êtes pas obligés), priez éventuellement pour lui…
Hervé Dizy, donc, était candidat je ne sais plus où aux élections départementales sous l’étiquette assumée d’Europe Écologie les Verts. Enfin, il l’était avant de "se retirer pour raison de santé" Retrait intervenu, semble-il, alors que la campagne devait être déjà bien amorcée puisque le "matériel électoral" était manifestement déjà imprimé et en diffusion. Et notre Hervé est, dit-on "menacé de ne pouvoir reconduire son adhésion à EELV"… Allez savoir pourquoi…
Ce que l’on sait, en revanche, puisqu’il le reconnaît aujourd’hui lui-même, c’est que le foulard porté par sa colistière Zakia Rezaiguia "lui posait problème". «  Personne n’a signalé qu’elle serait voilée sur les photos de campagne. Le débat sur le voile ne s’improvise pas… »
Je me demande bien où est le problème. Le brave homme "craignait que le foulard n’envenime les débats et occulte les problèmes d’écologie" Manifestement, il fait partie de ces leucodermes qui n’ont pas encore bien compris le film. Qui plus est, un type qui, en mettant l’écologie en tête de ses préoccupations, n’a guère sa place à EELV. Il est d’ailleurs surprenant que cette formation qui tient une place à l’évidence considérable dans notre paysage politique aille recruter des individus aussi peu fiables, voire suspects, pour les présenter aux suffrages…

Mais je vous rassure : Madame Zakia Rezaiguia, elle, ça ne lui pose aucun problème…

2 commentaires:

  1. kobus van cleef04/04/2015 07:34

    en plus , la dame zakia a un sourire triomphant
    sur le mode "ki c'est ki tiens les commandes , hein , ki c'est , hé ben cé moi !"
    hervé , lui , est un peu dizy ou même dizzy comme disent les angliches , en tout cas sur l'affiche , il a un petit air contraint de cadre moyen a qui on a collé une responsabilité un peu trop grande mais qui tente de faire bonne figure ( avant de , éventuellement , se suicider ou , plus contemporain, se mettre en arrêt )
    pour les propos du vieux monophtalme, j'ai bien goléri de cette nouvelle polémique
    serait peut être temps qu'on dise que l'achowa , acte abominable s'il en est , n'est pas le point central , fondateur , nodal de notre histoire
    en gros , que la terre ne tourne pas autour des chouifs ,de leur extermination , de leur renaissance , bref que la vie continue autrement et qu'on a des trucs à faire
    exemple 1; je lis le figamonde en buvant mon thé du matin , pages kultur télé , ce soir ou hier peu importe , kes kon donne , hein kes kon donne ? shoa de claude lanzmann ....mais je l'ai vu 10 fois !
    hé ben , ça fera une onzième ! et estime toi heureux qu'on te force pas les paupières façon projet ludovico , t'as pigé !
    exemple 2 ; je discute avec mon personnel , c'est rare mais ça existe , je leur sort une réplique de don juan , ça arrive aussi....silence ......vous avez jamais lu molière à l'école? .....silence.....quand j'étais gosse, on trouvait ça rigolo, c'est rigolo , tenez , ça par exemple "je crois, sganarelle , que deux et deux sont quatre et que quatre et quatre sont huit" c'est pas rigolo , ça? .....silence , puis ...."ben nous on a étudié le journal d'anne franck".....ha oui , quand même.....

    RépondreSupprimer
  2. kobus van cleef05/04/2015 14:42

    Pour le reste, la couv' de l'abberation est chouette
    La mort de manuel de Oliveira devrait ravir tous les opposants au cinéma minimaliste que défendait cet auteur et peiner ses supporters ( je ne suis ni l'un ni l'autre)
    Mais faudrait encore avoir une culture cinematografik
    Et ça, comme le reste, ça disparait
    On en vient à lire des critiques favorables sur un film tel que "la raffle" ( de raisin ?) alors que des films totalement bouleversants, oniriques comme "luna papa" ou "sommeil amer" resteront méconnus
    Des auteurs comme Guy Madin ("arkangelsk")ou Peter Strickland ("kathalin varga ") resteront à jamais ignorés alors qu'on fait des rétros de mossieur gros dard toutes les années paires à la cinémathèque

    RépondreSupprimer