"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

dimanche 4 octobre 2015

L’Europe sera sauvée par la Turquie…



 Dit-on…

Saviez-pas ? C’est Europe 1 qui le dit. Faut les croire…

Je les lis :
"- La crise des réfugiés pourrait être enfin encadrée et gérée : l'Union européenne et la Turquie seraient parvenues à un accord de principe pour se coordonner afin d’endiguer le flot de migrants vers l’Europe. Si l'UE et la Turquie entérinent cette feuille de route lundi, le plan serait soumis aux dirigeants européens lors de leur prochain sommet à la mi-octobre. Quelle chance !
La Turquie devrait accepter d'intensifier ses efforts pour sécuriser ses frontières avec l'UE en participant à des patrouilles conjointes avec les garde-côtes grecs dans l'Est de la mer Egée. Les migrants tentant de joindre l'Europe qui seraient arrêtés seraient ramenés en Turquie, où six nouveaux camps pouvant héberger jusqu'à deux millions de personnes seront construits et financés cofinancés par l'U.E.
Pour leur part, les pays de l'UE devraient accepter d'accueillir jusqu'à 500.000 personnes afin de leur permettre de gagner l'Europe depuis la mer en toute sécurité et sans avoir recours aux passeurs selon la presse allemande qui cite des sources de la Commission européenne. Mais seules les personnes considérées comme des réfugiés pourraient en bénéficier, et non les migrants. L'UE a par ailleurs appelé de façon répétée la Turquie à faire plus pour tenter de contenir le flux de migrants."

Et je les lis encore :
"- Il y a deux semaines, les premiers réfugiés syriens et irakiens venus d'Allemagne étaient accueillis sur le sol français. Face à une Allemagne débordée, François Hollande avait promis d'en accueillir 1.000… Europe 1 a voulu savoir ce qu'ils devenaient. Si la plupart sont en pleine démarche pour obtenir l'asile, d'autres, en nombre, ont quitté le territoire."
Le titre de l’article nous dit, en effet, que "1 sur 10 sont déjà repartis"… ailleurs…
Mais quand on lit le corps du texte en petits caractères, on apprend que "selon les chiffres obtenus auprès de la préfecture d'Ile-de-France, sur 526 réfugiés [officiellement] arrivés en région parisienne en urgence il y a 15 jours, une cinquantaine s'est depuis évaporée dans la nature. Parfois cette proportion est plus importante. Comme dans cet ancien monastère des Yvelines, en bordure de la forêt de Rambouillet : Sur place, 78 Syriens et Irakiens sont hébergés. Officiellement, 17 ont déjà disparu mais le chiffre réel est peut-être plus important…"

Et puis il y a aussi les interviews recueillis avec gourmandise par Europe 1 : Omar, par exemple, jeune étudiant irakien, le dit bien : "- Mettez-vous à notre place : c'est difficile de faire le bon choix et de savoir où aller. Parce que dans chaque pays il y a des choses positives mais aussi des points négatifs", explique-t-il au micro d'Europe 1. "Chacun demande à ses amis comment est la situation dans les différents pays. Et ensuite, on compare."… Mais mon brave, il y a des sites et des catalogues touristiques pour ça !

Bref, résumons : 1°- L’Europe sous-traite à la Turquie le filtrage à ses frontières.
2°- La "demande" va s’accroître d’autant plus que ceux qui n’avaient pas les moyens de rémunérer un passeur pourront bénéficier des nouvelles dispositions.
3°- L’Europe accueille les réfugiés mais pas les migrants.
4°- Tout le monde se prétendant réfugié, tous ceux que les Turcs auront laissé passer sont admis à titre temporaire dans l’attente d’examen pour vérifier leurs droits au dit statut.
5°- Durant ce temps d’attente, tous ceux qui s’attendent à être déboutés s’évaporent
6°- Ceux-là ayant disparu, on se rassure en partant du principe qu’ils ont dû… partir ailleurs.
7°- Bien évidemment, ceux ne parlant que leur langue d’origine et qui sont sans compétences n’ont que deux choix possibles : Soit s’incruster dans le pays garantissant la Carte Vitale avec CMU, AME, Allocations et tous le toutim ; soit tenter de gagner la perfide Albion où tout le monde se démerde… C’est-à-dire aller grossir la jungle de Calais en attendant des jours meilleurs un camion ou une régularisation…

Tout baigne…


2 commentaires:

  1. Et devine qui est venu a Strasbourg, au Zenith de la ville, faire un meeting électoral ce week end ? Erdogan !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Figures-toi qu'en allant me coucher hier soir (ou plutôt à 2 plombes ce matin...) je me disais que j'écrirais là-dessus ce matin... Et puis basta !

      Supprimer