"Si la capacité des cons à s'auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l'Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle"

jeudi 11 juin 2015

La devinette de la sortie scolaire :



Qui est-ce ?

Pour réduire l’éventail des possibles, sachez que ce n’est ni un fils de Sarko, ni un fils de Fabius ni un jeune discriminé ghettoïsé parti chevaucher en Syrie.

Un indice pour vous aider : Il n’a fait le pélé ni dans un sens ni dans l’autre..

15 commentaires:

  1. Pas mime non plus
    est ce une gravure du pantheon ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non. Il a échappé à cette espèce de mausolée socialo-républicain...
      Mais il a droit aux bas-flancs de l'Arc de triomphe...

      Supprimer
  2. L.L.H, de l'armée de Moselle ?
    Amike

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non ce n'est pas Louis Lazare Hoche mais ça s'en rapproche.

      Supprimer
  3. FSM, né à Angoulême, enterré à Koblenz?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais Non : Il n'est pas né à Angoulême mais à Chartres.
      Non mais Oui : Il est bien inhumé à Coblence.

      Supprimer
  4. ben oui, c'est F.M

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ?? Modulation de fréquence ? François Mythe Errant ?
      Pas FM mais bien FSM comme il a dit Lone :
      François-Séverin Marceau.

      Supprimer
  5. "Nul n'était beau comme Kléber au combat: c'était le dieu Mars en personne!".
    Napoléon.
    Il s'agit donc de Jean-Baptiste Kléber.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Trop tard et raté ! Si ce guignol s'est bien engagé une première fois à 16 ans, il est retourné chez maman au bout de quelques mois. Il n'embrassa la carrière des armes qu'à 24 ans dans l'armée... bavaroise qu'il quitte vers la trentaine pour devenir architecte. Il a déjà 39 ans quand, en 1792, il s'engage dans les armées françaises révolutionnaires. Bref : Général à 40 ans et mort à 47 ans (non pas au combat mais assassiné) Relisez la question^^

      Supprimer
  6. c'est bien entensu le grand père de Sophie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que nenni ! D'abord, gros anachronisme : il serait au moins le père de son trisaïeul !
      Ensuite, elle s'appelle Sophie Maupu comme son papa. Mineure, retenue à 13 ans pour jouer l'héroïne dans La Boum, Pinoteau lui a imposé de se choisir un pseudo sur une liste d'avenues de Paris et au pif elle a pris Marceau pour garder les mêmes initiales...

      Supprimer
  7. François Séverin Marceau (1769-1796)

    RépondreSupprimer